↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Album
jojo, le 22/05/2018 à 15:34
Je ne remets pas en cause le combat contre la disparition du rock (il y en a peut-être une, je n'ai pas le recul nécessaire pour juger de cela, mais je veux bien le croire). Je ne trouve pas ce combat "snob". Je remets simplement en cause la critique du changement de style lorsque celui-ci s'éloigne du rock. On m'a répondu sur ce point et j'ai compris la/les réponse(s), pas de souci.
Album
Tristan, le 22/05/2018 à 12:37
Difficile de toucher tout le monde par des émotions autant personnelles et intimes. Il est en effet plutôt simpliste (bien que je n'aime pas ce terme) dans ses paroles, mais c'est volontaire, c'est le thème abordé qui veut ça. Personnellement, je trouve que c'est un chef d'oeuvre, mais qui ne touche profondément qu'une personne sur dix...
Album
Tranxen, le 22/05/2018 à 11:06
Concernant l'enfermement relatif de la ligne éditoriale dans un "carcan rock", évoqué ici, quelques nuances me paraissent importantes : Il est indispensable d'envisager ce type d'article et le point de vue proposé ici à l'aune des éditos et des prises de positions régulières observables sur le site et plus particulièrement celles de Nicolas. On adhère ou pas, mais cet article est cohérent avec tous les autres. Lorsqu'on se place dans une optique de mise en valeur et de défense d'une scène rock qui se délite, qu'il faut aller chercher dans les tréfonds du net et des bars pour l'imaginer dans sa globalité, je comprends totalement que l'on puisse être déçu, voire révolté (soyons fous) à chaque nouvelle défection d'un groupe qui prend une nouvelle direction (acte qui n'est pas critiquable en soi). D'autre part, je trouve ça aberrant de voir que ceux que je considère très personnellement aujourd'hui comme l'actuel ou futur fleuron du rock français (je pense notamment à des formations comme Hoboken Division et Twin arrows que je trouve tristement sous-estimées) et international (suffit de regarder la prog' du point éphémère à Paris ou d'autres petites salles) sont malheureusement cantonnés à des salles de plus en plus (ridiculement) petites. Alors on peut considérer le fait de dénoncer ça comme snob ou insipide (on a les combats qu'on peut), mais je suis bien content qu'il y ait quelques péquins pour s'indigner que le rock disparaisse de nos festivals, de nos concerts et de nos albums. Le point de vue se défend.
Album
jojo, le 22/05/2018 à 10:50
@Nicolas : Je n'avais pas remarqué que ce "sujet" concernait juste un chroniqueur (à savoir toi), mais après tout, heureusement que les avis de chacun divergent (et je suis sûr que l'on peut se retrouver sur d'autres disques, pas d'inquiétude). Il me semblait que ce constat concernait plutôt l'ensemble du site et non juste un chroniqueur (d'où ma remarque initiale un poil irritée), mais je n'ai jamais vraiment fait attention à cela.
Actualite
Bobo, le 21/05/2018 à 23:10
On image à peine Serge la chanter... Du SOAD pure souche !
Album
afterthegoldrush, le 20/05/2018 à 22:04
Et bien, il fait parler ce nouveau disque des Singes de l'Arctique...Personnellement, j'avais senti le coup venir (et je n'en tire aucune gloire). Déjà il se la jouait crooner sur le précédent AM...et encore davantage sur la tournée TLSP que j'ai eu la chance de voir de mes propres yeux. Mais quand même, quand on voit ce qu'est devenu le gamin boutonneux de "whatever people say..."(quel disque ! au passage), la trajectoire de Turner force le respect. Je comprends que l 'on puisse s'ennuyer à l'écoute du disque. La pilule serait mieux passée si Turner l'avait sorti en solo. Mais , pour moi, il s'en sort avec les honneurs. Il faut accepter le principe d'écouter une chanson de 40minutes. Je pense que le disque gagnera un peu de crédit s'il reste unique dans leur discographie...Mais c'est vrai que s'ils en sortent 4 ou 5 identiques, on va vite déchanter, voire leur tourner le dos. Mais le gamin (plus tant que ca en fait, il a du poil au menton) a plus d'un tour dans son sac. Je pense, j'espère du moins, que l'avenir nous réservera de belles surprises. Ma note subjective : 3/5 ...Oui, je sais, je suis un mec pondéré. Bisous.
Album
Kefran, le 20/05/2018 à 15:58
Pour ma part, je ne trouve pas que cette chronique fait état d’une fermeture d’esprit, d’autant plus que le site a toujours publié des critiques très personnelles. Certains albums ont mêmes eu droit à plusieurs chroniques pour mettre en avant les différents avis. Une mauvaise note sur Albumrock ne m’a jamais empêché d’aller écouter et d’apprécier un album. Cette différence de goûts et de ressentis entre les rédacteurs est la force de ce site. Avec le temps on peut identifier des liens avec nos propres goûts musicaux. Et clairement, quand je me connecte sur AlbumRock c’est pour avoir une actualité de la musique Rock et pas lounge. Ce qui ne m’empêche pas de suivre d’autres Webzine plus spécialisés dans d’autres genres (métal, trip-hop...). Sur ce, cette chronique m’a donné envie de jeter une oreille à ce nouveau Arctic Monkeys!
Album
Flozik, le 19/05/2018 à 09:55
Malheureusement totalement d'accord avec Nux ???? écouté 3 fois et les 2 dernières impossible d'aller au bout sans se forcer grave.
Album
Parisatnite, le 19/05/2018 à 08:41
Je viens de lire les commentaires et donc le "débat" sur l'album et sur une réception d'album en général, et je vous voulais vous remercier: Cela fait du bien de lire des développements de pensées sans insultes et bien écrit. Concernant mon avis, je rejoindrais plutôt Nicolas, je trouve cet album d'un ennui mortel. Je pense comprendre là où Turner à voulu nous emmener, mais je n'arrive pas à le suivre. Cela dit, Jojo me remet en question, moi qui m'ennuie de plus en plus dans mon petit monde Rock à attendre des albums et à m'ennuyer en les écoutant. Peut-être aurais-je fait partie des fans crachant sur Dylan lorsqu'il a "branché sa guitare" en 65, alors que Highway est finalement mythique... Peut-être vaut-il mieux se concentrer plus sur ce que veut nous transmettre l'artiste plutôt que rester sur l'attente que l'on a d'eux. Allez, je vais réécouter le nouveau White et Strokes, peut-être que changerais d'avis...
