↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Anaïs


The Cheap Show


(18/10/2005 - V2 - Chanson drôle-multiinfluence - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- Même si la vie c'pas du foie gras / 2- Mon coeur mon amour / 3- Elle sort qu'avec des blacks / 4- Christina / 5- Intermède : pendant ce temps là en Ecosse / 6- La vie est dure / 7- Rap collectif / 8- Je t'aime à en crever... / 9- Intermède : pendant ce temps là sur MTV / 10- B-B Baise moi / 11- Bad blues player / 12- La plus belle chose au monde / 13- Mon coeur mon amour
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (20 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Cette désopilante chanteuse-comédienne vous livre son one-woman-song. Plaît-il? "
Nikko, le 21/11/2005
( mots)

De même que l’on a créé les victoires de la musique classique, on se devrait de créer les victoires de la musique comique, tant cette subdivision est devenue un genre à part entière dans lequel il n’est pas aisé de briller. Si les apôtres eighties de la gaudriole fredonnée n’ont pas fait dans la dentelle (Carlos, Bézu, Licence IV), la nouvelle génération, emboîtant le pas à Bénabar, semble ciseler ses textes et renouer avec une tradition de finesse qui doit sa part de respect à Boris Vian et Boby Lapointe.
Anaïs est de ceux-là, avec tout ce que cela comporte de péjoratif. Car si cette fille est un phénomène, elle n’est pas autre chose. Expliquons-nous.
Anaïs sait tout faire. Elle est drôle, talentueuse, belle plume, comédienne de génie, charismatique, originale, énergique, entraînante. The Cheap Show – Live in Marseille est une synthèse de cet être démultiplié. Spectacle davantage que concert, ce disque est un rendu brut, à peine arrangé d’une performance d’un soir. Ce pari sincère du naturalisme, de l’instantané musical a déjà été relevé avec brio par des musiciens. Et c’est là que le bât blesse. Car Anaïs ne semble pas posséder l’acuité mélodique, l’appétence pour les tubes, qui lui assureraient une place de choix, entre respect et affection, sur la scène française. Reste à savoir si ces doutes , à la faveur d’un album studio, pourront s’estomper et permettre à Anaïs de convaincre sans limites, de se donner enfin en concert et plus en one-woman-show. Condition sine qua non à sa survie artistique, car ses hybrides prestations, si désopilantes soient-elles, subissent très mal l'écoute répétée...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également