↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Compilation acoustic


Bernard Lenoir l'Inrockuptible


(16/03/2013 - EMI MUSIC - Compil - Genre : Rock)
Produit par

1- Sit Down - James / 2- Mall Monarchy - The Compulsion / 3- He Watches Her From Behind - Stina Nordenstam / 4- Kicking A Pigeon - The Mabuses / 5- Le Courage Des Oiseaux - Dominique A / 6- Can't Be Sure - The Sundays / 7- Sensitive - The Field Mice / 8- Just Like Heaven - The Cure / 9- Searching For Mr Right - Young Marble Giants / 10- Transmission - Joy Division / 11- What I Always Wanted - Swell / 12- Bob's Yer Uncle - Happy Mondays / 13- There She Goes - The La's / 14- Leave Them All Behind - Ride / 15- High And Dry - Radiohead / 16- The Drowners - Suede / 17- Lenny Valentino - The Auteurs / 18- Batyar (Bigmouth Strikes Again) - The Ukrainians / 19- Dancing As the Boat Goes Down - The Bats / 20- Destroy The Heart - The House Of Love / 1- I Wanna Be Adored - The Stone Roses / 2- Brassneck - The Wedding Present / 3- Nude As The News - Cat Power / 4- Le Lien Défait - Jean-Louis Murat / 5- When Love Breaks Down - Prefab Sprout / 6- I Wear Your Ring - Cocteau Twins / 7- Rented Rooms - Tindersticks / 8- Each And Everyone - Everything But The Girl / 9- The Stars Of Track And Field - Belle & Sebastien / 10- Proud To Fall - Ian Mcculloch / 11- Dry - PJ Harvey / 12- Monkey Gone To Heaven - Pixies / 13- Freak Scene - Dinosaur Jr / 14- L'Apiculteur - Alain Bashung / 15- Mistaken For Strangers - The National / 16- Fade Into You - Mazzy Star / 17- Darklands - The Jesus And Mary Chain / 18- This Is Not A Song - The Frank Walters
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Indispensable revue d'excellents titres rock 80-90 parfois injustement oubliés"
Caroline BT, le 13/05/2013
( mots)

C'est une bonne surprise d'avoir des nouvelles de Bernard Lenoir, journaliste animateur qu'on avait quitté aux commandes des soirées musicales de France Inter. Découvreur, il est à l'origine des mythiques soirées live Black Sessions, qui ont permis l'enregistrement en public de perles musicales avec Cat Power, Local Natives, Coco Rosie, Bat For Lashes, Au Revoir Simone ou encore Katherine et School Of Seven Bells pour les plus récents. Suivi par de nombreux auditeurs pendant des années, il a parfait l'éducation musicale des fans de rock indie, new wave et pop.

Après une période creuse suite à l'arrêt brutal de son émission, Bernard Lenoir a rallumé sa platine pour se replonger dans l'écoute de nouveaux groupes. C'est pour TGV Magazine qu'il a repris la plume. C'est donc avec plaisir que l'on peut lire désormais ses chroniques de disques mensuelles, qui reflètent toujours ses goûts très sûrs en matière de découverte.

Qu'en est-il donc des 38 morceaux de Bernard Lenoir L'Inrockuptible ? C'est une sélection toute personnelle qui nous est proposée là, ce qui souligne que le choix des titres semble avoir été difficile. En deux volumes, la compilation commence un peu mollement avec "Sit down" (James), mais heureusement, se rattrape avec la rythmique effrénée de "Mall Monarchy" (The Compulsion), ou "Kicking a pigeon" (The Mabuses). De quoi nous replonger dans des disques de nineties oubliés au fond de nos CDthèques poussiéreuses ! Mais le titre l'Inrockuptible prête à confusion, car cette compilation n'est pas uniquement consacrée aux morceaux de rock britannique ; puisqu'on y retrouve des jolies ballades telles que "Fade into you" (Mazzy Star), "Can't be sure" (The Sundays), "High&Dry" (Radiohead), "When love breaks down" (Prefab Sprout), l'indémodable "Each and Everyone" (Everything But The Girl) et même un titre de Bashung : "L'apiculteur'. Il faudra attendre le 8e titre pour enfin entendre les Cure et le 10e morceau pour dévorer le mythique "Transmission" du défunt Ian Curtis.

La magie de cette compilation réside également dans la mise en avant de morceaux oubliés tel que "Bob's yer uncle" (Happy Mondays) ou des classiques "There's she goes" (The La's), "Lenny Valentino" (The Auteurs). Puis, il faut avouer qu'il y a du bon et du moins bon dans ces 38 titres : Qu'est-ce que Murat et Dominique A viennent faire ici ? On peut supposer que ce sont les goûts exclusifs du chroniqueur qui ont guidé ces choix, qui, effectivement étaient audacieux à l'époque. On lui pardonnera certains titres d'un ennui mortel ("The stars of track and Field" - Belle & Sebastian) ou d'autres qui ont absolument mal vieillis ("Proud to fall"). Aurait-on fait les fonds de tiroirs pour étoffer cette compilation ?

Néanmoins, c'est avec délice qu'on réécoutera des pépites comme "Nude as the news" (Cat Power), la sublime intro de "I wanna be adored", "Dry" de PJ Harvey (qui a bien inspiré Shannon Wright) ou encore l'étonnant "Batyar" de The Ukrainians. La sélection pointue de Bernard Lenoir nous permet de redécouvrir des titres qui inspirent une joyeuse mélancolie, mêlée à un peu de nostalgie. Mais la plupart font aussi le doux effet d'une ancienne recette de cuisine injustement oubliée. En effet, comment ne pas être ravi de réécouter les désormais indémodables Pixies, Prefab Sprout ou encore Everything but the Girl. Même si l'album se termine intelligement sur un clin d’œil avec "This is not a song" (The Frank And Walters), on espère tout de même une suite à cette compilation.

Bernard Lenoir L'Inrockuptible est un bijou pour les néophytes accros au web qui n'ont pas le temps de faire leur propre sélection. C'est un peu un objet d'une autre époque, sans l'immédiateté du web, du temps où les passionnés de musique faisaient des compils pour ses meilleurs amis, histoire de faire découvrir des groupes inconnus. Pourtant le sentiment d'avoir oublier des artistes d'une génération (Nirvana, U2, RATM ... ) - évidemment moins confidentiels - laisse un goût d'inachevé et donne envie de compléter ces 38 titres. Ces deux volumes retracent une époque et font la part belle à des précurseurs (Stina Nordenstam avant Björk, Pixies ou Joy Division ...). Mis à part l'avantage de réviser sa culture générale, Bernard Lenoir L'Inrockuptible agit surtout comme un déclencheur, et donne une furieuse envie de redécouvrir des albums pop rock des années 80 et 90, et de réfléchir avant de se pâmer devant des morceaux plus récents qui n'ont rien inventé.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Compilation acoustic


OUI FM


Album de la semaine
À lire également