Album
Nicolas, le 18/05/2018 à 17:17
Eh bien ça doit être moi le problème, tout simplement. C'est moi qui n'ai pas aimé Comedown Machine, c'est moi qui n'ait pas aimé Boarding House Reach (et je ne parle même pas de Julian Casa en solo). Et j'aime beaucoup Radiohead. Et c'est moi qui n'arrête pas de dire que le rock est en train de mourir. Mais ce n'est que mon avis à moi, celui de Nicolas. Je suis navré que nous n'ayons pas aimé ni détesté les mêmes disques, mais c'est sans doute tout simplement que nous n'avons pas la même façon d'écouter de la musique et que nous n'aimons pas les mêmes choses / les mêmes genres / les mêmes groupes. Auquel cas, ne te sens vraiment pas obligé de tenir compte de chacune de mes critiques. Ce ne sont que mes opinions, avec ma subjectivité, tout simplement. Je ne prétends pas détenir la vérité, j'essaie simplement de livrer ma vision telle que je la ressens avec mon bagage musical. Ni plus ni moins. Par ailleurs je ne crois pas que la rédaction soit unanime, ni sur les Monkeys, ni sur Jack White. Valentin a plutôt aimé Boarding House Reach, et Clément m'a dit qu'il avait lui aussi trouvé Tranquility Base assez sympa. Donc voilà...
Album
jojo, le 18/05/2018 à 16:46
Pour clarifier mon propos et par souci d'honnêteté intellectuelle, je n'ai pas encore écouté l'album, même pas le single, car mon propos portait sur le fait de descendre une musique car celle-ci ne correspond pas à l'idée qu'on se fait de ce que doit être la musique. Par exemple, j'ai remarqué que dans plusieurs de vos chroniques, vous reprochez à certains artistes d'avoir oublié de faire des chansons, sans refrain identifiable (notamment) (d'ailleurs, c'est le cas sur cette chronique). Mais, juste, pourquoi reprocher à un morceau de ne pas être suffisamment accrocheur ? Depuis quand est-ce un défaut au juste ? A titre personnel, j'apprécie tout autant une chanson "efficace" (+ énergique) que moins accessible d'emblée, si tant est qu'il y a de la recherche musicale derrière, et que la chanson ne lasse pas au bout de quelques écoutes. Si j'étais resté sur cet aspect "je n'aime que les chansons efficaces", jamais je n'aurais pu aimer autant Radiohead (par exemple) qu'aujourd'hui (c'est d'ailleurs un peu l'exception qui confirme la règle chez vous car ce groupe est encensé dans vos colonnes). Et pour défendre des albums que vous avez "détruits" ici, je parlerais du Comedown Machine des Strokes ou du Tyranny de Casablancas. Ces albums sont monstrueux et d'une inventivité folle, et s'avèrent délicieux une fois apprivoisés. Mais ici dans vos colonnes, ça ne passe pas car c'est trop "foutraque". Idem pour le dernier Jack White, qui, sans me transcender, m'a tout de même plus au moins autant que les précédents, efficaces mais presque trop classiques. Ici, c'était presque sûr qu'il n'allait pas vraiment plaire. Ce ne sont que quelques exemples, mais j'ai le sentiment que c'est quasiment systématique ce dézingage de ce qui sort du "carcan rock", ou de la "chanson". Je vous rejoins néanmoins quand vous critiquez la fadeur ou l'aspect "putassier" de certains morceaux, comme le Bast*rds de Machine Head qui est une honte sans nom (et qui pourtant s'apparente à une chanson clairement identifiable pour le coup). Bref, je m'étends en exemples mais je voulais simplement partager ce sentiment sur cette chronique qui est similaire à celle que vous faîtes de nombreux albums qui "tournent le dos au rock". Peut-être que je n'aimerais pas non plus cet album tout comme vous qui sait ? Mon propos était plus global.
Album
Raphaelle, le 18/05/2018 à 16:25
On est peut-être un peu snob à la rédac, mais là il faut appeler les choses par leur nom: cet album est une catastrophe de bout en bout. Il n'y a pas une once d'énergie, juste un pseudo crooner qui récite ses textes d'une voix pâteuse, toute la section rythmique est sous valium, ça tape sur les nerfs, c'est tout simplement horripilant.
Album
jojo, le 18/05/2018 à 11:34
Tu as tout à fait le droit de ne pas aimer, et il est même sain d'indiquer que c'est un style de musique que tu ne connais pas bien et/ou que tu n'apprécies pas forcément de base. J'ai simplement remarqué que ce genre de chroniques étaient omniprésentes sur ce site, et je veux bien faire semblant de croire au fait que 95% des artistes se plantent lorsqu'ils changent de style, mais j'ai plutôt tendance à me dire qu'il doit plutôt s'agir dans de nombreux cas d'une inadéquation entre le nouveau type de musique proposé et le panel de goûts de la personne qui chronique le disque. (cette remarque est valable pour l'ensemble du site, pas forcément cette chronique en particulier)
Album
Nicolas, le 18/05/2018 à 10:41
Il me semble pourtant avoir essayé de scinder ma critique en deux parties : d'une part expliquer que ce disque n'est pas un album de rock, et par la même insister sur le fait que je n'étais pas forcément le mieux à même de juger de la qualité du disque en question vis-à-vis des standards du genre, étant moi-même totalement béotien en lounge pop. Mais indépendemment de ça, je trouve cet album mauvais, et peu importe son style en fin de compte. C'est mon ressenti, hérité de ma culture. Après on peut bien m'expliquer que ce disque est un chef-d'oeuvre de lounge pop, auquel cas je m'inclinerai, et encore une fois j'imagine que d'autres personnes appréciant ce style sont bien plus à même que moi de juger cet album. Mais au bout d'un moment il faut arrêter de tourner autour du pot. Je connais très bien la discographie des Monkeys ainsi que celle des Last Shadow Puppets, que j'apprécie plus ou moins selon les opus en question, et là je n'ai pas aimé du tout et j'explique pourquoi. Je ne vois vraiment pas quel mal il y a à ça...
Album
jojo, le 18/05/2018 à 09:53
Il y a un truc particulièrement énervant sur ce site (que j'aime pourtant consulter régulièrement), c'est la fermeture d'esprit, a priori, d'une bonne part de ses chroniqueurs dès lors que des artistes catalogués comme rock décident de changer de cap à un moment de leur carrière. Comme si le rock se devait d'être LA musique ultime, et que le reste ne serait que foutaises. Franchement, je suis guitariste et chanteur depuis de très nombreuses années, et mes genres de prédilection sont le rock et le metal. Mais cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut se détourner des autres genres, et enfoncer un artiste dès qu'il tente de s'éloigner de son carcan d'origine. Cela ne veut pas dire non plus qu'un changement de style est forcément réussi. Mais cette critique m'énerve car on a l'impression que l'auteur descend avant tout le style et non la qualité propre du disque. Et ce n'est pas la seule critique sur ce site qui va dans ce sens, j'en ai lu des dizaines et des dizaines.
