↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Vendeurs d'enclumes


Le poids de l'enclume


(01/10/2004 - Baroque Production - Jazz/musette/cirque - Genre : Chanson / Folk)
Produit par

1- Mécanique de l'enclume / 2- Marcel / 3- L'insupportable / 4- Le bienheureux / 5- Valse des esseulés / 6- Lassitude / 7- Laissez mourir / 8- Le ridicule / 9- Les autres / 10- De la verrière
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (18 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"C'est en forgeant qu'on devient forgeron ..."
Matt, le 04/12/2004
( mots)

Sur l'avant-scène suite à leur passage au Printemps de Bourges 2004, les vendeurs, depuis leur formation définitive en 2002, suivent un parcours exemplaire et profitent d'une belle reconnaissance.

Serait-ce grâce au phénomène de mode qui tend à créer un consensus complaisant autour de la chanson française à texte et à l'ancienne ou simplement grâce au charisme et au talent de Valérian Renault (chant) et de ses acolytes ?
S'ils ont encore tout à prouver étant donné leur jeune âge, ils ont déjà fait preuve ces deux dernières années d'une étonnante aise scénique et d'une capacité indiscutable à déplacer les foules ! D'abord à Orléans, leur ville d'origine, puis petit à petit hors des frontières du Centre, les vendeurs se font un nom et connaissent une ascension qui présage du meilleur à force d'écumer les bars ? et les tremplins musicaux.
Et s'ils se plantent, ils ont pensé à tout : reconversion dans le commerce avec tout un tas d'ingénieux produits dérivés type "suicidoclume", "enclume à repasser", "poupoclume" ou autre "insécuriclume"? (bonus vidéo)

Et la musique ?
À base de guitares, de saxo, de batterie et d'accordéon, le joyeux combo sert un style indéfini oscillant légèrement entre musette, jazz et musique de cirque soutenant des paroles parfois acerbes, parfois comiques souvent bien vues. Et si les performances vocales à mi-chemin entre le chant et la déclamation ainsi que les quelques éparses démonstrations de diction de Valérian sont à signaler, la technique instrumentale du combo est tout aussi impressionnante.
C'est aussi et sans doute dans l'interprétation du chanteur avec son style plaintif/désabusé, que les titres prennent toute leur puissance. Ici ni rimes ni superflu, juste des histoires, des complaintes, des portraits, de la prose en barre et une musique qui colle au texte.
On obtient au final un style pas vraiment noir mais grisé, se rapprochant assez d'une sorte de poésie populaire sur les déboires et la mélancolie populaires.

Espérons que le poids de l'enclume leur laissera l'occasion de se forger l'avenir prometteur qu'ils méritent.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également