↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Adieu Aerosmith ? Pas si sûr...


Etienne, le 26/12/2016

L'imbroglio autour de la prochaine (dernière ?) tournée d'Aerosmith - Aero-Vederci Baby ! - n'a pas fini de faire parler de lui.

Alors que tout semble indiquer que les rockers de Boston - têtes d'affiche du Hellfest 2017 - attaquent la dernière ligne droite de leur carrière, Steven Tyler refuse obstinément de parler de tourner d'adieu. Il confie à Billboard:

"La tournée européenne est programmée, bloquée, armée et prête pour l'été prochain. Et ensuite nous reviendrons et parcourrons le reste du monde. Des adieux ? Je ne suis pas sûr, mais pour tout dire qui sait combien de temps nous allons tourner avec le groupe original ? Je ne pense pas qu'on ait besoin de la dire. Je pense qu'on est tous des phénomènes de la nature et Joe et moi discutions au téléphone hier quand il m'a dit: "Nous n'avons pas le droit d'être autant en forme après tout ce que nous avons traversé". S'il s'agit de l'abus de tournée pendant près de 40 ans, ou de l'abus de substances, ou d'abus de la vie telle qu'elle doit être, alors il y a eu un paquet d'abus. Mais nous sommes plutôt pas mal conservés pour ce qui arrive prochainement".

Une fois n'est pas coutume, la communication au sein du gang de Boston est plutôt compliquée... Suite au prochain épisode.

Pour rappel, le seul arrêt d'Aerosmith en France cet été aura lieu au Hellfest de Clisson.


Source : Blabbermouth
En savoir plus sur Aerosmith
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également