Album
PGN, le 17/05/2018 à 23:29
Pas grand chose à redire sur la chronique, le constat est un peu le même pour moi quoique je sois sans doute moins amer. Par contre, par rapport aux remarques (de plus en plus fréquentes sur le site forcément) concernant la mort du rock, son déclin en terme de popularité, de quantité et de qualité, je peux pas m'empêcher de tiquer en voyant que tous les groupes cités comme exemples sont représentants d'un rock très old-school, et qui l'était déjà à l'époque de leur sortie. La seule exception c'est At the drive-in, qui d'ailleurs est loin d'être une tête d'affiche, et comme c'est un groupe de post-hardcore j'imagine qu'on peut aller chercher les représentants mainstream du rock un peu ailleurs que ce périmètre trop restreint non ? Alors évidemment le constat est souvent le même (Linkin Park, Thirty Seconds to Mars, Green Day peut-être, Franz Ferdinand, Muse) mais je trouve ça intrigant comme façon de juger le rock bref je sais pas si ce commentaire sert à quelque chose, mais vu que Tranquillity base était mon seul espoir pour la résurrection du rock dans les années 2010 autant en discuter j'imagine
Selection-avis
Thibault, le 17/05/2018 à 17:57
Soporifique...
Album
Chtilud, le 16/05/2018 à 19:03
Quelle déception !!!!! Où est le rock ????? Sans guitare ? Vous faites pitié !!!! Content de ne pas avoir réussi à obtenir des places pour les concerts au zénith de Paris !!! Et pourtant je suis fan de la première heure !!!
Album
Peter, le 14/05/2018 à 17:55
Succomber au chant envoûtant de Nico, se laisser bercer par l'atmosphère mélancolique (que d'aucuns auront tôt fait de qualifier de mortifère...) qui en émane, passer complètement à côté de "Nico 1988" (n'adhérer qu'à de rares moments au jeu "improbable" de Trine Dyrholm dans le rôle-titre), s'en remettre en écoutant en boucle "My Only Child" sur Desertshore, et goûter avec délice à cette analyse, et attendre avec impatience les prochaines... Merci pour ce moment !
Album
Weldown, le 13/05/2018 à 18:28
Oui Marko, Second Coming, je l'écoute toujours régulièrement, contrairement au 1er.
Album
remi, le 11/05/2018 à 20:06
Merci pour cette belle analyse, et la découverte d'un album aussi original que bouleversant ! A vite pour l'analyse des prochains chapitres ;)
Album
Afgkmpufdd6789005, le 11/05/2018 à 14:26
https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1068043733337128&id=808393225968848
Album
flo, le 11/05/2018 à 14:00
Pas d'accord avec la critique sur Le long du Léthé. Une des plus grandes chansons de l'album selon moi...
Album
Marko, le 10/05/2018 à 19:40
Second Coming est un très bon album sous-estimé ou la guitare de Squire a une place très importante et intéressante. Je conseille cet album à tous les amateurs de funk-rock
Album
GenghisKhan, le 07/05/2018 à 09:47
Encore un petit bijou pondu par les 2 gascons. Le deuxième produit à Nashville, après Rockfarmers. Et je pense que celui-ci est encore meilleur, en tout cas, les morceaux acoustiques sont plus nombreux que sur leur précédent effort. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ça leur réussi. J'en veux pour preuve le sublime “little girl” ; peut-être leur meilleur morceau depuis leurs débuts. Un album un peu plus posé que ses prédécesseurs, avec quelques explosions rock-funk. Peut-être enfin l'album qui leur donnera la visibilité qu'ils méritent. En tout cas, ça semble bien parti…
Album
europeanson, le 04/05/2018 à 11:15
Veuillez avoir l'obligeance de nous lâcher avec ces BJM de seconde zone, sachant que ces derniers étaient déjà des ersatz nostalgiques et infantiles d'un rock post psyché ultra daté. Les médias français ont-ils vraiment si peu de culture musicale pour nous survendre un truc pareil ? Au sud, rien de nouveau.
Album
tmal, le 26/04/2018 à 22:07
J'ai toujours bien aimé cet album, sans comprendre son insuccès, et je me souviens de cette époque où sans nouvelles du groupe on se demandait si ils existaient encore.
Actualite
Christine, le 24/04/2018 à 16:56
Que du bonheur !!!
Album
sno, le 24/04/2018 à 12:30
Validé !!
Album
Apc2804, le 23/04/2018 à 22:16
Oui c est top ????
Album
fred, le 23/04/2018 à 15:33
vous êtes sérieux ?
Album
Larry, le 21/04/2018 à 14:15
Passé comme album mineur dans l’œuvre gargantuesque de M. Black, Honeycomb n’en finit jamais de me combler... me combler les oreilles, me combler le cœur. À chaque écoute et même si le plaisir reste le même, l’approche de l’œuvre s’améliore à chaque fois. Il est, à l’image du film Itinéraire d’ Enfant gâté, une chose que l’on apprécie de plus en plus au fil des années car la maturité fait partie intégrante de cette appropriation indispensable de l’œuvre. Techniquement irréprochable, entouré de grands noms de la musique, Black nous livre son album le plus intimiste et, pour ma part, le plus abouti. Cela vous choque, messieurs et mesdames les fans de la 1ère heure ? Et bien j’en rajouterai donc une couche en vous affirmant qu’il est mon album préféré de Charles Thompson et je dirai même plus : mon album préféré tout court.
Concert
Jordan, le 16/04/2018 à 18:38
Je les ai vus à Berlin et les problèmes de son étaient les mêmes. Je pense que c'est voulu. Par contre le guitariste avait l'air de s'ennuyer sec. J'ai été assez déçu.
Actualite
YellowLedbetter, le 16/04/2018 à 16:29
Bof Bof tout ça! Pearl Jam n'est plus aussi bon que dans le passé, des chansons super courtes, peu d'inspirations, des guitares sans envolés et réduites au minimum, on a la sensation d'écouter toujours la même chanson depuis quelques années. Quel gâchis quand on hérite d'un tel batteur comme Matt Cameron! Mettre autant d'années pour pondre des albums qui se ressemblent tous, c'est dommage tout cette flemmardise avec des musiciens au si gros potentiel. Pour la peine je vais me réécouter TEn! Pour les tournées Pearl Jam boude toujours autant la France. Je n'ai pu les voir qu'une fois en 1996 mais alors quel concert!!!!! Ils étaient au meilleur de leur forme!
Album
Taxman, le 14/04/2018 à 21:36
Un mix d'introspection (c'est quand même le fiston à George Harrison!) et d'électro-rock alternatif qui donne IN//PARALLEL. Tout simplement SUBLIME ! Bien joué Dhani.
