↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Groupe

Kyuss


Rock (Stoner Rock)

Membres :
John Garcia (Chant)
Josh Homme (Guitare)
Scott Reeder (Basse)
Alfredo Hernandez (Batterie)

Sites :
Kyuss (tribute)
Le groupe ultime de Stoner Rock. Kyuss a été fondé en 1989 à Palm Desert (Californie) par trois copains d'école : Brant Bjork, Josh Homme et John Garcia. Initialement baptisé Sons Of Kyuss, le nom du combo est raccourci en 1990 avec la sortie du premier EP et l'intégration au sein de la formation du bassiste Nick Oliveri. Le nom Kyuss (prononcer Kaïeusse) est celui d'une créature du jeu de rôle Donjons et Dragons. Rapidement propulsé au rang de groupe culte, précurseur du mouvement Stoner américain (ou Desert Rock), Kyuss n'arrive malheureusement pas à concrétiser son talent par une reconnaissance auprès du grand public. Tiraillé par des dissensions internes, le groupe finit par se dissoudre peu après le départ de Brant Bjork en 1994, un temps remplacé par Alfredo Hernandez. Peu de temps avant, Nick Oliveri quittait le groupe et fut remplacé à la basse par Scott Reeder pour les deux derniers albums. Bjork a continué sa carrière avec Fu Manchu, tandis que Homme et Hernandez (et plus tard Oliveri) se sont rassemblés au sein de Queens Of The Stone Age, deux groupes majeurs du mouvement Stoner. John Garcia, quant à lui, poursuit son parcours rock au sein du groupe Hermano.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Opeth


In Cauda Venenum


"

De parangon du death-metal suédois à inclinaisons progressives, Opeth est passé en moins de dix ans à coqueluche du monde progressif tout court avec ses albums mélodiques et techniques typés 70’s. Gloire permise aussi par une esthétique affirmée ; il y a bel et bien un « son » Opeth qui est né depuis Heritage(comme il y a avait une identité claire dans la première période du groupe), et celui-ci n’est pas du tout renié dans ce nouvel opus tant attendu. En effet, In Cauda Venenum est dans la claire lignée des albums précédents, dont le dernier en date était le chef-d’œuvre Sorceress aux qualités exceptionnelles. 

"
À lire également