↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

NUD


Stuck between rock and a hard place


(01/09/2004 - Supermusic - Electro-rock - Genre : Autres)
Produit par

1- Introducing: me / 2- A song for Simon / 3- Am I asleep / 4- Stuck between rock and a hard place / 5- Life / 6- The wall / 7- So many changes, no happy faces / 8- Row no. / 9- Ain't like this, cowboy 2000 / 10- Who do I trust ? / 11- Milk in the morningtime
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.5/5 pour cet album
""
Matt, le 21/12/2004
( mots)

Malgré un nom énigmatique et un titre d'album plutôt encourageant, NUD n'est pas à proprement parler ce que le paysage musical norvégien a pu produire de mieux ces dernières années.
Certes, il s'agit là d'une introduction peu engageante pour le lecteur et peu flatteuse pour ce groupe norvégien formé à l'origine en 1996, mais autant que faire se peut, disons les choses nettement.

C'est en 1997, que Daniel Glaister et ses compères, faute de batteur, s'arment d'une Roland MC-505 (Groove-box). De là, le groupe s'oriente davantage vers l'électro teintée de rock que vers le rock teinté d'électro. Et, à travers l'album, le ton est donné dès le premier titre "Introducing: me" : "Creating a band in the twenty-first century, what we'll need is a couple of things : first of all, a groove box to create beautiful fine sounds. Secondly, what NUD needs : a bass player. And a band is not complete without a DJ. But what we need now is a beautiful female vocalist to make it all perfect".
Même si la plupart des instruments présents sont bel et bien réels et joués (guitare, percussions, violons, choeurs), ils restent en grande majorité samplés et réarrangés par la suite, donnant un caractère relativement déshumanisé à l'ensemble en omettant les voix. Et c'est sans doute par cette voix féminine (Tori) avec son timbre chaud et ses envolées cristallines, entremêlée avec celle de Daniel Glaister que NUD puise son intérêt.

Bien sûr le tableau n'est pas complètement noir, puisqu'en grande partie, les morceaux sont plutôt agréables à écouter. "Life" et sa douceur intrinsèque naissant de double voix Tori/Daniel sur fond de guitare sèche et de beat discret, "The wall" et son thème en "Laaaalalalala" apaisant, "Row no." toute en subtilité avec sa voix mâle zozotante et susurrée, "A song for Simon" et "Ain't like this, Cowboy 2000" aux senteurs de Morcheeba, ou encore "Milk in the morningtime" avec son refrain à la Gala amélioré (quoique). Mais la lassitude pourra rapidement gagner l'auditeur ...

Si l'on ne peut vraiment rien reprocher à la qualité des voix de NUD, aussi bien féminines que masculine, on regrettera ici la prépondérance de l'électro et l'inégalité dans la qualité musicale des titres de Stuck between rock and a hard place.
NUD est sans doute un groupe à apprécier en live plus que par enregistrement studio, puisque sur scène, les instruments et instrumentistes réels remplacent en partie l'électronique (violons, guitare et percussions). D'autre part, le voix de Tori sur scène doit avoir certainement plus d'impact et le pouvoir de donner la chair de poule dans les aigus !

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également