Album
Vaetrem, le 14/04/2018 à 02:13
Excellente critique de l'un de mes albums préférés de tout les temps, mes félicitations à l'auteur :)
Actualite
Jamy, le 13/04/2018 à 13:42
Ils ne sont pas béarnais. Ils sont landais pur jus, et gascons avant tout...Vu de Paris ça peut paraître anodin, ici c'est important. Merci. Sortie de l'album le 4 mai 2018
Album
sempiternal, le 11/04/2018 à 18:51
tout d’abord, je précise que j'apprécie énormément ce groupe que je suis depuis "beautiful lie"...j'ai passé l'age d’être fan mais j'adore....je suis aussi de l'avis de valentin Love, Lust, Faith & Dreams n'était pas très réussi ,mais le suivit restait correct...le clip de do or die dans la ligné de closer to the edge , c'est toujours sympa à voir, le clip de up in the air était superbe sur le plan esthétique et city of angel est superbe (mais sonne très u2...mais au moins ça reste rock) Pour America ,c'est bâclé de la musique au clip et l'ensemble sonne comme la mauvaise pop style justin machin et autres stars préfabriquées qui me fait gerber sur nos ondes radio ...que j'écoute plus...Mais tout cela ne m'étonne pas vraiment...je vais çà et là sur youtube pour voir les concerts du groupe depuis 3-4 ans et là aussi c'est bâclé tout pue l'impro ou le peu répété et la voix de l'ami Jared est de plus en plus....limite voire fausse.Donc on pouvait pas s'attendre à un album bien travailler....ça bosse plus ça vit sur les acquis et c'est de la grosse machine à fric à l'américaine qui en ressort. TOMO tu joues toujours sur mesa boogie??? ou est ta jaguar...non franchement c'est plus le meme groupe....écoutes the kill ,vox populi,closer ,search and destroy ...leur son était rassembleur....là rien , pas de frisson ....et surtout pas de rock....album à oublier
Album
Dragonfan, le 07/04/2018 à 00:35
Tout est résumé dans l'album: changer ou mourir. Sur 5 albums je vois du space rock puis du "ghotique" puis du pop stadium, du punk et enfin de l'électro pop. A l'image des personnages joués par Jared, c'est un groupe polymorphe et à partir du moment ou l'on accepte ce changement perpétuel on devient "Echelon". Je comprend la détresse des fans de la première heure ayant assisté à la révolution This is War puis au virage Punk mais il faut accepter. Concernant AMERICA, j'avais dès One Track Mind et Rescue Me intériorisé le fait qu'il serait électro. J'ai redécouvert Walk on Water et les 4 premiers singles en attendant impatiemment le reste. Ce groupe est attaché aux instrus et Monolith est assez sympa dans le style lorsqu'on sait à quoi s'attendre. Le rythme gnan-gnan de Love is Madness reste gnan-gnan mais le montage des deux voix féminines et masculines est bien fait et rattrape le coup. Great Wide Open est une de mes favorites: j'y retrouve les envolées de City of Angels ou même Kings and Queens, il est calme et posé, sympa. Hail to the Victor est dur à juger, bien rythmé au début, il perd sa mélodie en cours et le refrain électro est presque long, à réécouter comme on a réécouté d'autres de leurs titres que l'on aime aujourd'hui. Posé, Dawn will Rise monte de plus en plus haut en volume et ce n'est pas déplaisant. Remedy renoue avec la guitare. On la cherchait depuis 2013 mais elle est là. par contre, on ne sait pas qui chante vraiment (jared???). Son chant est trop mou est manque de vif, le titre aurait pu apporter une vraie touche colorée à l'album avec une meilleure implication. Live like a Dream est ma favorite, le vif et les couleurs manquant dans Remedy y snt concentrées et son rythme glissant permet de nous laisser décoller avec la mélodie, pari électro gagnant sur ce titre. Rider est une sorte de conclusion, peu de chant et un très très bon instru qui clos en bauté l'album je l'ai écouté presque 10 fois aujourd'hui, jour de sortie de l'album. Mais même en sachant que le groupe change, certains points me déplaisent. Je préfère croire qu'on lui as volé mais je crois que Tomo a brulé sa guitare. Même en changeant de style, ils auraient pu garder un cordon ombilical avec la Guitare électrique qui a fait leur gloire en 2002 et 2005 cela aurait d'ailleurs donné à cet électro pop une touche d'originalité. Donc, même si il faut accepter le changement, j'imagine la tristesse de
Album
Sylvain, le 06/04/2018 à 17:59
En ce qui concerne "Echoes", "Time" et "Shine on you crazy diamond", on sait que les parties guitare de ces trois chefs-d'oeuvre ont été écrites par Gilmour, et les parties clavier par Wright. Mais quelqu'un pourrait-il nous dire qui a composé la mélodie des refrains et des couplets ? Cette question m'a toujours intrigué.
Album
angus, le 05/04/2018 à 19:02
trust revient après 10 ans d’absence avec un album au sonorité de 1980 en ayant des textes plus accrocheur que sur les 2 précédents album , un chant agressif ,une rythmique imparable , des guitares affuté , on peut aussi dire que certains titres de cette album resterons des classiques du groupe. vraiment une très grande surprise de ce début année. bref une rage retrouvé ,
Album
Nicolas, le 29/03/2018 à 17:21
Oui en effet, je me suis fait la réflexion pas longtemps après posé cet avis, j'avoue que je suis complètement passé à côté. Je vais aller écouter ça également.
Album
BuddySatan, le 29/03/2018 à 16:30
Y'a eu Warble Womb entre les deux, au cas où tu sois passé à côté...
Album
Von_Castaka, le 29/03/2018 à 16:18
Simple Minds, bien que réduit depuis quelques temps à Jim et Charlie, continue d'avancer, de se réinventer, mais toujours avec du beau son toujours authentiquement Simple Minds. Allez les voir si vous avez le bonheur de les croiser : vous n'en reviendrez pas.
Selection-avis
Seldom, le 29/03/2018 à 11:23
Le titre "Story of a lonely boy" est superbe !
