↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Chronique
BaboucheDu32, le 16/02/2019 à 19:16
32 euros c'est un peu cher mais je l'ai commandé aujourd'hui, hâte de le recevoir !
Album
TKE, le 16/02/2019 à 18:14
C'est juste un album magnifique, un de plus!
Selection-avis
Lili, le 16/02/2019 à 11:24
Très frais !
Album
OscarCraw, le 15/02/2019 à 15:06
Merci de vous pencher sur ce groupe qui le mérite bien, j'ai hâte de lire vos critiques des albums suivants (notamment "Souvenirs" et "Home" qui sont, à mon humble avis, ce que The Gathering a produit de plus beau ou touchant). Le virage musical que le groupe va ensuite opérer est exemplaire. Anneke Van Giersbergen est certes mise en avant sur Nighttime Birds mais c'est aussi et surtout grâce à l'écriture de René Rutten qui lui donne l'espace nécessaire. Lorsque Anneke travaille en solo, ses morceaux n'ont pas le même ton ni la même profondeur. Aussi The Gathering prouvera bien par la suite qu'il est un vrai groupe (et non un simple backing band) et ce notamment en conservant toute son identité malgré un changement de lead singer.
Album
nico, le 13/02/2019 à 17:57
un peu d'accord avec l'article, mais après avoir passé vingt cinq ans à saigner tous les albums, c'est le seul qui m'ait reste vraiment. Et que je peux réécouter du début à la fin sans zapper un morceau. Et ça ça veut dire quelque chose !..
Actualite
Steven, le 09/02/2019 à 15:58
Honte à Yann Barthès qui n'avait manifestement pas préparé une interview de Tobias Forge digne de ce nom... se bornant, sans sourciller, à exhiber à l'écran un festival de "culs nuls" qu'il nous ressort systématiquement au terme du moindre reportage sur un concert de Metal ou du Hellfest. Il avait déjà fallu supporter la coupure "pub" avant même la fin de "Danse Macabre" comme premier élément de frustration... Surtout, ne pas effrayer le téléspectateur "lambda" à cette heure de grande écoute... Bien terne m'est apparu "Quotidien" en ce jour-là...
Actualite
Cristo, le 08/02/2019 à 19:29
Exactement, il invite Tobias Forge et lui pose trois questions banales sans attendre les réponses. Je suis par ailleurs plus spectateur de quotidien que fan de Ghost...
Actualite
MaximeL, le 06/02/2019 à 18:10
Pour une fois qu'une émission parle de métal, dommage qu'elle le traite "à l'arrache", en étant soit impoli soit caricatural....
Album
MaximeL, le 05/02/2019 à 17:52
Suis assez d'accord avec l'ensemble de cette excellente chronique ; même si j'aime beaucoup "Stood by me" et ses accents Rollins Stones (j'entend Miss you dans le riff de guitare perso...). Je suis beaucoup moins client du dernier titre, trop gospel pour le coup. Mais dans l'ensemble, super album, moins aguicheur qu'Hollow Bones sans doute, mais avec une durée de vite bien supérieure à mon avis.
Album
Jerry91220, le 03/02/2019 à 18:36
Je découvre l'album infinite quasiment deux ans après sa sortie et la publication du commentaire initial d'albumrock.net. Je souscris totalement à la critique après avoir écouté deux fois infinite dans la journée et entamé la troisième. Cet album est beau, doux et puissant à la fois. Je regrette juste que les morceaux soient si courts ! La critique d'albumrock.net met en exergue le caractère intemporel de Deep Peuple eu égard à la qualité des collectifs qui se sont succédé. L'analyse est bien vue, pertinente. On pourrait faire une comparaison avec certains grands clubs de football européens. Cette caractéristique fait de Deep Purple un groupe à part. Pourvu que ça dure ! A l'infini ?
Album
Constantinople, le 01/02/2019 à 20:01
Sur les derniers album d'oasis, les chansons de liam sonnaient fraiche, comme la petite surprise agréable à l'oreille au milieu des compositions mieux chiadées de Noël. On s'en rend compte là que ça ne suffit pas à faire un album, malgré l'assistance de songwriters pour l'aider. Il y a la sincérité mais pas la profondeur instinctive du songwriting de son frere. A la radio, trés sympa, mais tout un album, trop anémique.
Actualite
Nicolas, le 31/01/2019 à 07:51
N'est-ce pas ?
Actualite
RoiCanard, le 30/01/2019 à 23:09
Article illustré avec une photo de Bon Scott. Solide.
Actualite
MattK, le 30/01/2019 à 21:26
Je n'ai pas entendu parler de double CD mais juste de double vinyle ce qui est tout à fait normal pour un album avoisinant les 60 minutes. Je ne pense pas qu'il faille y voir d'argument marketing.
Album
MaximeL, le 30/01/2019 à 15:14
Çà n'est que mon avis Hubydoc, l'appréciation de la musique quelle qu'elle soit reste subjective bien sûr..
Album
Fab, le 30/01/2019 à 13:53
Je suis sans doute un peu vieux mais j'adore le rock Français chanté en Français. Mais c'est de plus en plus rare. Je pense tout de même que les groupes se privent du public Français en faisant le choix de l'anglais.
Album
Hubydoc, le 30/01/2019 à 11:34
Perso Jealousy reste un de mes morceaux favoris de Queen ..... sans saveur ?????? !!!! ……
Actualite
Lulu, le 28/01/2019 à 10:08
60 minutes, ça tient sur un CD simple hein ? Si on peut gratter un peu de thune en faisant croire...
Album
MaximeL, le 25/01/2019 à 09:17
Vraie bonne surprise en effet ! Quant à l'analogie Cuomo-Annie Lennox, cela m'avait interpellé sur le White Album déjà sur certains passages en voix de tête. C'est donc définitivement confirmé !
Actualite
afterthegoldrush, le 22/01/2019 à 21:55
Pour ac/dc, pas d'axl rose (ouf !), Brian ayant été vu au studio à Vancouver. Une interrogation subsiste pour le bassiste...
