↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Art Rock 2010


Marc, le 29/05/2010

Dimanche 23 Mai


Un peu hagard, un peu naze, je loupe paraît-il un grand moment de jazz avec Roy Hargrove et Pierrick Pédron. C'est aussi ça Art Rock, ils est impossible de tout voir. 18h, la très jeune Belge Selah Sue, à peine vingt ans, ouvre la dernière soirée à Poulain Corbion. Sa voix est véritablement soul et ses influences reggae et folk sont assez remarquables pour en faire un beau mélange. Sa timidité et son manque de puissance vocale souffrent malgré tout de la comparaison avec Amy Winehouse qu'elle aime reprendre. A revoir quand elle sera un peu plus épanouie... Le public attend Maître Jacques mais c'est l'heure de The Go ! Team. Une heure de trop à mon goût. C'est criard et confus, il ne suffit pas de faire du bruit pour être entendu. L'ami larsen s'invite même sur scène. Ninja, la chanteuse est en mini-short et a beau se faire une séance de fitness sa voix est recouverte par le brouillon de ses compagnons. Entre hip-hop, funk et rock cette bande d'adulescents ne s'en soucie guère et s'éclate, pas moi.


21h et des poussières, les spectateurs se resserrent pendant qu'un homme très âgé déplie une chaise juste devant moi (photo) et s'assoit en suscitant le sourire et le respect de jeunes à ses côtés. A ma gauche, un autre d'à peine vingt ans allume un cigare. Aucun doute, le concert à venir sera particulier. Les musiciens sont sur scène, celui que tout le monde attend entre en dernier sous les acclamations. Jacques Dutronc, veste en cuir et lunettes noires, a le sourire et il nous le redonne en commençant par "et moi, et moi, et moi". Celui qui aime les filles et qui aurait rêvé d'être une hôtesse de l'air se soucie de nous en racontant quelques blagues entre ses tubes. Il laisse même celle qui concerne ses hôtes à Stéphanie, une femme de petite taille qui n'est pas la fille du père Noël bien qu'elle soit habillée en rouge : "Pourquoi les Bretons sont tous frères ? Parce qu'ils ont Quimper !" Toujours à la limite, Dutronc se permet tout car tous les goûts sont dans sa nature. "Fais pas ci, fais pas ça" est pratiquement scandé façon rap mais les paroles sont rock. Comme l'attitude et le jeu des requins du métier qui l'accompagnent. Monsieur Jacques n'a que faire des étiquettes même s'il s'excuse de boire de l'eau vantée par Guy Roux entre les chansons. Le cigare de mon voisin est pratiquement consumé, le Playboy n'en a pas allumé un seul mais il éclaire la nuit tombante de sa présence. Avec "La Compapade", dont un beau moment de claquette d'un danseur accoutré comme un maquereau des années 50, et "Merde in France" il remue une dernière fois nos corps et nos esprits. En rappel il a le culot de rejouer "et moi, et moi, et moi". Celui qui n'en a toujours fait qu'à sa tête s'en va en premier avec un succès mérité. Sa voix intacte et ses chansons plus réfléchies qu'il n'y paraît ont ravivé quelques bons moments de nos vies.

L'homme d'un certain âge a replié sa chaise et s'en est allé aussi. Gaëtan Roussel est là mais je suis ailleurs. Après quelques chansons écoutées sans envie le festival touche à sa fin pour moi itou (au cas où, un concert de Gaëtan Roussel a récemment été chroniqué sur notre site).
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également