Album
Sebastien, le 29/03/2018 à 02:21
Abbey Road : Une des plus belles sorties par la grande porte de tous les temps. On ne présente plus l'ultime opus enregistré par les Fab Four, figurant parmi les dix meilleures ventes mondiales. Ce chant du cygne a marqué toute une génération alors que s'achevait la décennie des années soixante avec Woodstock en guise de point final... Avant d'aborder l’œuvre en elle-même, il convient tout d'abord de situer le contexte chaotique de sa gestation, marqué par les tensions, la rupture et la rancœur et qui ne laissait nullement présager du bijou qu'allait devenir Abbey Road. I – Un groupe au bord de la rupture Janvier 1969. Rien ne va plus dans la maison Beatles. Leur société, Apple, fondée en 1968, est devenue un véritable gouffre financier. L'idée originelle derrière sa création était de permettre à John, Paul, Georges et Ringo de pouvoir désormais commercialiser leur musique sous un label indépendant et ainsi renverser les rapports de force qui les opposait à EMI (qui leur prélevait un pourcentage sur les ventes de disques jugé indécent à leurs yeux). Toutefois d'autres projets annexes plus extravagants les uns que les autres vinrent se greffer (boîte d'édition vidéo, studios communautaires, boutiques de mode...), sans qu'aucun contrôle sur les dépenses n'en vienne calmer les ardeurs. Aussi, alors que le label prospère commercialement grâce au succès des ventes du Double-Album Blanc (paru le 22 novembre 1968 et vendu à plus de vingt millions d'exemplaires à sa sortie), économiquement, c'est la déroute. Sans Brian Epstein, leur ex-manager, mort d'une overdose de médicaments au cours de l'été 1967, pour gérer leur patrimoine, les Beatles se retrouvent tels des enfants livrés à eux-mêmes et contemplent, impuissants, leur navire partir à la dérive. Humainement, la situation est peut-être encore pire. Les difficultés rencontrées avec Apple ne font qu'envenimer les tensions qui existaient déjà entre les quatre musiciens lors de l'enregistrement du Double Blanc. Et si au moment des faits, Yoko Ono, la compagne de John Lennon, fût jugée comme principale responsable de la zizanie qui régnait au sein du village Beatles, on se rend compte aujourd'hui que d'autres facteurs, plus profonds et plus insidieux, ont davantage contribué à la rupture du plus grand groupe du monde. Depuis 1967 et la sortie de Sgt Pepper's Lonely Heart Club Band, Paul McCartney s'affirme comme le véritable l
Selection-avis
cranette, le 28/03/2018 à 14:19
Très belle découverte!!!
Album
FrederikFranklin, le 23/03/2018 à 10:02
Cette chronique est un peu rude. Pour moi, il faut écouter cet Indie Cindy comme le fruit d'un nouveau groupe. Il faut l'écouter comme si les Pixies n'avaient pas existé jusque là. Les histoires de fans arnaqués, de crédits pas faits, on s'en fout. Si on parle d'un album de musique et uniquement d'un album de musique -Sans son histoire, sans ses personnages- c'est un excellent album. Le rapport entre harmonie et mélodie est renversant sur 95% du disque. Comment diable ont-il fait pour cimenter des accords qui à priori n'ont rien à faire ensemble, avec des mélodies vocales qui semblent pourtant pertinentes, évidentes, voire entêtantes ? Tout en mêlant les dissonances guitaristes à un son gras et velouté de magneto à bandes. Non définitivement, la musique ne résume pas à l'histoire des individus et à une perpétuelle comparaison. Si Indie Cindy était le premier album rock que vous découvriez, vous seriez vachement bien tombés !
Actualite
stunk, le 20/03/2018 à 18:39
par respect pour nono....on va juste dire que ce nouvel album est la blague des mois a venir...quand on voit le lot en live....pour parler de trust faut vraiment rien avoir a dire en matière de rock...
Album
Marco2476, le 20/03/2018 à 18:07
Alors honnêtement je ne suis pas d’a car même si cette album est plus Waters que Pink Floyd il reste tout de même un album qui pour moi et je désolé de le dire un album dés plus agréables à écouter justement grâce à des morceaux comme « post war dream » ou encore « paranoïd eyes », « the Fletcher mémorial home » et j’en passe
Album
StayO, le 18/03/2018 à 21:46
Très , très juste et chiadée critique ! J’ai moi aussi attendu en vain et avec un désir montant ce deuxième refrain de « Dark Energy »...
Actualite
afterthegoldrush, le 17/03/2018 à 13:46
Mouais, pas terrible le morceau quand même...La voix de Vedder mise en avant et pas grand chose derrière...Mais bon, comme leur mentor, ils sortent des disques au grès de leurs envie, en excluant toute idée commerciale. Le reste sera peut-être excellent...En tout cas, l'Auvergne les attend ! C'est sympa l'Auvergne, c'est au milieu...bisou
Actualite
Cristo27, le 16/03/2018 à 20:59
Pour les avoir vu il y a une dizaine d'années à Arras je suis prêt à signer l'appel pour le retour de pearl jam en France.
Album
Marko, le 16/03/2018 à 16:36
High Hopes est l’un des meilleurs morceaux jamais écrits, ce n’est pas très correct de juste parler de « bonne mélodie » comme si ça n’en valait presque rien.
Album
Casiglifs, le 16/03/2018 à 15:38
Hello. I'm Jeff
Actualite
simonritchie, le 14/03/2018 à 22:26
effectivement font ch... des concerts partout en Europe sauf en France ! https://www.change.org/p/universal-music-france-pour-la-venue-de-pearl-jam-en-france-en-2018
Billet
Tolol, le 14/03/2018 à 16:52
Layla électrique Le jeu de gratte de Synyster. Parce que Myles mdr et Cobain why not mais meh. Green Day mdr pire groupe Et puis on sait ou t'habites Erwan. Calme toi sur Pantera. (Même si je suis d'accord, Randy Rhoades vivant ça serait mieux).
Album
Benjamin, le 14/03/2018 à 15:46
Effectivement, vous avez raison. Je suis allé un peu vite en besogne en qualifiant cette reprise d'inutile. Car cette deuxième version a tout de même sauvé la vie d'Iggy Pop à une époque où il n'avait plus une thune. Et ça, c'est autrement plus important que mes critères esthétiques personnels !
Album
Nicolas, le 14/03/2018 à 11:10
Commentaire de modération. Nous ne tolérerons aucune insulte adressée directement aux rédacteurs de tel ou tel article publié sur le site. Vous êtes tout à fait en droit d'exprimer votre désaccord avec une critique et de le faire avec véhémence et passion, mais en respectant leurs auteurs. Dans le cas présent, le caractère hautement subjectif de ces trois avis n'est nullement occulté, et ce dès l'intitulé de l'introduction. Nous aurions parfaitement pu ne rien dire au sujet de Sol Invictus, en vous faisant remarquer par ailleurs qu'aucun album de Faith No More n'avait jusqu'ici été chroniqué sur le site, et ce n'est certainement pas un hasard. Mais nous avons pensé, à tort ou à raison, que ce disque constituait un événement de 2015 et qu'il était intéressant de le couvrir, bien que cela ne nous emballe pas vraiment. De sorte que les habitués de notre ligne rédactionnelle puissent aussi comprendre pourquoi nous n'avons pas fait cas de cette sortie à l'époque. Donc exprimez-vous, manifestez votre désaccord, défendez vos goûts, mais restez corrects. À bon entendeur.
Album
louu, le 13/03/2018 à 12:39
le china girl de Bowie inutile, c'est un peu dur. Reprise plus qu'honnorable (SRV & nile rodgers quand même...) Sinon belle critique, j'en profite pour vous remercier pour votre boulot et le temps que vous y consacrez!
Album
Jean-jean, le 10/03/2018 à 10:41
Elles ressemblent vachement à des cochons leurs brebis.
Concert
Saib, le 06/03/2018 à 10:38
Touchant de tomber aujourd'hui sur cette chronique 2 ans après ce concert auquel j'ai eu la chance d'assister. Hypnotisant et inoubliable, sans aucun doute. J'avais quand même été un poil déçu par le final sur "Days of Candy" qui est loin d'être leur meilleur morceau.
