↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Billet Albumrock

Super Cover Battle épisode 13 : Y a Manu Dibango qui boit du Banga


Maxime L, le 26/12/2020
C'est Noël et aussi le dernier épisode de l'année, du coup, il y en a un eu plus, on vous l'a mis quand même !
Et si c'était celui-ci notre meilleur épisode ?
10 nouvelles reprises envoyées par nos auditeur·trices, entre folk, chansons douteuses et révélations pour certains.
Et si on était souvent d'accord dans le classement jusque ici avec Damien, cet épisode est celui de la discorde, ET JE COMPTE SUR VOUS !
 
Pensez aussi à la question auditeur·trices, qui vous permets de placer votre reprise dans le prochain épisode.
 
Pour nous envoyez vos listes de 3 reprises (parues officiellement et dispo en stream), par dm sur Twitter ou sur nos mails respectifs :
recoversionpodcast@gmail.com
ecoutecapodcast@gmail.com
 
Pour échanger avec moi :
 
Par mail : recoversionpodcast@gmail.com
Sur twitter : @Recoversion
Sur Instagram : @recoversionpodcast
Sur Facebook : @Recoversionpodcast
Ma page sur le site ecouteca : https://ecoutecapodcast.fr/recoversion/
Écouter l’épisode sur :

 

 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également