Album
SYLVAIN, le 22/01/2019 à 18:47
La face 2 du disque m'a laissé de marbre mais les 4 premiers titres de la face 1 sont vraiment un grand moment de musique et Bjork s'impose à la fois comme une des plus grandes compositrices et interprètes féminines de l histoire de la musique. Sa voix est indicible, presque surnaturelle. Avec une mention particulière pour la sublimissime "Bachelorette", chef-d'oeuvre absolu qui fait jeu égal avec les plus belles merveilles du répertoire classique. Et l'une des plus grandes love songs de tous les temps. Bjork disait vouloir écrire une "chanson parfaite" : pari tenu.
Album
Did17, le 19/01/2019 à 21:03
J'adore votre critique de cet album. Je le réécoute ce soir 19 janvier 2019. Je suis suis aussi transporté que la première fois où j'ai mis dans mon autoradio (dslé pour les moins de 30 ans) cette cassette qu'un ami m'avait donnée en me disant "je pense que tu aimeras". Cet album fait partie des 5 que j'emporterai sur mon ile déserte. Si je croyais en Dieu, je pense qu'il les aurait inspiré.
Album
Kefran, le 18/01/2019 à 19:55
Oui, On dirait bien que Albumrock est reparti! Pas déçu par ce nouvel album de Haken !
Album
Alexx, le 18/01/2019 à 17:12
Albumrock revit, quel bonheur et quelle découverte !
Album
adri, le 17/01/2019 à 19:20
franchement repentless est pour moi un des meilleurs albums de thrash ! je suis un trasheux depuis toujours et j'aime l'ambiance de cet album il me parle tom araya a l'air d'un messager plus calme et posé il serait gourou j'écouterai attentivement ce qu'il dit il le ferait en fait cet album m'a litérallement envouté !!! des morceaux comme pianon wire me font un tel bien , désolé de ne pas être en accords avec vous mais moi je l'adore ce disque
Album
slice007, le 14/01/2019 à 08:55
"Genre : hard / métal"...Voilà, tout est dit ! Je ne vois même pas pourquoi j'irai lire cette critique. Amis journalistes, ôtez vos oeillères !! Pour ma part, je le trouve plutôt bon cet album dans un style pop, le groupe se renouvelle, toujours étonnant..
Album
JacquesDaniel, le 09/01/2019 à 15:27
Je suis fan absolu depuis Obsolution. Et depuis j’attends, je fais mon travail de fan, j’achète les albums, je fais confiance. Mais je suis tellement déçu que je pourrais pleurer. C’est pour moi le pire album de Muse depuis… depuis le début. Passer à l’électro, mais quelle idée… c’est le pauvre Howard qui doit bien se faire chier pendant les enregistrements, zéro prise acoustique de sa batterie – tout programmé (je le soupçonne même d’envoyer des bandes en concert). Pressure, oui, c’est sympa, mais 2 riffs placés au petit bonheur, qui auraient mérité chacun un morceau à part entière. Et Blockades… mais il y avait matière à faire quelque chose de bien, déjà entendu, mais bien… au lieu de ça… qui peut me fredonner l’air de Blockades ? Même juste après l’avoir écouté ? Aller, je vais attendre le prochain… encore.
Album
nikowe, le 06/01/2019 à 22:18
bravo, belle chronique ! Grand Fan de PorcupineTree depuis 20 ans,et grand fan de Steven Wilson , H.c.Erase est mon favori ...et tant et tant de BELLES et /ou accrocheuses mélodies, remplissent une carrière de bientôt 30 ans...et tant et tant de projets parallèles et divers tous intéressant ou passionnant . Et pourtant je dois avouer qu'après ma toute 1ère tentative d'écoute de Permanating , j'étais assez ... perplexe ... pas convaincu ...depuis j'ai totalement changé d'avis, j'adore danser dessus...et ce même si les morceaux les plus progs ont ma faveur. Longue vie au génie musical de Sir Steven Wilson ;-) Bien amicalement
Album
daturableu, le 03/01/2019 à 12:04
Pas d'accord sur "Dressed To Suppress" qui est pour moi une des meilleures chansons de l'album.
Album
flht, le 31/12/2018 à 19:28
Cet album date de 1980 et non pas de 1989 comme indiqué, je l'ai acheté à l'époque de sa sortie :)
Album
NatheneM, le 31/12/2018 à 18:32
Il manque une seule chose à cette album : Futurism
Album
SYLVAIN, le 30/12/2018 à 21:16
Gainsbourg n'a pas pillé la musique anglo-saxonne : les anglo-saxons ouverts sur l'Europe et le monde (il y en a assez peu) qui le connaissent le considèrent comme un immense artiste et un grand novateur musical.
Album
SYLVAIN, le 30/12/2018 à 21:12
Le magnifique Madame rêve vaut à lui seul le détour : une très grande chanson, digne des plus grands. Bashung aurait, comme d'autres artistes français, mérité une notoriété internationale.
Album
SYLVAIN, le 30/12/2018 à 21:09
Contient plusieurs joyaux, dont le tube Ma petite entreprise et le superbe L'apiculteur, l'un des meilleurs titres de toute la carrière de Bashung.