Actualite
germain, le 28/02/2018 à 21:23
Monsieur, votre voix est comme le bon vin, elle se bonifie avec l'âge. Continuez à nous enchanter encore longtemps. Cordialement. Sir, your voice with age is like good wine, it improves. Continue to enchant us. Cordially. Germain Piéton. http://countrynarbonneplage.clubeo.com/page/les-pionniers-de-la-country.html
Actualite
jojo, le 28/02/2018 à 16:04
Ils devraient renommer le groupe "Troll"
Album
siril, le 27/02/2018 à 12:29
superbe texte. Oui cet album est incroyablement bon
Billet
Erwan, le 26/02/2018 à 17:19
Et c'est exactement ce que j'ai fais, j'en ai tiré plusieurs titres comme "Catharsis", "California Bleeding", "Behind A Mask" et "Eulogy". Le problème de ce disque, c'est la redondance sur la longueur.
Billet
Erwan, le 26/02/2018 à 17:17
Un grand merci à vous pour vous commentaires qui nous touchent ! En ce qui concerne Ty Segall, je dois avouer que nous n'étions sans doute pas les meilleures personnes pour en parler. J'ai personnellement un problème avec la démarche artistique de l'homme, et cela a pu nous éloigner de sa musique "par principe". C'est clairement un musicien de talent. La question que je souhaite soulever est le potentiel gâchis de ce talent à poursuivre un but artistique qui est selon moi vain.
Album
hank, le 26/02/2018 à 11:26
Je ne partage pas complètement l'avis de l'auteur de cet article, même s'il y a du vrai au final. U2 est un groupe que beaucoup de monde aime détester et c'est toujours un peu jouissif d'essayer de les humilier ou d'en ricaner (genre "personne n'avait envie de chroniquer cet album"). C'est dommage car ça ne sert pas le reste de l'analyse. Sur la forme, j'aurais aimé plus de maturité. Sur le fond, ce besoin chez U2 de plaire à tout le monde et de surproduire ses albums devient véritablement exaspérant. Il en sort un truc sans relief, lissé à l'extrême. Je suis étonné de voir que vous sembliez apprécier "You're The Best Thing About Me" qui n'a vraiment aucun intérêt et dont seule la version acoustique (pas sur l'album malheureusement) s'écoute à peu près. Enfin concernant la boucle de guitare de "Summer of Love", si en effet elle est réussie, vous devriez préciser qu'elle a été gracieusement offerte par Ryan Tedder (cherchez "One Republic West Coast" sur Youtube). Ce qui n'honore pas ce pauvre The Edge déjà pas à son avantage sur cet album.
Album
jpgil, le 25/02/2018 à 20:11
Excellente critique d'un album très moyen. Je suis d'accord sur tout sauf sur le titre avec les effets d'écho, je pense que ce n'est pas "One Slip" mais "Yet Another Movie". Est-ce que je me trompe ou pas ?
Album
Carl., le 23/02/2018 à 19:14
U2 est une cible facile et cette chronique/critique n'apporte rien de nouveau. J'aime U2, mais j'essaie de rester objectif et cela fait bien longtemps que j'ai compris que plus jamais ce groupe ne nous sortirait un Joshua Tree ou un Achtung Baby, et qu'il faudrait se contenter de 2 ou 3 morceaux intéressants sur chaque nouvel album ; et personnellement cela me va bien. Citez-moi des groupes ou artistes qui parviennent à rester créatif et novateur après 40 ans de carrière. Je n'en connais pas beaucoup.
Billet
jcdubien, le 23/02/2018 à 16:41
Je ne suis pas sur que europe soit un truc marrant ... leur trajectoire depuis les années 2000 vaut le détour , depuis start from the dark en fait .....
Billet
jojo, le 22/02/2018 à 12:04
La véritable honte de Catharsis pour moi, c'est Bastards. C'est vraiment leur pire chanson depuis le début de leur carrière. C'est une mélodie construite sur l'enchaînement des 4 accords classiques, mais sans inspiration aucune. Et effectivement l'inspiration pour les textes est totalement absente. Je pense malgré tout qu'ils ont tenté quelque chose, mais ça ne marche pas très bien. L'album n'est pas totalement raté pour autant, il faut le voir comme un pseudo-best-of où on ne garderait que les titres réussis.
Album
Nykeaula, le 21/02/2018 à 23:00
Le problème c'est qu'un peu trop de groupes optent pour le choix artistique du "plus rock du tout" ces derniers temps
Album
GeorgeAbitbol, le 21/02/2018 à 13:51
Et ça s'appelait même Europe 2 à l'époque !
Album
jojo, le 21/02/2018 à 11:18
Je n'ai pas encore écouté le disque donc me garderai de critiquer les arguments liés au disque en lui-même. J'aimerais tout de même formuler quelques remarques. Il faut juger une musique pour ses qualités intrinséques, pas son style. Lorsque l'auteur indique qu'ils ont perdu tout leur côté rock, je tique vraiment car je ne comprends pas en quoi c'est un signe de déchéance quelconque. Il s'agit juste de dire que c'est un choix artistique. Après l'auteur se rattrape en disant que les morceaux sont paresseux et de mauvais goût, mais l'argument "c'est pas du rock, bouh" ne tient pas. Par ailleurs, j'ai personnellement apprécié Tonight et RTRWRA, et avoue ne pas savoir établir un réel classement entre leurs différents disques (pas suffisamment d'écoutes de chacun au compteur). J'écouterai donc ce nouveau disque sans a priori, même si effectivement à la lecture de l'article ça semble pas super bien parti...
Album
aaa, le 20/02/2018 à 13:58
thank you
Album
Atef, le 17/02/2018 à 15:38
Songs of innocence était vraiment bon je trouve.
Album
Kerfis, le 17/02/2018 à 13:22
U2? Next
Album
Dragovan, le 16/02/2018 à 08:45
Cela fait bien longtemps que U2 ne fait que de la soupe pop, cela ne s'améliore pas avec le temps et ça ne changera plus. J'ai adoré le U2 des années 80, début 90, jusque Zooropa...ensuite c'est devenu de la guimauve qui ne m'a plus apporté aucune émotion. Ils se sont enfermés dans leur pop sirupeuse et ont l'air de s'y plaire, se reposant sur leurs lauriers. Tant que ça marche pour eux, on comprend qu'ils continuent. Mais pour moi, U2 aurait dû arrêter depuis longtemps...
