↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Chronique Livre

QUEENS OF THE STONE AGE - no one knows


Cette biographie des [g]Queens of the Stone Age[/g] par John McIver, tend plutôt à s'attarder sur le parcours musical de Josh Homme, son leader. Les autres membres du groupe, même les historiques Troy Van Leeuwen et Joey Castillo, ne sont quasiment pas traités. Seul Nick Oliveri, dont on retrouve une interview complète de 2005, fait partie intégrante du récit. Il est vrai que les QOSTA sont le groupe à géométrie variable d'un seul homme, à l'image de Trent Reznor avec [g]Nine Inch Nails[/g].

"Une bio du groupe de Josh Homme, sur Josh Homme."
Rudy, le 08/12/2021
( mots)

L'ouvrage démarre avec l'histoire du premier groupe de Josh Homme: Kyuss, où l' on apprend que le guitariste tripait dans des raves au début des 90's, se payant son ecstasy en montant les lumières de ces fêtes sauvages. Arrivent alors les plus rock'n'roll "generator parties", où Homme et son ami Brant Bjork, alors adolescents, se découvrent une passion pour un genre musical dont ils seront la figure de proue, le mal nommé "stoner rock". Après une poignée d'albums toujours cultes aujourd'hui, Kyuss ne survivra pas longtemps au départ de Bjork, le batteur, dû en partie au "besoin de contrôler le groupe par profit personnel" de Josh homme... Et les trajectoires ultérieures des deux hommes tendent à le prouver.

McIver tente ensuite de nous éclairer sur la période de transition que vit Homme entre Kyuss et Queens of the Stone Age, et les mots de Bjork résonne alors, l'argent remettant le grand roux en scelle: il n'a que 21 ans et à déjà laissé une empreinte dans le rock de la taille d'une ornière avec ses acolytes de Kyuss, mais il arrête alors la musique pendant un an, ne trouvant plus sa place dans la multitude de groupes émergents, et envisage de reprendre des études. Il part vivre à Seattle où la scène grunge est morte avec Cobain. Il y rencontre cependant Mark Lanegan (Screaming Trees), et tape le bœuf avec des membres de Dinosaur Jr, Monster Magnet, Soundgarden ou encore Pearl Jam. (Le premier concert des QOTSA aura d'ailleurs lieu à Seattle, et Stone Gossard (Pearl Jam), les signera sur son label Loosegroove.) C'est dans cette période de transition que le label Elektra insiste pour que Homme écrivent de nouveaux morceaux, mais lui leur demande une somme exorbitante pour stopper leur insistance, mais ceux-ci payent.

Avant de donner naissance à ses "reines de l'âge de pierre", surnom donné par le producteur Chris Goss (Masters of reality) en studio, Homme part près de deux ans sur les routes avec Screaming Trees en tant que guitariste rythmique.

Le livre est vivant car en majorité composé d'interventions de musiciens, même si on les doit en majorité à Josh Homme et Nick Oliveri (capables de se tatouer la date de leur concert le plus pourri: "freitag 14,7"...) La pertinence des propos est parfois vacillante, notamment quand sont narrées à plusieurs reprises les bagarres de Josh Homme, ou les prise de drogues des différents intervenants. On apprend aussi que jusqu'à l'album "Songs for the Deaf"; qui enverra Homme et les QOTSA dans une autre dimension, grandement aidés par Dave Grohl à la batterie; Homme a longtemps vécu sans maison, squattant chez son frère à Los Angeles ou chez un ami dans le désert.
Enfin, les chansons de tous les groupes de Josh Homme sont analysées et l'auteur se fait aussi critique, sans toujours être cohérent. Les side projects sont bien abordés, et notamment l'influence des Desert Sessions sur QOTSA, tant au niveau humain que musical.

Un ouvrage pas totalement cohérent mais essentiel pour les fans de Josh Homme.

En savoir plus sur Brant Bjork, Kyuss
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également