Album
GenghisKhan, le 27/12/2018 à 17:12
Complètement d'accord sur l'analogie avec Queen. D'autant qu'on retrouve des hommages à peine dissimulés dans leur discographie (écoutez le solo de Madness et celui de "I want to break free”). En fait, comme pour Queen, je ressens beaucoup de frustration quand j'écoute les derniers albums (à l'exception d'Innuendo pour Queen, et encore …). Il y'a toujours 2 ou 3 belles choses dans leurs albums et parfois même une pépite peut se cacher au milieu de tout cette mélasse sonore, mais je finis souvent par me dire "Quel gâchis”. Je pense que Muse ( j'imagine Matthew Bellamy) n'essaie plus d'innover ou de proposer des choses personnelles depuis plusieurs albums. Est-ce par fainéantise ou simplement pour se faire plaisir et jouer des trucs qui les amusent (comme s'essayer au Dubstep par exemple). À l'époque de leur premier album, j'avais, à tort, assimilé Muse à une sorte d'ersatz de Radiohead (surement à cause des 2 voix un peu similaire à leurs débuts). Cependant, c'est quand même intéressant de voir l'évolution de ces 2 groupes. Les 2 ont affirmés leur style avec leurs 2ème albums respectifs (The Bends et OOS), ils confirment avec leurs 3ème albums (plus que confirmer pour OK computer), et c'est ensuite que les choses se gâtent … pour Muse. Enfin, même si ce n'est pas encore complètement la Bérézina. Car, là où Radiohead opère un changement radical, et repense en profondeur sa musique, Muse creuse encore le sillon qui finira pas l'empêtrer dans un musique lourde (et pas forcement HEAVY) et de moins en moins originale, sur leurs albums suivants. Et, voilà pourquoi je ne peux m'empêcher d'écouter et me demander pourquoi est-ce que Muse s'entête à faire des albums aussi quelconques. Je ne peux même pas dire mauvais, car Simulation Theory n'est pas complètement nul. Mais sérieusement…Drive (le film) avec sa BO signé Kavinsky est sorti en 2011. L'album Outrun du même Kavinsky est sorti lui en 2013. Et je peux vous garantir que dans le genre trip Revival année 80, c'est mille fois mieux que Simulation Theory. Tout ce que je leur souhaite c'est de pouvoir produire leur “INNUENDO” avant la fin de leur carrière. Je croise les doigts…
Album
molecule, le 27/12/2018 à 09:18
putin mais c'est Voici ce site
Album
gaby11, le 23/12/2018 à 11:51
musique planante et relaxante. Excellent
Concert
Barrel, le 23/12/2018 à 10:24
L Olympia n est pas l Élysée Montmartre la fosse c est assis Mr l érudit qui n connaît pas grand chose au rock progressif
Album
Lulu, le 22/12/2018 à 09:29
Queen a sorti un coffret regroupant tous leurs albums en CD ? S'il y a certains groupes qui méritent qu'on achète l'intégrale, ils en font partie à coup sur.
Actualite
Coony, le 20/12/2018 à 22:10
Et Gene Hoglan, c’est du mou de veau ?
Dossier
tpe, le 19/12/2018 à 12:08
merci aussi
Album
Caillot, le 18/12/2018 à 13:18
Et les gars je vous rappelle qu'ils sont pas là pour vous faire plaisir mais faire ce qu'ils ont envie, ne vous déplaise ! Moi j'adore autant le rock pur et dur que celui mélé au lyrique, d'ailleurs chef d'oeuvre, faut juste sortir de son cadre, virer les oellieres !! Sinon ya plein d'autres groupes !! Ah ah
Album
Dragovan, le 18/12/2018 à 09:27
Il est clair que Muse est passé à l'électro sur cet album. Ce n'est pas un album rock. Trop de synthé, trop d'effets, pas assez de rock rugueux et brut comme je l'aime. Mais bon, faut reconnaître qu'ils sont doués et qu'ils savent évoluer. Pas dans le bon sens pour moi mais chacun ses goûts. Il y avait quelques titres sympas sur Drones qui pouvaient faire penser que Muse allait redevenir un bon groupe de rock. Mais non, ils ne veulent pas y revenir et tant pis pour moi. Je vais m'écouter d'autres groupes.
Chronique
jojo, le 17/12/2018 à 15:31
Merci pour cet éclairage sur les non-dits du film. Je ne suis pas un spécialiste de la carrière de Queen, mais il m'a semblé en effet que le film passait très vite sur leur évolution discographique, et que certains éléments (le producteur ne pensant qu'au succès commercial et dépité que Queen ait décollé avec la chanson Bohemian Rhapsody) étaient un peu exagérés. Le film est aussi assez "lisse" dans sa forme, même si les passages concert/répètes sont exceptionnels.
Actualite
WTF, le 15/12/2018 à 20:57
Porcaro 37eme??? Un mec choisit par Steely Dan, Dave Brubeck et Michael Jackson (dans Thriller y'avait quasi tout TOTO!)
Actualite
Monsieur_C, le 13/12/2018 à 16:21
Et Peter Cris de Kiss
Album
Kefran , le 11/12/2018 à 19:23
La chronique du dernier Muse, m’a rappelé qu’on avait pas grand chose à se mettre sous la dent en ce moment ! Ça m’a donné envie de revenir sur cet album qui terminera à coup sûr dans mon top 3 cette année ! (Ah mince, il n y aura pas d’ Albumrock awards cette année !). En tout cas, Excellent album à la fois accessible et très technique. Merci une nouvelle fois à Nicolas pour la découverte de ce groupe ! J’ai pu assister à leur concert au Trabendo en novembre, et j’ai passé un super moment.
Album
cjean29, le 11/12/2018 à 18:35
Alors que les albums américains des Beatles sont inutiles et bons à jeter, celui de Magical Mystery Tour est une véritable exception en cela pour deux raisons : d'abord, la version anglaise n'est qu'un double EP de six chansons, et puis comme tous les albums américains des Beatles, l'album est complété sur la seconde face par les chansons sorties en single durant l'année 1967 ("Strawberry Fields Forever/Penny Lane", "All You Need Is Love" et "Hello Goodbye") qui s'enchainent très bien. En apparence, ce disque se décomposé en 2 parties : le Magical Mystery Tour et les singles où en apparence il y a un manque d'unité, bien que les chansons s'enchainent bien les une après les autres. Il n'en est rien ! En réalité, en écoutant tout l'album, la seconde face (les singles) proposent en faite une continuité à la première face ("Magical Mystery Tour") où le voyage continue à travers la jeunesse de John et Paul via le dyptique "Strawberry Fields Forever/Penny Lane" pour finir par la chanson universelle moralisatrice "All You Need Is Love" ! Étant donné que c'est un album américain et que le film éponyme d'où provienne les chansons de l'EP anglais soit un échec, il est l'un des disques les plus sous-estimé de la discographie mais est aussi bon que Sgt Pepper's sorti la même année. Heureusement, ce disque fait partie de la discographie officielle anglaise depuis 1976.
