↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Band Of Horses


Cease To Begin


(09/10/2007 - Sub Pop - Indie Pop-rock US - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Is There a Ghost / 2- Ode to LRC / 3- No One's Gonna Love You / 4- Detlef Schrempf / 5- The General Specific / 6- Lamb on the Lam (in the city) / 7- Islands on the Coast / 8- Marry Song / 9- Cigarettes, Wedding Bands / 10- Window Blues
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Un petit indie américain pour débuter l'année tranquillement ?"
Nicolas, le 20/01/2008
( mots)

free music

La scène indépendante américaine commence à se démocratiser de plus en plus en France, et au vu des talents dont elle regorge le phénomène n'a rien d'étonnant. Un temps réservée aux amateurs avertis, voici donc que des groupes comme The Shins , Death Cab For Cutie (dont le nouvel opus est attendu en Mai), Modest Mouse ou encore Pinback parviennent à conquérir un public de plus en plus pléthorique. Et c'est dans le sillage de ces formations que se pointe Band Of Horses avec son deuxième album, Cease To Begin.

D'emblée, la qualité de finition impressionne - marque de fabrique semblant commune à tous ces acteurs indie américains, que ce soit dans le travail de songwriting, dans l'attention apportée aux sonorités ou dans la finesse de l'interprétation. Le groupe alterne un savant dosage de rock doux d'influence folk et de calmes mélodies mélancoliques. Si "Is There A Ghost" lâche la bride à ses guitares discrètement teintées de Coldwave, c'est surtout "No One's Gonna Love You" qui retient l'attention : une merveille d'émotion sublimée par les tintements en écho des cordes. Et de fait l'ensemble de l'album est plutôt paisible, même si ça et là quelques titres viennent redonner un peu d'énergie ("Islands On The Coast", "Cigarettes, Wedding Bands").

Pourtant, impossible de ne pas éprouver un sentiment de déjà-entendu. Au petit jeu des ressemblances, c'est encore Nada Surf qui revient le plus souvent, particulièrement sur les balades lentes ("Detlef Schrempf", et surtout "Window Blues"). C'en est presque stupéfiant de mimétisme, et m'est avis qu'en blind test bien malin qui pourrait différencier les deux groupes. Etre comparé à Nada Surf, c'est bien sûr extrèmement élogieux, mais on pourra quand-même regretter un manque d'originalité à ce groupe qui se laisse pourtant écouter sans déplaisir aucun. La voix de Ben Bridwell se démarque plus sur les autres airs, oscillant entre le timbre de James Mercer et celui de Rick Davies. C'est beau, indéniablement, c'est travaillé, sans aucun doute, mais l'ensemble demeure globalement un peu léger. Et puis, neuf chansons plus un bref instrumental, ça fait un peu court.

Malgré ses défauts, Cease To Begin arrive à emporter l'adhésion, et c'est bien là le principal. Une bien agréable cavalcade, légère et tranquille, et à mon avis une parfaite entrée en matière pour découvrir une autre façon d'envisager le rock américain. A bon entendeur...

Si vous aimez Cease To Begin, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Band Of Horses


Why Are You Ok


Critique d'album

Band Of Horses


Mirage Rock


Critique d'album

Band Of Horses


Infinite Arms


Album de la semaine
À lire également