Actualite
jeanmarcl, le 16/02/2018 à 01:49
Si Hackett est de la partie, ça commence effectivement à devenir interressant. Le problème pourtant c'est qu'avec ces 4 zigotos c'est souvent "demain on raze gratis" car les rumeurs sont entretenues depuis bientôt 5 ans, ça a commencé avec Collins puis Rutherford puis encore ensuite avec Banks et enfin avec Hackett. Gabriel a même mis son grain de sel en disant "faut voir" il y a quelque temps. J'ai aussi vu un You Tube avec Phillips qui disait qu'avec l'age, son légendaire trac avait pratiquement disparu et que... pourquoi pas ! Un line up à 6 , ça ce serait poursuivre la légende et finir en beauté. Plus fort que les Floyds. Mais dépéchez vous les gars, comme le chantais Brel à propos d'une pendule d'argent qui dit oui qui dit non qui dit... je vous attends. On va bientôt dépasser les 70 ans en moyenne et pas mal de collègues ont déjà tiré leur révérence définitive !
Actualite
Atef, le 14/02/2018 à 20:55
Melissa Auf Der Maur. Please. Please.
Album
teo34400, le 14/02/2018 à 17:55
Je me permets de critiquer cette analyse d' "Abbey Road" car elle ne nous apprend rien sur cet album. Des petites remarques inutiles et idiotes comme: "les Beatles ne font que des chansons gentillettes comme la majorité de l'album blanc". Dire que "Octopus Garden" laisse "exprimer la guitare de Ringo" me surprend. Ringo Starr ne joue pas de guitare. Cette critique d' "Abbey Road" traite plus de vos sentiments personnels que de la musique. On se fiche de savoir que "Here comes the sun est une ode au printemps". La prochaine fois parlez moins de vos sentiments et plus de la musique je pense.
Billet
afterthegoldrush, le 13/02/2018 à 15:34
Je vous trouve très dur avec Ty Segall ! C'est pour moi le meilleur artiste...depuis 5-6 ans. Mon avis est subjectif me direz-vous, oui...autant que le vôtre ;) ! De là à dire qu'il ne casse pas trois pattes à un canard et que vous n'écouterez pas le disque parce que ce n'est pas votre truc...je trouve ça limite ! Développez messieurs, développez ! Vous dites privilégier les petits jeunes aux mastodontes du rock mais vous zappez celui là sans raison mise à part un "j'aime pas". Ty est un artisan du rock qui fait de la musique comme il le souhaite...Erudit, sa musique transpire l'héritage du rock tel que nous l'écoutons plus ou moins tous...mais il sait aussi s'en détacher pour évoluer dans son propre monde. Ecoutez le kaleidoscope qu'est son dernier opus : freedom's godelin. On peut lui reprocher l'absence de tubes qui fait que sa popularité est stagnante depuis 3ans, mais d'un autre côté, s'il se mettait à faire de la guivaume comme Muse depuis 5ans, pas sûr que ca vous conviendrait non plus. Pour ma part, vous l'aurez compris, j'ai foi en l'avenir avec Ty Segall...Bisous !
Album
Simpledesprit, le 13/02/2018 à 01:25
Avec Walk Between Worlds, on oscille entre le sublime "Barrowland Star", les moyens "Utopia" et "Walk Between Worlds" et le très moyen"In Dreams" en passant par le tubuesque "Magic", les entraînants "The Signal And The Noise" et "Summer" et le presque expérimental "A Sense Of Discovery"...!
Billet
Alexx, le 12/02/2018 à 20:02
Je rejoins Seb25 à 100% ! Merci à vous d'avoir rendu un blog rock encore possible aujourd'hui. J'ai fait ici d'innombrables découvertes rock, avec vos Indispensables mais aussi des pépites dénichées ces dernières années, moi qui pensais que le rock était mort... Je pense notamment à Slowdive que j'aurais certainement classé dans mon top 2017 si seulement la critique était arrivée plus tôt :-) Bonne continuation !
Album
Atef, le 11/02/2018 à 11:50
cence – U2 (2015) Entendons nous bien. Songs Of Innocence a été et sera à jamais handicapé par sa mise en orbite polémique, voir scandaleuse pour certains qui éclipsera systématiquement toute tentative de critique objective du disque. Treizième album studio du groupe, il sort le 9 septembre 2014 à l’occasion d’une keynote d’Apple qui présentait les nouveaux modèles d’iPhone 6 et de l’Apple Watch. L’album est exclusivement mis en ligne gratuitement sur iTunes, iTunes Radio, et Beats Music jusqu’au 10 octobre 2014, où il paraît sur support physique en magasin. C’est vrai que le shling-shling des dollars est un peu trop difficile à ignorer. Pas question de s’étaler ici sur les tenants et aboutissants de cette stratégie marketing ni sur sa pertinence. Il convient cependant de rappeler que ce n’est pas la première fois que U2 fricote aussi ouvertement avec la firme à la pomme puisqu’il avaient négocié une formule similaire pour l’Ipod lors du lancement de How To Dismantle an Atomic Bomb en 2005 et personne n’avait trouvé à y redire à l’époque. Il convient aussi de rappeler que la machine marketing U2 a toujours été omniprésente et pas spécialement réputée pour faire dans la demi-mesure : télé, radios, net, magazines… Autant dire que l’intrusion fait partie intégrante du groupe, du moins depuis la dernière décennie. Et puis U2, c’est de toute façon LE groupe qu’on aime détester pour une raison ou pour une autre, surtout qu’ils cristallisent l’image du groupe lisse, politiquement correct et bien pensant qui dégouline d’amour et de positivité. Bono par exemple est devenue la parfaite tête à claques avec ses déclarations consensuelles au possible, son activisme pour toutes les bonnes causes existantes et son trop plein d’amour qui a malheureusement éclaboussé ses textes devenus souvent d’une mièvrerie crasse, la goutte d’eau ayant été le merdissimesque No Line On The Horizon de 2008. L’auteur de ces lignes est d’ailleurs le premier à admettre que depuis, il a définitivement perdu espoir dans la bande à Bono, et c’est avec un dédain non dissimulé qu’il a laissé pourrir ce Songs of… dans les méandres de son disque dur. Avant de s’être fait avoir par le bouton Shuffle de son lecteur MP3. Déjà manque de bol : Bono nous vend -huhuhu- l’album comme un retour au sources radical, et comme étant leur album le plus personnel et bla bla
Actualite
Francois, le 11/02/2018 à 10:07
Enfin !!!! Dommage que l'artwork soit aussi laid :)
Billet
Seb25, le 10/02/2018 à 13:24
Au delà de l'analyse globale que je partage, à savoir la pauvreté de la cuvée 2017, je tenais à vous remercier et vous encouragez pour ce blog qui, sans prétention, balaye large et nous ouvre tous les horizons du rock, c'est vraiment un plaisir de venir s'y promener quotidiennement en quête de découvertes. Continuez comme ça. Quand on investit du temps et du travail, même pour une passion, ça fait toujours plaisir d'avoir du soutien, c'est pour cela que je tenais à vous le témoigner ;) Merci encore.
