↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Nine Inch Nails


The Slip


(05/05/2008 - Creative Commons Attribution Non-Commercial Share Alike license - Métal Indu - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- 999.999 / 2- 1.000.000 / 3- Letting You / 4- Discipline / 5- Echoplex / 6- Head Down / 7- Lights In The Sky / 8- Corona Radiata / 9- The Four Of Us Are Dying / 10- Demon Seed
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (23 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Gratuit, certes, mais cela est-il suffisant ?"
Nicolas, le 31/05/2008
( mots)

Il nous avait prévenu, il nous l'avait promis, et il l'a fait. Trent Reznor offre ainsi à l'humanité un album gratuit. D'accord, d'autres avaient déjà franchi le pas avant lui, on pensera en particulier aux Smashing Pumpkins avec MACHINA II/The Friends & Enemies of Modern Music. Mais ce qui est nouveau ici, c'est que cette offre gratuite s'inscrit dans une optique militante bien particulière, qui vise à convaincre les artistes (et leur public) que l'on peut fort bien se passer de maison de disque, de distributeur ou même de royalties sur les ventes d'album, et vivre (confortablement) de sa musique. Voilà un concept qui donne au moins à réfléchir, à défaut de s'extasier ex nihilo et de façon péremptoire sur cette bombe à retardement balancée dans le bourbier de l'industrie du disque.

En attendant, parlons donc de musique. Et abordons d'emblée le gros point noir de cette fournée. Deux mots : "Corona Radiata". Un morceau instrumental pourtant magnifique, parfaitement construit, suggérant une ambiance à la fois pesante et onirique, sublimé de plus par une ampleur sonore vraiment énorme. Très bon titre donc, mais plombant complètement l'album par ses 7 minutes 33 de torpeur hallucinée qui auraient beaucoup mieux convenu à Ghosts I-IV qu'à cette livraison. Du coup, l'atmosphère du disque, quasiment hystérique au début, s'enfonce dans une nonchalance pas vraiment bienvenue dans ses derniers instants. Hormis ce problème de rythme, il n'y aurait pas grand chose à reprocher à ce Slip (pas de mauvais jeu de mot, s'il vous plait), si ce n'est que la prise de risque est ici proche du néant : le terrain est hyper-balisé, et il y persiste une désagréable sensation de déjà-entendu. Par ailleurs, les allergiques à With Teeth risquent de faire une fois de plus la moue devant une orientation pop et dancefloor de nouveau d'actualité. Et pourtant... impossible de ne pas succomber à "1.000.000", à sa rythmique tribale et à ses guitares grouillantes telles des serpents métalliques se faufilant entre nos tympans. Impossible de ne pas gueuler en coeur avec Reznor sur "Letting You", transporté par une basse survitaminée et des percus sous amphés. Impossible, encore une fois, de ne pas remuer en cadence sur "Discipline", un titre qui parait simpliste mais qui est beaucoup plus subtil qu'il n'en a l'air, introduisant successivement des variations vocales et instrumentales qui se mélangent progressivement pour aboutir à un final assez mémorable. "Echoplex", quant à lui, est plutôt solide, jonglant avec brio entre rage contenue et mélancolie pernicieuse, aboutissant à un "Head Down" particulièrement brillant qui allie la tension de son instrumentation à la finesse de ses refrains. La suite s'inscrit plus dans l'ambiance des Ghosts, jurant malheureusement un peu trop avec 6 premiers titres adrénalinés au possible, même si ces dernières pistes, prises séparément, restent plutôt bonnes.

The Slip n'est donc pas un mauvais album. D'autant que, cette fois encore, la Dream Team Reznor-Moulder-Ross a réalisé de véritables merveilles en terme de production. Seulement, je ne peux m'empêcher de ressentir une certaine gêne, voir une certaine perplexité, face à cet opus. Deux réserves, en particulier, me viennent à l'esprit : le fait qu'il s'agisse du troisième album réalisé en l'espace de douze mois par un Reznor passé en quelques années de l'apathie à l'hyperactivité, et aussi le fait qu'il s'agisse de l'album le plus court que ce dernier ait jamais réalisé (si l'on excepte l'EP Broken), à savoir 10 titres dont 3 instrumentaux. Au final, si cette fameuse offre promotionnelle s'était portée sur Year Zero, album d'excellente facture et autrement plus profond et cohérent, alors là oui, on aurait pu applaudir des deux mains. Or, que retenir de cette entreprise, si ce n'est que Trent Reznor propose en téléchargement libre... l'album le moins réussi qu'il ait jamais réalisé ?

Reste néanmoins un point crucial dans cette affaire. Vous ne perdrez rien à télécharger librement The Slip, à l’écouter et à l’apprécier pour ce qu’il est : un album certes honnête, mais fichtrement en dessous de ce dont est capable le grand Trent. Que ceux qui ne connaissent pas Nine Inch Nails s’y essaient donc sans risque, car l’expérience vaut évidemment le détour. Quant à savoir si Reznor va réussir son pari d’imposer au monde une musique gratuite, l'affaire semble entendue : ce n’est certainement pas en maintenant le niveau de cet opus qu’il y parviendra.
Téléchargez gratuitement The Slip.

Si vous aimez The Slip, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité

Annoncez sur Albumrock


Votre publicité pour 50€/semaine


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Nine Inch Nails


Ghosts I-IV


Critique d'album

Nine Inch Nails


Year Zero


Album de la semaine
À lire également