↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Zero 7


When It Falls


(03/03/2004 - East West - Electro - Genre : Autres)
Produit par

1- Warm Sound / 2- Home / 3- Somersault / 4- Passing By / 5- Over Our Heads / 6- When It Falls / 7- The Space Between / 8- Speed Dial No. 2 / 9- Look Up / 10- In Time / 11- Morning Song
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (7 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes..."
Matt, le 07/04/2004
( mots)

Il est des musiques qui nous transcendent, qui nous entraînent dans un état second, des riffs, des rythmes qui provoquent en nous l'envie de remuer dans tous les sens, de sauter partout, de crier, de nous défouler en pratiquant l'air guitar devant notre glace : le rock a bien souvent ce pouvoir ! Mais d'autres agissent sur nous comme un vecteur d'apaisement, une envie de se poser là, de s'allonger au sol gardant les yeux ouverts vers le ciel (ou plus souvent vers le plafond, ses fissures et ses toiles d'araignée... hum !).
Zero 7 fait partie des ces groupes, pas vraiment rock, dont la musique vous transporte une petite heure, juste le temps que la galette s'arrête de tourner dans ce petit bruit si caractéristique. Et si bien souvent, ce petit déclic qui ponctue la fin d'un album nous laisse indifférent, Zero 7 réussit l'exploit de nous le faire détester !

Avec "When it falls", on est bien loin des doubles pédales ou autres guitares saturées... La magie opère toute en délicatesse, à base de voix suaves, envoûtantes et d'électronique bien sentie savamment mêlée aux guitares acoustiques, violons, basse et claviers aériens.

"Lounge" ? Musique d'ambiance ? ou pire : musique de fond ?Nos deux anglais, Sam et Henry, à l'origine du projet se garderaient bien de se classer dans ces catégories. A chacun si besoin, de cataloguer Zero 7 sous l'étiquette qu'il désire. On a ici à faire à une ?uvre originale, aux senteurs pop/soul/electro, qui s'écoute (bizarrement...) et qui se vit, alors pourquoi perdre son temps à trouver la bonne petite case étriquée qui nous permettrait de classer le son du combo ?

Difficile de décrire littéralement la plénitude ou l'incitation à l'évasion qui s'échappe de chacun de ces morceaux, mais les voix chaudes de Mozez, Sophie Barker ou Tina Dico y sont pour autant que la diversité des instruments joués (Flute, Trompette, Trombone, Cordes, orgue, harmonica, basse, percussions, ou encore guitare acoustique par un certain Nigel Godrich...).

Les graphismes de la pochette nous le suggèrent : Zero 7 s'engage dans une musique cérébrale qui illumine le soleil présent en chacun de nous, une musique qui fait grandir en nous ces pousses de couleurs, comme autant d'idées qui nous colorisent l'esprit. "Do you need me ? I am here." : franchement, n'est-ce pas plus agréable qu'un authentique "Fuck you, This motherfucking society is rotten !!!" ?

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Zero 7


Simple Things


Album de la semaine
À lire également