Actualite
Parisatnite, le 08/12/2018 à 22:52
More Pop -> More bankable -> More cash. Merci de montrer la voie...
Selection-avis
Marie-Jo, le 08/12/2018 à 11:40
J'adore Bravo et merci c'est du pur bonheur
Album
Aio, le 04/12/2018 à 21:47
super album, groupe légendaire, que dire de plus.
Album
Phil, le 03/12/2018 à 11:00
Merci pour ce bel article qui est digne de ce groupe mythique. Il se lit comme on écoute une musique de Marillion, avec le cœur qui bat au rythme des fureurs et des moments de plénitudes que nous offrent ces artistes.
Actualite
Emma, le 03/12/2018 à 10:22
pépite
Album
cosmos, le 30/11/2018 à 23:29
Pas de surprise, un peu court le groupe prend de l'âge mais j'adore The Prodigy. En live ça va être démoniaque.
Album
Eily, le 29/11/2018 à 19:01
D'accord avec mars4ever dans les grandes lignes. Si on laisse un peu de côté les comparaisons (ce qu'ils ont fait avant, ce qu'ils font maintenant), qu'on laisse un peu de côté aussi l'analyse "scientifique" des chansons (et la guitare est comme ci, et le synthé est comme ça), et qu'on se pose la simple question: est-ce que je prends du plaisir à écouter ce que j''écoute ? Et bien moi je réponds oui. Ce n'est certes pas un chef d'oeuvre, mais c'est un un album sympa. Un coup de gueule quand même : "Get up and fight". Là, on se demande comment ils ont pu mettre ceci sur un album alors que ça ne mérite au grand mieux qu'une face B, voire Z. Et un petit coup de coeur (si, si...) : "Dig down" en version gospel, la chanson s'y prête très bien. PS: leur côté mégalo ne m'a jamais trop dérangé, et je trouve la pochette honteusement kitsch, mais elle en jette quand même !
Album
valh, le 26/11/2018 à 18:35
Ah ah je rejoins les 2 commentaires de 2017. Quel déballage ... "Comme pour masquer l’aspect squelettique de leurs morceaux, le groupe fait marcher sa bombe et recouvre tout d’une couche épaisse (mais remplie de vide) et crémeuse." Voilà tout est dit pour la critique également. Bla bla bla
Album
mars4ever, le 26/11/2018 à 17:09
Je suis un fan du muse de la 1ère heure. Et il a fallut que je me fasse une raison, ce muse n'existe plus. Depuis longtemps. Alors je vois les albums qui passent, ne se ressemblent pas si ce n'est dans leur médiocrité. J'espérais beaucoup de drones, au final je n'ai eu que 3 ou 4 morceaux sympa. Je n'attendais rien de simulation theory. Mais c'est peut-être ce qui fait que j'aime bien cet album. Dans l'ensemble, ça reste un album moyen de muse par rapport à ce qu'il faisait a leur début. Mais si on accepte que ce muse n'existe plus, on se rend compte que le groupe signe ici son meilleur album depuis absolution (mon préféré). Il y a 2 ou 3 mièvreries et ovni dont on se serait bien passé, mais dans l'ensemble cet album aux sonorités très 80's fait bien son taf avec certains morceaux très bon, d'autres pas mal du tout, et une conclusion que personnellement je trouve magnifique avec the void. Alors c'est pas l'album du siècle loin de la. Mais pour un fan hardcore de muse comme moi, ça donne un os de meilleur goût a ronger que tout ce que le groupe a pu pondre ces dernières années. Et je n'ose même pas imaginé le potentiel de l'univers créé par cet album sur scène. Parce que c'est bien la que muse est extraordinaire et attendu. Et la, ils ont de la matière pour faire quelque chose de grandiose.
Album
Display, le 26/11/2018 à 08:57
franchement j'ai pas écouté c'est ta le bol en me disant tiens je vais écouter écouter encore écouter peut-être que je finirai par aimer. non ça a vraiment pris du temps dans mon esprit parce que pour moi c'est un album visionnaire. Il y a certes la purge get up and fight (on se demande d'ailleurs si tove lo n'est pas passé sous bureau tellement c'est nul), il y a certes du moins bon comme Something human, pressure ou le maladroit dig down mais pour le reste ça déchire. Algorithm blockades, the void, the dark side, Propaganda sont juste excellents. Oui je pense que propaganda et une excellente chanson.il faut l'écouter plusieurs fois pour en comprendre toutes les subtilités. Je me surprends souvent à la fredonner. Au début propaganda scandé assez fortement parait imbuvable mais c'est un préjugé qui finit par céder et alors on apprécie la chanson à sa juste valeur. Break it to me, je suis partagé parce que elle est assez formatée. Ils ont abusé de l'auto tune. Mais ça reste un très bon titre. Franchement il est original et franchement ils ont assuré. Le bilan reste quand même nettement positif.fa citez-moi un groupe qui a su se renouveler autant et toujours autant cartonné au bout de 25 ans ? Ils ne doivent pas être légion... maintenant c'est sûr qu'on peut toujours regretter le bon vieux rock de muse des des excellents l'album que son origin of symmetry absolution et showbiz. mais il faut accepter qu'ils ont évolué et que il referont peut-être du bon vieux rock comme il avait l'habitude d'en faire dans un prochain album pourquoi pas.en tout cas ça m'a ça m'empêche pas de d'apprécier vraiment cet album et de l'écouter en boucle depuis plusieurs jours. Je leur mets un petit 8 sur 10 quand même.
