↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Queens of the Stone Age


Date : 15/06/2018
Salle : Rockhal (Luxembourg)
Première partie :

Queens of the Stone Age donne un très bon concert malgré son dernier album déroutant.

Rudy, le 21/06/2018
( mots)

Il est 20h quand Josh Homme et Jon Theodore (batteur, ex The Mars Volta) viennent discrètement voir la première date européenne de CRX, le groupe de première partie faisant fortement penser aux Arctic Monkeys des débuts, et formé autour de Nick de The Strokes

Tout est prêt à 21h, mais après 15 minutes d'attente superflue, les lumières s'éteignent et résonne "Singing in the Rain" avant qu'une atmosphère sci-fi ne s'installe et que les Reines de l'âge de pierre ne montent sur scène. Est-ce un effet collatéral du vilain dernier album, ou du match Espagne/Portugal, en tout cas la Rockhal n'est qu'aux deux tiers remplie, et ce malgré une scène avancée, réduisant quelque peu la salle...

L'ambiance est verdâtre pour entamer le concert avec le reptilien "Keep your eyes peeled", qui nous a bien préparés pour l'un des meilleurs morceaux du gang : "Lost art of keeping a secret", avec un Josh Homme qui s'éclate avec deux solos sur cette version vitaminée.

Le colosse californien en chemise de bûcheron est d'humeur joviale ce soir, et il enchaîne les pas de danse et les mots envers son public. Quand il entame les trop nombreux morceaux du dernier album, il se sent obligé de faire suivre le public en tapant des mains, mais certains nouveaux fans semblent apprécier, notamment le single "The way you used to do", ceux-là même qui ne semblaient pas connaître "Lost art..." Peut-être que The Hellacopters avaient raison, Rock'n'Roll is Dead...

M'enfin non ! L'optimisme revient avec ce bon vieux titre stoner qu'est "You can't qui me baby", suivi du tube "No one knows", dans lequel Theodore (toujours excellent) nous gratifie d'un petit solo sympa aux résonnances antillaises. Retour à la buvette pendant les daubes de Villains, puis Josh nous annonce sa chanson favorite lorsque Troy Van Leeuwen (ex A Perfect Circle, Failure) entame "If I had a tail".

Après "Little Sister" et "Sick Sick Sick", Homme récupère un papier d'un fan réclamant "Mexicola", ce qu'il se fait un plaisir de jouer, avant de terminer le set avec "Go with the flow", enfonçant un clou qui avait bien faillit rouiller !

Le groupe revient sur la ballade enjouée "Make it wit chu", reprise en chœur par le public et qui part en jam funk basse/batterie à la limite du disco, digne de Nile Rodgers. L'ambiance est bonne et le concert se termine en beauté sur l'excellente "Song for the dead".

Après, en 2008, s'être limite fait voler la vedette à l'Atelier par Biffy Clyro, avec un Josh peu bavard, le retour en salle des QOTSA à Luxembourg pouvait laisser songeur, mais les deux heures de ce soir et l'attitude de Homme ont remis les pendules à l'heure.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également