↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Asian Dub Foundation


Date : 16/10/2003
Salle : Summum (Grenoble)
Première partie : Mig, Fonkie Fresh, La Phaze
Hélène, le 16/10/2003
( mots)
Grenoble est une ville sympa. Chaque année la rentrée se déroule avec l'aide du festival Rocktambule. C'est ainsi qu'on assiste à notre premier concert au Summum. Le Summum, c'est un peu le Zénith grenoblois (syn. apogée). La même configuration de salle, et la même situation, bien loin du centre-ville. Et pour ce premier concert, on va voir Asian Dub Foundation. On arrive après un apéro prolongé et arrosé, et on a loupé le premier groupe Fonkie Fresh. Tant pis, on débarque en pleine folie grâce à La Phaze qui mettent une putain d'ambiance. Direction la fosse qu'on s'énerve un peu. Le groupe est français, mais on comprend rien à ce qu'il beugle dans son micro entre les morceaux, sauf le "Génération Répression" qui trouve un écho dans le public. A la pause, on se précipite au bar. Arghhhh ! Il est minuscule et la bière est à 3 €, on retourne bien sagement attendre Mig, un groupe local. La chanteuse est charmante, et les morceaux plutôt pas mal, mais c'est calme, et ça fait retomber l'ambiance entre La Phaze et Asian. Et puis, c'est the big moment. Asian arrive sur scène et enchaîne directe avec un titre du dernier album Enemy Of The Enemy. Peut-être le savez-vous déjà, mais le jeune chanteur est parti et est remplacé par deux MC, jeunes et turbulents. Sur certains morceaux anciens, ça fait tout drôle, mais sinon, c'est cool aussi. Par exemple, ils ont pas chanté sur Modern Apprentice. Dommage, c'était ma préférée. L'énergie qu'ils dégagent sur scène est exceptionnelle. Et puis tout le monde a le droit à son morceau fétiche, Naxalite, Enemy Of The Enemy, Free Satpal Ram. Ah non, ils ont pas fait celle-là. Logique, Satpal Ram a été libéré. Une des chansons est dédicacée pour Matthieu Kassovitz. Il me semble qu'Asian a fait un set par dessus le film La Haine dernièrement. J'ai pas trop compris... Cyber, l'homme au tambour (celui qui me donne le vrai nom de son instrument gagne un pin's) est terrible ; quand il part en solo on dirait un chaman, ses yeux lancent des éclairs et ses cheveux fous s'agitent partout. Même si j'en ai loupé des passages (les yeux fermés, en transe), Asian Dub Foundation est définitivement un groupe qu'il faut voir. Le concert est fini, et contrairement à Paris, on ne peut pas toper le dernier tramway. En effet il est déjà 2h du matin. Avant de rentrer à pieds (ici à Grenoble il fait –25°C) on tente une virée dans le parking. Et la première demoiselle rencontrée accepte de nous déposer dans le centre. Quand on vous dit que Grenoble c'est sympa !
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également