↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Doghouse


Hangovers


(28/10/2006 - - Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Another Way / 2- Tonight / 3- Nothing Left / 4- Outro / 5- Get Over / 6- So True / 7- Fading Out
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (15 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Nouveau venu, Doghouse fait le choix de l'énergie version années 90. Prometteur."
Jerome, le 07/03/2007
( mots)

Plus ingrat et intransigeant qu'il n'y paraît, le rock n'a pas coutume de se laisser aborder sans rien dire. Même sali, dépouillé, trituré, il reste impressionnant. Et fier qu'il est, il n'hésite pas à larguer en route tous ceux qu'il ne juge pas à la hauteur. Doghouse, jeune groupe parisien, n'aura pas échappé à la règle qui veut que, si c'est trop facile, c'est que ça n'en vaut pas la peine. Germé dans la tête du groupe fin 2004, l'aventure Hangovers n’aura pas été sans pertes. Un an d'écriture, sept mois d'enregistrement et de mixage et deux membres qui taillent la route, le bilan parle de lui-même.

Mais là où certains auraient sans doute jeté l’éponge, Doghouse à choisi d’emballer le tout pour nous livrer un opus frais et prometteur, rappelant autant le début des Pumpkins dans l’attaque grungy des cordes ("Nothing Left") que Gwen Stefani version No Doubt à travers la voix particulièrement étonnante de Julie Lavinay ("Another Way", "Get Over"). Le groupe se différencie sans trop de mal de la nouvelle scène actuelle par son goût pour le rock typé des années 90 et, sans faire de compromis, étale l'ensemble dans une débauche d'énergie communicative et faussement simpliste. Et même si l’ensemble aurait gagné en puissance en donnant un peu plus de clarté aux différents instruments, les mélodies réussissent sans trop de problèmes à se tailler une place dans nos pavillons auditifs ("Tonight", "So True").

Sept titres comme autant de chapitres d'un livre au ton confidentiel, Doghouse réussi une entrée en matière séduisante et demande qu'à confirmer sur scène. Et en attendant d'avoir la chance de les voir fouler les planches, on gardera l'album bien en évidence quelque part à portée de main. On ne sait jamais. Juste au cas où...

Si vous aimez Hangovers, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également