Actualite
jojo, le 20/11/2018 à 10:57
Je ne pense pas qu'il soit antisémite, en tout cas pas de manière viscérale. Mais il est clair que si l'expression "faire le jeu de l'antisémitisme" devait avoir un personnage public en représentant, il remporterait la palme haut la main (c'est d'une tristesse absolue, et j'ai l'impression qu'il ne reconnaîtra jamais à quel point sa manière de combattre la politique israélienne est dégueulasse et contre-productive)
Album
jojo, le 20/11/2018 à 10:50
Pas encore écouté celui-là (sauf les singles, à l'arrache) mais je fais partie des rares à avoir adoré Drones. Et oui OoS a un peu vieilli. Maintenant pour celui-là, j'avoue que Something Human ne m'a pas trop plus, le reste si. Mais à voir en écoutant l'album dans son entièreté. Je pense qu'il aura du mal à se hisser au niveau de Drones, mais ils ont encore (un peu) changé de style j'ai l'impression, donc ça sera tout de même une surprise je pense
Album
Scorpions, le 16/11/2018 à 22:22
Génial comme album deadly sting avec un titre inédit edge of time du grand scorpions
Album
Rhinolec, le 15/11/2018 à 11:13
C'est facile de critiquer facile de mettre au pilori ce groupe qui est devenu un groupe de stade Leur musique a toujours été symphonique les influences ont toujours été présentes Le discours toujours était aussi vain Néanmoins si on arrive a l’écouter l'esprit ouvert et en oubliant l'immonde purge qu’était l'album précédent on le trouve vraiment pas mal J'ai pas écrit bon mais pas mal. Ils devraient arrêter de faire un funk de supermarché pour se contenter de bons morceaux rock bien épiques. Cela leur permettrait de retrouver leur lustre d'antan ... Groupe clivant par excellence, cet album ne va rien arranger à la chose C'est pas mal. Ils sont sur le bon chemin et sont soyons fous peut être mème capables de nous pondre un truc vraiment chouette dans les années à venir.
Album
Tranxen, le 14/11/2018 à 10:14
Le but de la critique, en tant qu'exercice littéraire (car on parle bien d'un genre à part entière), n'a aucun cas pour but l'objectivation. J'ai du mal à comprendre pourquoi cette remarque revient aussi souvent. Pourquoi, cette satanée objectivité "nous" revient-elle toujours dans la gueule comme autant de coups de barre à mine ? L'auteur donne une position illustrée par des références (et des expressions toutes faites, OK. On a pas affaire à Roland Barthes, ni à Lester Bangs, mais l'information est là) . Moi à qui le trip hop et le peu que je connais de Massive Attack n'évoquent rien d'autre que la neurasthénie la plus totale quand vous y voyez de la magnificence, je comprends ici en quelques lignes, de quoi l'on me cause et les références utilisées peuvent me me donner une brève idée de ce vers quoi peut tendre l’œuvre. Bref, dans le pire des cas, je découvre un artiste, un album, ou tout simplement, un point de vue. Je ne pense pas être le seul à avoir eu l'occasion de découvrir nombre de chansons mémorables ici-même (Sibylle Baier putain !!!!!!!) grâce à des articles de ce type ou d'autre textes avec de vraies qualités d'écriture. Alors oui, il faut apprendre à se bitter des néologismes et des expressions random et interchangeables à tour de bras ("le second album, celui de la maturité" Ou alors c'est le troisième ?) mais LA Critique, l'exercice de style est pourvu de bien plus d'intérêt et de surprises que vous ne semblez le pensez. J'y crois dur comme fer. Chacun ses délires. Me jugez pas. Merci. Et je ne puis que vous conseiller de dépasser votre tristesse pour continuer vos lectures ici ou ailleurs. Y a de quoi faire.
Actualite
Nicolas, le 13/11/2018 à 23:14
Mais il est où le Drummer at the wrong gig ?
Actualite
Matrix, le 13/11/2018 à 19:24
Je ne peux plus supporter Roger Waters : son antisémitisme ne fait désormais plus aucun doute. Quelle déchéance.
Album
Lulu, le 13/11/2018 à 17:54
Le seul point positif dans cette affaire, c'est que personne ne peut m'obliger à l'écouter une deuxième fois. Affligeant, du début à la fin. Sauf peut être Something Human en version acoustique et encore, une feuille séchée qui est tombé dans la mélasse.
Album
GenghisKhan, le 13/11/2018 à 11:20
C'est de l'ironie ?!? Qui peut aimer ça ?
Album
Blogeurdusalon, le 12/11/2018 à 23:00
J'attendais avec impatience ce nouvel opus de Muse, et alors là j'ai pas été du tout déçu. Muse s'est complètement renouvelé, après un album plutôt sombre sorti 3 ans plus tôt, c'est au délire 80's et science fiction que nos 3 musiciens ont décidé d'œuvrer. Algortihm The void et the dark side sont pour moi les coups de cœurs de cet album, doux et mélancolique pour the void (qui rappelle les exogenesis de The resistance) et complètement inattendu concernant Algorithm et The dark side (le synthé avec les basses c'est quand meme quelque chose). Dans un registre "exotique", puissant mais pour autant très agréable à écouter, Propaganda avec ses aires de Prince m'a régalé, et que dire de break it to me et de ses sonorités orientales!! J'avais eu une petite frayeur concernant Get up and fight ( surtout à l'intro) mais il s'avère qu'au fils des écoutes ce morceau est vraiment très novateur dans leur style et en même temps assez "sarcastique" dans le sens ou la recette de cette musique n'a rien d'exceptionnel, le rythme du début a des airs de déjà vu mais c'est la façon dont Muse a su embellir cette banalité qui la rend si unique. Enfin, concernant pressure, si vous n'aimez pas le refrain, avouez quand même que le solo de Math est ouf! Voilà, sur les 11 titres de cet album, seul Dig down me laisse un peu sur ma faim, le reste je l'ai dévoré. Je suis pas du tout d'accord avec les personne qui regrettent le manque de guitare, de son sec et grésillant comme sur OOS, dans cet album Muse délivre des solos divins, certes couverts d'électronique, de synthé et d'autres instruments qu'on avait jamais entendu chez eux. Et puis j'aimerais mettre un jour fin au délire nostalgique de OOS: l'album est unique dans leur discographie mais la qualité de l'enregistrement est pas génial, le son est pas très beau avouez le, alors même si c'est vrai Plug in baby est probablement leur meilleur morceau en terme de riff, personnellement j'ai souvent un peu mal a la tête en l'écoutant. Tandis qu'avec un album comme celui-ci, la qualité studio est irréprochable et ca sonne vraiment rock ( prenez blockades et pressure, soyez pas de mauvaise foi) .Un conseil non négociable: achetez la version Deluxe, les versions alternatives de The Dark Side et de The void sont magistrales. Je vous aime Muse.