Album
MaximeL, le 09/02/2018 à 21:50
Bonjour, avant toute chose, je précise que je suis seulement un lecteur (assidu) du blog. Et j'en ai aussi un peu assez de ces personnes qui poussent des cris d'orfraie à chaque critique négative de leur poulain. Il me semble que le principe de ce blog est de donner son avis subjectif sur des albums. Forcément, l'avis du critique ne sera pas forcément partagé par tous. Ne prenez donc pas l'avis comme parole d'évangile. Votre avis compte d'abord. Ce sont vos émotions, votre ressenti qui priment ! Personnellement, je suis un grand fan de U2. La preuve, je pars les voir à Berlin en Août. Ca ne m'empêche pas de trouver cet album moyen (allez, je donnerais un 2,5 ou 3/5, rien que "Love is bigger..." retire 2 points à cause de sa niaiserie confondante). Ensuite, je vois souvent en réponse des critiques: "vous ne savez que critiquer, qu'apportez-vous à la musique de votre côté?". En ce qui me concerne, le Blog me permet de découvrir des tas d'artistes magnifiques que je n'aurai pas connus sinon. A la volée : Gazpacho, Opeth, Anathema, Big big train, Cosmograf, Ghost,... Donc je dis merci à toute l'équipe (et notamment Nicolas, qui m'a converti à la Prog) et continuez à nous proposer du contenu de cette qualité ! D'ailleurs, je me permets de vous proposer deux artistes féminines suédoises que j'apprécie beaucoup : Anna Von Hausswolff, proche de Swans, qui sort un album en mars ou avril et Anna Ternheim, qui ressemble un peu à Susan Sundfor. Musicalement, Maxime
Album
Raphaelle, le 08/02/2018 à 15:54
Une petite précision de la rédaction: ceci est un avis de type "Première écoute", comme vous en trouverez sur la home page dans la colonne de droite. Ce sont, comme le nom l'indique, les commentaires qui nous viennent spontanément en tête lors des premières écoutes. Je comprends bien la confusion car il y a écrit partout sur cette page "critique d'album". Nous allons y réfléchir pour rendre notre propos plus lisible et éviter ces confusions.
Album
Totopipo01, le 07/02/2018 à 23:11
Pour ma part, je répond Blink. En fait, c'est pour moi l'album de la "maturité" qui remplace l'album de Blink sans nom de 2003. Ce n'est pas Blink au sens stricte du terme mais le son; les sonorités, l'album sonne tout comme. A contrario les Blink (sans nom) et l'album Neightboors n'on rien de Blink.
Album
zeppelin, le 07/02/2018 à 21:46
Album fantastique, avec des morceaux déjà classiques du groupe : gros coup de coeur pour The Signal And The Noise, et Walk Between Worlds et son intro/outro symphonique ! Quel plaisir de l'écouter, un autre gros bonheur musical avec un vieux groupe qui sait se réinventer, après Spirit de DM.
Album
Totopipo01, le 06/02/2018 à 22:34
Ah un nouveau Sum 41 avec un "retour au source par ce que l'ancien guitariste est revenu"? J'ai l'impression d'entendre (et je n'ai rien contre ces artistes) un album de Eminem feat Rihanna feat Coldplay feat Linkin Park feat Panic! At the disco feat Tokyo Hotel feat Miley Cirus...
Album
Delasagra, le 06/02/2018 à 15:00
Que ce ne soit pas un chef d'oeuvre du niveau de Joshua Tree ou Achtung Baby, on sera tous d'accord. Néanmoins, la critique est facile surtout quand elle est truffée d'erreurs : Danger Mouse? Pas sur cet album. Un album qui lorgnerait sur Mylo Xyloto? Mais l'avez-vous seulement écouté? Ensuite, Bono pas à la hauteur de Chris Martin sur cet album? J'aime bien Coldplay mais faut arrêter la drogue sincérement. Cet album est le plus osé et le plus diversifié des "années 2000". Il y a au moins 3 bijoux qu'on cherchait en vain sur certains CDs (Summer of love, Red Flag Day, Book of your heart) et effectivement, ses singles plus dispensables voir lassants (You're the best thing dont l'auteur nous dit qu'elle est correcte, une blague sûrement!). En tout état de cause, on peut le qualifier d'almbum moyen ou bon selon sa sensibilité mais lire autant d'inepties, de rage à peine déguisée (sur U2) pour en faire une critique d'un niveau abyssal, je trouve ça dommageable. Autant dire que ce n'est pas sa tasse de thé en toute simplicité sans en rajouter. Bref, 42 ans après, U2 est là n'en déplaisent à certains et si quelques pistes semblent essoufflées, d'autres valent encore largement le détour alors tant pis pour ceux qui les mettent à la retraite. U2 reste largement audible dans cet univers musical restreint.
Album
Christophe, le 03/02/2018 à 15:23
Pour ma part, suis de l'avis de Nicolas : première écoute, un peu dérouté par le côté Pop, voir déçu. Et puis seconde écoute, et là les morceaux se révèlent. Finalement, c'est un album très agréable à écouter, le talent mélodique de Cuomo est indéniable.
Album
StarkOne, le 03/02/2018 à 14:14
L'album n'est pas bon , mais très bon dans la continuité de Big Music et sera magnifié en live
Album
Loon, le 02/02/2018 à 12:31
N'oublions pas que l'on parle de musique donc tout est relatif. Personnellement je ne trouve pas l'album très bon. Depuis l'album Achtung Baby j'ai appris à écouter leur album en deux temps car je les trouve toujours meilleurs à la réécoute. Ça été le cas pour No Line, pour Songs Of Innocence qui était pour moi très mauvais à la première écoute et que je trouve maintenant très bon... Celui là je ne retrouve pas ce plaisir, alors peut être suis-je passé à côté de quelque chose et je vais continuer de l'écouter ou alors l'album ne me plait pas... mais de là à dire qu'il est nul...
Actualite
Atef, le 01/02/2018 à 23:50
Appelez Melissa Auf Der Maur dans ce cas.
Album
Eily, le 01/02/2018 à 23:35
"Summer of Love" et "Red Flag Day", ces deux chansons sont les meilleures que j'ai entendues d'eux depuis trèèèèès longtemps. Peut-être parce qu'il y a de la tripe dedans, contrairement à l'album précédent où il en manquait cruellement.
Album
Jeanbono, le 01/02/2018 à 16:29
Hello, tu as le droit de ne pas aimer l'album...mais Danger Mouse n'a absolument rien produit du tout sur cet opus. Il est cité car des morceaux avaient été travaillés avec lui lors de l'album précédent. Donc pas étonnant que tu ne le distingues pas...Pour beaucoup de fans de U2, cet album est le meilleur depuis 2001...pas révolutionnaire mais qq pépites. La 1ière de l'album par exemple, très planante ou Landlady. Mais critiquer U2 est à la mode. Sans rancune. Amitiés musicales.