↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Mogwai


Les Revenants


(25/02/2013 - PIAS - Post Rock - Genre : Rock)
Produit par

1- Hungry face / 2- Jaguar / 3- The huts / 4- Kill Jester / 5- This messiah needs watching / 6- Whisky time / 7- Special N / 8- Relative hysteria / 9- Fridge magic / 10- Portugal / 11- Eagle tax / 12- Modern / 13- What are they doing in heaven today? / 14- Wizard Motor
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Qui de mieux qu'un groupe écossais pour illustrer une histoire de fantôme ? "
Geoffrey, le 25/02/2013
( mots)

Fans de la fantomatique série de Canal + Les Revenants, vous pouvez enfin prolonger votre plaisir, en réécoutant la musique de la série. Support habituel pour les films sortis au cinéma, la bande originale se fait encore rare pour ce format. Les producteurs se contentent en effet souvent de compiler des tubes existants, ou de faire composer un thème par un inconnu préposé malgré-lui à l’exercice. Ici, c’est Mogwai (dont la nationalité  écossaise rend le groupe familier des histoires de fantômes) qui s’est attaché à l’illustration musicale du retour à la vie de Camille et de Simon.

Issus de la scène Post-Rock qu’ils partagent notamment avec Sigur Rós, les glaswégiens sont connus et reconnus pour transmettre une musique chargée d’émotion dans des compositions atmosphériques touchantes et des interprétations élevées allant jusqu’à la dissonance et au larsens. Rien de tout ça ici, si ce n’est avec le très bon "Wizard Motor" qui semble vouloir coller davantage à ce qu’on a l’habitude d’entendre chez Mogwai. Non, ici, bien au contraire, la musique se fait calme, lancinante, à l’image du titre introductif, comme pour installer le mal-être ressenti tout au long des épisodes. Les instruments fétiches répondant aux codes d’un univers sinistre du cinéma sont de mise : carillon (et toutes sortes de sons de cloches), violoncelle, piano, orgue d’église, basse contribuent en effet à donner sa couleur sombre à la série, la petite touche venue d’Écosse en plus. D’Écosse mais aussi des États-Unis puisque, comme l’auront remarqué ceux qui auront visionné les aventures des revenants, l’image bankable de la série passe par un univers très américanisé. Un moyen non-dissimulé pour les producteurs de tenter de séduire le public d’outre-Atlantique. Côté musique, ça passe par le seul morceau chanté, un étonnant titre country ("What are they doing in heaven today ?"), qui permettra là encore de coller à la série, à son ambiance et à son histoire.

On l’aura compris, Mogwai n’aura fait que respecter le cahier des charges fourni : composer une musique qui illustre la série, le plus loin possible de toutes guitares hurlantes. Pour ça, c’est réussi, et il est à admettre qu’il ne pouvait pas vraiment y avoir de meilleurs compositeurs pour accompagner le fantastique de l’histoire. Mais indépendamment de la série, cette bande originale manque d’un certain relief : un manque de rythme et un manque de puissance qui appauvrissent le sentiment de transe dont sont capables les écossais. On ne peut pas tout avoir.

Si vous aimez Les Revenants, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Mogwai


Atomic


Critique d'album

Mogwai


Rave tapes


Album de la semaine
À lire également