Album
Anne, le 12/11/2018 à 18:59
Tristesse... Je lis pour la première fois une critique concernant la musique et je n'en lirai plus jamais. Comment casser toute la magie? Allez sur albumrock.net lire une succession de phrases qui ne veulent rien dire, un jargon "sensible" sans la moindre consistance qui n'a aucun but, aucune finalité. ça veut dire quoi "manque de relief" sur deux chansons dont l'aspect routinier est totalement voulu et accentué pour en magnifier le résultat?Et j'ai lu ce genre de concepts généraux et passe-partout du début à la fin. La critique est pourtant dans son ensemble positive, mais malgré tout je ne parviens pas à comprendre l'intérêt de faire le procès d'un album, quand on s'attaque à quelque chose de strictement personnel comme l'art, quelque chose de profondément humain et sensible. Pourquoi tenter d'objectiver selon des critère flous une telle expérience? J'aimerais bien comprendre. Cordialement
Album
Oliv, le 12/11/2018 à 08:43
Il sort le 16/11/2018.
Concert
bahalor, le 09/11/2018 à 18:02
Il n'y avait pas de première partie ?
Album
Thib, le 09/11/2018 à 12:53
Un excellent album, peut-être le meilleur après Synthetica, et un concert inoubliable hier au Trianon ! :)
Album
pat, le 09/11/2018 à 11:14
Merci. Cela m'évitera de l'acheter dans 15 jours. J'avais des doutes, confirmés par votre chronique.
Billet
Tranxen, le 08/11/2018 à 10:44
Tu as oublié la lounge pop entre l'indie electronica et le brutal death metal ! Pour le reste... A voir... Personnellement, ce site a occupé une véritable place dans la construction de ma culture musicale (même si le terme paraît fort) lors des 5-6 dernières années. La disparition d'Albumrock me destabiliserait à peu près autant que si je voyais Nicolas Ungemuth devenir un gentil petit gars affable, humble, raisonnable et plein d'empathie. Au moins c'est dit. Keep on rocking...
Album
Agathe, le 07/11/2018 à 11:35
J'adore cet album, mais sérieux, quelle condescendance envers les groupes tels que les Rival Sons ou Graveyard, qui sont loin d'être de "médiocres camarades"... Et puis quel optimisme de dire "cet album là est génial, mais les suivants seront forcément nuls"... Avec des reviews comme ça, ça ne m'étonne pas qu'on entende à tout bout de bras que "c'était mieux avant" !
Actualite
kenpachi86, le 01/11/2018 à 01:06
joey jordison mike portnoy lars ulrich??
Album
Benjamin, le 29/10/2018 à 20:35
Cher Peter, ce qui est étrange avec ce disque, c'est que c'est justement au bout de plusieurs écoutes qu'il m'a paru mal fichu, légèrement irritant, pour tout vous dire. Franchement, les premières étaient intrigantes, assez excitantes même, j'étais très agréablement surpris d'entendre que Jack White se lâchait hors des carcans « rock », moi qui suis justement amateur de bizarreries sonores. J'avoue connaître peu Zappa, je n'ai écouté que Freak Out, le premier. En revanche j'adore Captain Beefheart, même si j'ai du mal à aller jusqu'au bout de Trout Mask Replica, c'est quand même l'un des rares disques ayant réussi à me faire sortir de mes gonds (Hair Pie : Bake 1 m'a fait pété une durite la première fois que je l'ai entendue), mais j’applaudis l'attentat sonore, y'a des grands moments. Bref, pour en revenir à Jack White, même si j'apprécie l'audace du geste, ainsi que quelques chansons(les quatre premières, Over and Over and Over, Ice Station Zebra... et quelques autres, c'est déjà pas mal), je trouve l'album très déséquilibré, avec quelques morceaux qui m'ont beaucoup moins plus, et une fin étrange en demi-teinte, deux chansons pas mauvaises en soi mais toutes timides, ce qui m'a donné l'impression qu'il n'allait pas au bout de sa démarche créative. Et effectivement, à la réécoute, ça m’a semblé de plus en plus lourdingue. Mais bon, c’est tout de même un disque sur lequel j’ai eu envie d’écrire, parce qu’il est curieux, il est intéressant. Il ne faut pas forcément se fier à la note, parce que si je me mets à écrire une chronique sur un album, c’est que je l’ai écouté plus d’une dizaine de fois, et que j’y accorde un intérêt certain.
Album
Archytas, le 28/10/2018 à 22:29
Cet album s'est fait défonser sur france culture au moment de sa sortie, dans la dispute sauf erreur, et ce de manière assez injuste à mon avis. Il faut le prendre pour ce qu'il est : un clin d’œil à Disney !
Actualite
Raphcha, le 24/10/2018 à 18:30
Et Roger Taylor de Queen ?
Album
DHM, le 19/10/2018 à 19:13
Mais c'est qui ce gugusse pour pondre une ineptie pareille ? Écrire un texte aussi long et répéter plusieurs fois la même chose...c'est bon, on a compris qu'il n'aimait pas Where the révolution ! Encore un égocentrique... Quand il cite en exemple, Exciter et SOTU, je comprends mieux...ce sont les 2 plus mauvais albums récents de DM !!! Alors que Spirit est vraiment très bon; pas facile d'accès, avec un son très rugueux puis au fil des écoutes, la finesse des mélodies apparaît. Album dynamique, varié, surprenant (Scum par exemple ne ressemble à rien de ce qu'ils ont pu faire auparavant). Bref, à mes yeux mais avec une certaine objectivité néanmoins, Spirit = bon cru.
Actualite
Lulu, le 17/10/2018 à 10:49
C'était... épouvantable.
