↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Thin Lizzy


Renegade


(15/11/1981 - Vertigo - Heavy Metal - Genre : Hard / Métal)
Produit par Thin Lizzy

1- Angel Of Death / 2- Renegade / 3- The Pressure Will Blow / 4- Leave This Town / 5- Hollywood (Down On Your Luck) / 6- No One Told Him / 7- Fats / 8- Mexican Blood / 9- It's Getting Dangerous
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (8 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Hard-rockeurs de tous les pays, unissez-vous !"
François, le 25/12/2021
( mots)

On tergiverse assez peu sur l’influence de Black Sabbath ou de Led Zeppelin dans l’histoire du rock, tant la chose semble établie, mais on met trop peu en avant celle d’autres formations un peu moins célèbres comme Thin Lizzy. En effet, le groupe de hard-rock irlandais, qui avait marqué la décennie des 1970’s avec une douzaine d’albums comportant un bon nombre de chefs-d’œuvre, a énormément inspiré nombre de formations britanniques du début des années 1980, peut-être davantage que les monstres sacrés suscités. A ce titre, plusieurs points peuvent être soulignés comme la forme du logo, la puissance des riffs, et l’ultra-mélodicité des guitares jumelles dans une perspective de virtuosité qui fera la grandeur d’une partie de la nouvelle vague. 


Mais l’influence de Thin Lizzy semble également s’expliquer par sa capacité d’adaptation aux nouveaux canons esthétiques qui touchèrent le Metal au début des années 1980 ; leur dernier opus, Thunder and Lightning (1983) tout comme le passage de Lynott par Heavy Load en témoignent. Hélas, la fin précoce de leur carrière ne permettra pas de connaître le développement de cette transformation, mais on peut situer la transition au moment de Renegade, leur avant-dernier album publié en 1981.


Drapeau rouge dressé, un ciel noir qui laisse la couleur de l’anarchisme se fondre sur l’étendard écarlate, les Irlandais annoncent la révolution musicale à venir. C’est la lancée épique apportée par les synthés depuis laquelle s’envolent le riff robuste et les soli mélodieux d’ "Angel of Death", c’est un "Hollywood (Down On Your Luck)" rageur aux refrains accrocheurs, très Heavy 1980’s, ce sont les lignes de guitare ultra-mélodiques dans l’introduction "The Pressure Will Blow" … 


Le côté transitoire de cet album s’entend particulièrement dans le fait que ces aspects Heavy plus modernes s’incarnent dans des morceaux qui ne perdent jamais de vue l’identité sonore du groupe. D’ailleurs, on retrouve des titres plus traditionnels comme le Hard-blues rock très dynamique qu’est "Leave this Town", où les guitaristes redoublent de virtuosité dans ses soli. De même, "No One Told Him" est du pur Thin Lizzy historique et la section rythmique jazzy de "Fats" n’est pas sans évoquer "Dancing in the Moonlight" (Bad Reputation, 1977). 


Enfin, le Thin Lizzy des années 1980 n’est pas insensible à d’autres influences. Les aspects hispanisants et les sonorités ou le jeu de synthés de "Mexican Blood" lui donnent un côté Stranglers étonnant, piochant dans la new-wave, sous-genre qui s’introduit également sur "It’s Getting Dangerous" ou sur l’excellent slow "Renegade" dont la suavité doit autant aux arpèges légers plein d’effets qu’au chant de Lynott. 


Renegade est l’exemple typique de l’album de transition parfaitement réussi, qui développe et expérimente de nouvelles sonorités propres aux évolutions des musiques populaires tout en maintenant haut et fort le drapeau stylistique du groupe. On y découvre un Thin Lizzy nouveau certes, mais toujours aussi splendide. 


A écouter : "Renegade", "The Pressure Will Blow", "Holliwood (Down On Your Luck)"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !