↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Death In Vegas


Trans-Love Energies


(26/09/2011 - Portobello/Differ-Ant - electro rock planant - Genre : Autres)
Produit par

1- Silver Time Machine / 2- Black Hole / 3- Your Loft My Acid / 4- Medication / 5- Coum / 6- Witch Dance / 7- Scissors / 8- Drone Reich / 9- Lightning Bolt / 10- Savage Love / 1- Your Loft My Acid (Fearless Trans-House Mix) / 2- Medication (Fearless' Nightcrawler Mix) / 3- I.W.Y.L.A / 4- F.U.R 74 / 5- Heroes / 6- C.O.U.M (Instrumental) / 7- Lightning Bolt (Instrumental) / 8- Come Ride With Me / 9- Enforced Peace (Fearless' Michigan Militia Mix) / 12- Moe Tucker
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Retour espéré. Le duo surprend et se manifeste là où il n'était pas attendu."
Claude, le 23/11/2011
( mots)

Death In Vegas a toujours été un duo difficile à classifier. ‬En terme de musique souvent se posait la question de savoir si c'était un groupe électro à guitares,‭ ‬ou s'il s'agissait d'un combo puisant dans l'électronique.‭ ‬Le groupe avait aussi l'habitude d'inviter sur ses disques des vocalistes relativement renommés et plutôt‭ “‬rock”‭ ‬comme pour mieux brouiller les pistes :‭ ‬Iggy Pop,‭ ‬Hope Sandoval,‭ ‬Bobbie Gillespie,‭ ‬Paul Weller,‭ ‬Llam Gallagher,‭ ‬etc. L'image n'était d'ailleurs pas en reste puisque‭ leur premier album se nommait‭ ‬Dead Elvis‭ ‬et,‭ ‬qu'ensuite,‭ ‬Scorpio Rising était une directe référence au film expérimental de Kenneth Anger,‭ ‬collage où figuraient bikers,‭ ‬Jésus,‭ ‬des Nazis,‭ ‬des scènes d'occultisme et des éléments de la culture populaire.

Trans-Love Energies
‭ ‬ ne se démarque que partiellement de cette démarche.‭ ‬La différence réside avant tout dans le fait que Richard Fearless semble avoir pris la direction des opération puisque,‭ ‬si chanteurs il y a,‭ ‬ils sont ici anonymisés‭ (‬hormis Kate Stelmanis‭)‬,‭ ‬qu'il produit l'album et que,‭ ‬sur le‭ ‬2eme ‬CD en édition limitée et composé pour la plupart d'instrumentaux,‭ ‬grande insistance est mise sur le fait qu'il s'agit de ses propres mixages. Il n'en demeure pas moins que le duo continue dans sa tradition presque cryptique puis que le concept des‭ “‬trans-love energies”‭ ‬a été crée au début des seventies par l'agitateur de Detroit Bob Sinclair,‭ ‬âme pensante derrière le MC5‭ ‬et fondateur du White Panthers Party calqué sur le modèle des Black Panthers. Il est vrai que Fearless est depuis quelques temps installés aux USA et que le duo a toujours été perçu comme un groupe de‭ “‬dancefloor”‭ ‬intelligent,‭ ‬s'adressant à des gens cultivés et immersés dans de‭ “‬radical chic”.

Qu'en va-t-il être alors musicalement après un hiatus de près de‭ ‬7‭ ‬ans ‭? ‬On ne peut pas dire,‭ ‬sur ce plan-là,‭ ‬que les choses aient radicalement changé.‭ ‬Le virage‭ "électro" ‬est de plus en plus prononcé dans la mesure où il sonne comme une extrapolation du "Kraüt Rock" ‬qui caractérisait‭ ‬Satan's Circus.‭ “‬Silver Time Machine"‭ ‬ouvre le disque d'une façon originale par son mélange d'ambient et de guitare acoustique qui n'a rien à voir avec la “Silver Machine"‭ ‬de Hawkwind et seul le titre suivant,‭ “B‬lack Hole”‭ ‬véhiculera quelques onces de guitare électrique à la My Bloody Valentine comme s'il s'agissait de marquer la survivance évaporée d'un temps révolu.‭ ‬On comprend alors en quoi la décision de s'installer à Detroit a produit quelque chose de plus proche de sa scène électro que du rock dur auquel la ville est aussi associée.‭ ‬Le‭ “‬single”‭ “‬Your Loft,‭ ‬My Acid”‭ ‬en est presque la transcription emblématique dans la mesure où il conjugue en terme de son et de mélodie cette évolution qui avait conduit Radiohead à une musique plus expérimentale à partir de‭ ‬O.K.‭ ‬Computer.‭ ‬Death in Vegas,‭ ‬tout au long de cet album,‭ ‬a ainsi eu l'intelligence de ne pas tenter systématiquement de créer‭  ‬un mur sonore ‭; ‬il s'est,‭ ‬au contraire,‭ ‬employé a utiliser l'espace de manière à disposer d'un son‭  ‬plus ample et ouvert.‭ ‬Cela permet,‭ ‬quelque part,‭ de l'éloigner des‭ dancefloors ‬et de lui donner une respiration qui n'est pas pulsative mais régulière et sans à-coups.‭ ‬Notons enfin,‭ ‬un‭ “‬Moe Tucker”‭ ‬qui,‭ ‬au sortir du‭ ‬2°‭ ‬disque,‭ ‬s'emploie à pasticher le Velvet Underground.‭ ‬Sachant que l'ex-percussionniste du Velvet Underground est,‭ ‬désormais,‭ ‬très sympathisante du Tea Party,‭ ‬on peut subodorer que Fearless a voulu renouer de façon ironique avec ce qui caractérisait le scène contestataire au seuil des seventies.‭ ‬Trans-Love Energies‭ ‬est un album subtil,‭ ‬raffiné et soyeux ‭; ‬il permet avec soulagement après une attente de sept de ne pas s'exclamer :‭ “‬Tout ça pour ça ‭!‬”

Si vous aimez Trans-Love Energies, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Death In Vegas


Scorpio Rising


Album de la semaine
À lire également