Album
PapiCorum, le 15/10/2018 à 22:38
Dark Star chiang .... c'est comment dire, une ineptie. Le Grateful Dead on le vie de l'intérieur, ça s'écoute avec respect. C'est un disque culte oui un des meilleurs avec Europa 72 .
Album
WEINSTOCK, le 14/10/2018 à 15:58
Je me permets d'intervenir pour démanteler la critique tout à fait malhonnête du susnommé Etienne qui utilise un devoir imposé pour cracher sa bile sur un groupe qui ne la mérite absolument pas. Il est tout à fait admissible de penser que l'album Sol Invictus est l'un des moins intéressants de leur discographie, encore que je pense que plusieurs écoutes d'une oreille attentive alliées à une bonne connaissance de l'idiome californien (beuglé) sont nécessaires pour réellement apprécier cet opus à sa juste valeur. Difficile d’accès certes. Peu séduisant sans doute. Hétéroclite et décevant, oui. Mais la caricature globale de l'ensemble de la disco de FNM, et de ce qui fait la particularité même de ce groupe inclassable, c'est de la méchanceté facile. Ne pas avoir envie d'écrire une chronique, c'est une chose. L'utiliser pour descendre en flammes un groupe sans recul, c'est pas cool. Alors que Angel Dust, King For A Day Fool For A Lifetime et Album of the Year, sont à tout le moins, des albums tourmentés, expérimentaux, toniques, qui pour inégaux qu'ils sont, recèlent tous des petites perles. FNM, c'est bizarre, malsain, parfois chiant, mais parfois si jouissif qu'on en oublie les travers avec jubilation. Tout jeter avec l'eau du bain, c'est laisser libre cours à son dédain, et son mépris. Si quelqu'un vous indiffère, mais que vous ne le connaissez pas, n'en parlez pas, ça vaut mieux que de dire des bêtises... Je tenais à contrebalancer un peu, pour qu'un rockophile curieux ne se laisse pas influencer de trop par la prose acerbe d'un rédacteur qui a mis plus de soin à la beauté de la phrase assassine, qu'à la pertinence de son contenu. Mon conseil, c'est que pour découvrir FNM, il ne faut point attaquer par Sol Invictus, trop hermétique et manquant de caractère. Il faut attaquer par Angel Dust, avec le volume à fond.
Actualite
Yves, le 12/10/2018 à 08:52
Oh ! Rush, Mars Volta, Dream theater, Tool... et pas Van der Graaf Generator, Camel, Soft Machine, Gentle Giant, Zappa... Étonnant, non ? Et même Matching Mole ou Hatfield and the North...
Album
bbb, le 10/10/2018 à 00:48
Bonjour, je prévient direct je fait bcp de fautes donc pas la peine de dire... J'écoute muse depuis très longtemps, j'écoute en faite énormément de style différents et je trouve que la critique est très facile. Il y a une certaine mode à critiquer tous les album de muse depuis que il prennent de l'ampleur , comme si le rock devait rester dans les garages et à la limites les festivals . Quand black holes est sortie, toutes les critiques se sont fait un malin plaisir à dire que MUSE rester trop dans leur répertoire et que il ne prenait pas de risques... quelques années plus tard il font un nouvelles album en sortant de leur zone de confort et la ça ne va toujours pas... Bien sur que il y a du bon et du moins bon, ( je n'est vraiment pas tous aimé de muse), mais il faut un peu arrêté de critiqué tous se que il font. Imaginons que ''drones'' soit le premier album d'un nouveau groupe de rock anglais, je pense que beaucoup de personne dont les critiques, trouverai que c'est un premier album réussie et un groupe avec un futur prometteur, whouaa ''reapers et the handler'' sont top, ils font même de la pop avec révolte c'est vraiment un super groupe. ils font partie des rare Artist à se renouveler , à essayer , à prendre des risques , à revenir au sources. Nous somment plus 20 ou 30 ans en arrières, tous change, leur musique grandie avec leurs âge est c'est normale. Ecoutez la musique tels que elle est , mais arrêter d'écoute le nouveau morceaux de tel groupe. et surtout la musique on l'écoute ou on la joue mais on ne la critique pas. ( Chopin)
Album
Sisyphus, le 08/10/2018 à 18:43
Animals est le dernier album valable de Pink Floyd. à partir de The Wall ça part en vrille et ça sonne déjà comme du Waters en solo. "Sheep" est le meilleur morceau de l'album.
Album
Yarael, le 08/10/2018 à 16:29
Metric est l'un des rares groupes à tenir sur la durée, heureusement qu'il existe encore de la musique indépendante (ce qu'on entend à la radio est de la qualité d'une téléréalité sur les chaines tv.. et ça fait pleurer). Donc heureusement que metric existe pour nous bercer de si belles chansons (7 rules, art of doubt en tête).
Album
moa, le 06/10/2018 à 22:24
Encore un bon album de Marillion et un super concert au Zénith...magnifique Une musique toujours aussi inspirée et quelques moments de grâce, d'une incroyable puissance émotionnelle, bien loin des clichés "néo-prog".
Actualite
Pal, le 05/10/2018 à 11:10
Et Hawkwind, Soft Machine, Van der Graaf Generator, Robert Wyatt, Magma, Utopia, Caravan, Camel et le Krautrock qui ont beaucoup plus leur place que Mars Volta ou Dream Theater ou que Rush qui est plus heavy metal que prog.
Album
Bridget, le 05/10/2018 à 01:27
Les personnes qui ne sont pas touchées par Pet sounds ont sans doute des oreilles en plâtre, ou, pire, un coeur de pierre. Enfin, il faut de tout pour faire un monde, peut-être est-ce pour cela qu'il marche sur la tête.
Album
Mathieu, le 28/09/2018 à 20:56
Je confirme, c’est super ! Dommage que le groupe n’ai pas continué... à ma connaissance en tout cas.
