↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Caroline Weeks


Songs For Edna


(04/05/2009 - Manimal Vinyls Records - Folk / Expérimental - Genre : Autres)
Produit par

1- See Where Capella with Her Golden Kids / 2- What Lips My Lips Have Kissed / 3- Wild Swans / 4- Renascence / 5- Oh, Sleep Forever in the Latmian Cave / 6- Return / 7- Pity Me Not / 8- I Shall Go Back / 9- Elegy
Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Délicat et hors du temps, le premier album d'une Bat For Lashes émancipée. "
Margaux, le 04/05/2009
( mots)

Dans Bat For Lashes, tout ce qui n’est pas Natasha Kahn est relégué dans l’ombre. Caroline Weeks, alias Ginger Lee lors de la sortie de Fur And Gold, a fait partie du groupe de façon éphémère, mais le rôle de "musicienne de" étant trop petit pour elle, elle s'était lancée dans une carrière solo en parallèle.

Sur ce premier album, Caroline Weeks met en musique des poèmes d’Edna St. Vincent Millay, entrée dans la légende en devenant la première femme à gagner le prix Pullitzer pour une œuvre poétique. Les poèmes choisis ici décrivent l’attente de l’être aimé, la contemplation de la nature, et autres épisodes distordus par la mélancolie. Songs for Edna a donc tout l'air d'un disque bien intellectualisant comme il faut (et a priori chiant, il faut bien le dire). Mais passés les préjugés, il se révèle loin d’être rébarbatif.

L’adaptation de poèmes en musique a été pratiqué de nombreuses fois avec plus ou moins de bonheur. L’exercice est réputé périlleux, et le moindre faux pas fait basculer l’artiste dans le ridicule. Cependant, Caroline Weeks relève le défi et s’en sort étonnamment bien. Certes, les compositions sont quelques fois bancales lorsque le poème choisi est trop long ("Oh Sleep Forever…", "Renanescence"), mais sans jamais s’enliser. Accompagnée d’une guitare acoustique, elle s’approprie les textes comme s’ils étaient les siens, et signe des chansons d’une musicalité extraordinaire et hors du temps, jouant avec des délicates vocalises qui s’éteignent en silence ("I Shall Go Back", "Elegy"," See Where Capella", "Pity Me Not").

Caroline Weeks se pose ici en petit troubadour elfique avec son atmosphère médiévale et ses cordes effleurées. La chanteuse offre avec  Songs For Edna un album à l’atmosphère fragile et onirique, une œuvre d’une rare élégance, un moment précieux.

Si vous aimez Songs For Edna, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également