Album
Dionys, le 23/09/2018 à 02:58
Une oeuvre majeure dans l'histoire de la musique, un pont tellement réussi entre le classique et la musique pop qui inspirera sans doute un certain Alan Parsons (tiens tiens il était l'ingénieur du son !) pour sa "Chute de la maison Usher" quelques années plus tard ! Visiblement il y a des gens qui se bombardent "critiques" mais qui ne maitrisent pas leur sujet... On peut ne pas aimer mais de là à dire que cette oeuvre est raté : là c'en est trop !
Album
Edima, le 22/09/2018 à 00:48
One More Light est la seule musique que je retiendrai de cet album. Une belle musique calme pour clôturer l'histoire Linkin Park. Lorsque l'on va mourir, on fait la paix et on chasse sa colère. Et puis le clip "hommage" est beau, on se rappelle l'âge d'or de Linkin park en voyant la vidéo ! Mais dès que l'on pense à Heavy, difficile de pardonner cet album. Une déception malgré tout.
Album
Kevin, le 21/09/2018 à 15:56
Merci pour la référence ! Cet album, ce ne sera pas une surprise, est pour moi un ratage au moins équivalent à El Pintor. Mais plus que pour son esthétique très incertaine, c'est surtout, et tu l'as bien signalé, pour son inspiration proche du néant du début à la fin. Il y a franchement très peu de bonnes idées dans cet album, et même les mauvaises viennent à manquer. En fait il n'y a pas d'idée tout court. C'est en roue libre sans relief.
Actualite
Seb25, le 20/09/2018 à 23:24
Un vieux synthé aurait fait l'affaire. Chamberlin, où es tu? Au moins sur Adore, son absence était assumée et le résultat beaucoup plus inspiré. Quel gâchis. À part des tournées anniversaire (que je viendrais voir avec plaisir), arrêtez c'est ridicule.
Album
Davee, le 19/09/2018 à 17:34
Je ne connaissais pas bien les Artic avant cet album et la mauvaise note attribué ici à l’album ne m’a pas incité à la découverte. Bien mal m’en aurait pris ! Cet album est en tout point magistral. Beaucoup sont passés à côté de ce trésor sans avoir pris la peine de vraiment l’écouter. C’est bien dommage. L’album de la décennie sans hésitation.
Album
Tranxen, le 17/09/2018 à 16:04
J'en remets une couche : je peine légèrement à comprendre ce qui peut poser problème à certains d'entre nous ici. L'analyse consistant à voir ce disque comme symbolique de la perte de vitesse du rock comme genre à part entière, en ce qui me concerne, légitime à elle seule la critique. Quant à adhérer ou non au virage pris c'est une autre histoire. Où peut-on y voir de la suffisance quand il s'agit d'un simple constat (aussi futile qu'il puisse paraître pour certains) ? Je trouve carrément plus condescendant de partir du principe que l'auteur est forcément obtu, ou incapable de déceler la subtilité et le génie des arrangements expérimentaux et des mélodies (les mélodies, sérieusement ? Si Turner était si doué , il penserait à en foutre dans ces albums, des mélodies, puisque c'est clairement le point faible de chacun des disques des AM. Mais soit, mon aigreur et mon fondamentalisme musical ont dû bouffer mes tympans). Et le problème ici, ce n'est pas tant le virage ( Suck it and see, disque pop par excellence, très différent de ses prédécesseurs, n'en est pas moins ultra bien ficelé) mais l'absence totale d'intention et de dynamique de l'ensemble. Je n'ai aucune idée de ce à quoi peut ressembler la lounge pop. Je ne fais que voir un groupe et son identité (ce jeu de batterie mou du gland, mon dieu... ) être dissolus dans un concept qui au mieux, aurait pu constituer une bonne incartade solo. Alors, on s'en fout, on s'en réjouit ou on trouve le constat bas du front (et c'est pas faux, mais on parle de rock après tout), mais ça n'en est pas moins un fait : les figures de proue se font la malle.
Album
Peter, le 17/09/2018 à 11:31
Pour qui s'est frotté plus d'une fois aux rythmiques assez complexes d'un Captain Beefheart ou d'un Frank ZAPPA, tout autant qu'aux vrombissements Zeppeliniens, cet album de Jack WHITE est d'une richesse de sonorités où l'analogique a la part belle, où les références aux White Stripes abondent (ce son de guitare "fuzzé" reconnaissable entre mille sur "Over And Over And Over"), où la pulsation de la batterie alliée à des percussions omniprésentes s'impose comme une sorte de motif essentiel à la bonne progression de "Corporation", et où on peut trouver des réminiscences "Princiennes" évidentes à "Ice Station Zebra" ... Certes, chercher un début de cohérence entre les différents titres s'avère une sacrée gageure, mais après 2 ou 3 écoutes, cet assemblage hétéroclite "passe" plutôt bien (abstraction faite des intermèdes sans grand intérêt que sont "Abulia And Akrasia", "Everything You've Ever Learned" et "Ezmerelda Steals The Show" ). On se retrouve tout de même, au final, avec une dizaine de titres où Jack WHITE fait la preuve d'une rare ouverture d'esprit au niveau musical (que d'aucuns interpréteront comme un effort solitaire "surfait"), susceptible de surprendre qui veut bien s'y immerger sans des oeillères de puriste sûr de son fait. Une écoute au casque permet d'en déceler toutes les richesses (notamment au niveau des claviers, où l'on s'aperçoit que les synthétiseurs ont une part négligeable dans le "son" général de l'album). "À bout de souffle après d'authentiques pétages de plomb musicaux" frise l'exagération ; prenez le temps de réécouter "Blunderbuss" et "Lazaretto", et vous y trouverez des incongruités "soniques" pas si éloignées que ça des digressions musicales "démentes" (je vous cite) rencontrées à l'écoute de "Boarding House Reach".
Actualite
Charcoll, le 15/09/2018 à 16:15
Yan Paice!! l'Autodidacte!! aussi un Grand "G"!!
Actualite
Charcoll, le 15/09/2018 à 16:08
Puthain!!!!! allez voir Simon Philips avec Mike Oldfield et TOTO et bien d'autre encore, c'est démentiel!! C'est le plus grand!!!!!