↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Hitchhiker, l'album perdu de Neil Young, bientôt disponible


Etienne, le 26/05/2017

Enregistré en 1976 aux Indigo Ranch Studios de Malibu et contenant neuf pièces acoustiques, l'album n'avait jamais vu le jour.

Ça sera chose faite le 14 juillet prochain.

Young évoquait cet album dans son autobiographie:

"J'ai passé la nuit là-bas avec David et enregistré neuf chansons solo acoustiques pour un disque appelé Hitchhiker.

C'est une pièce complète, même si j'étais plutôt stone pendant les sessions, et ça s'entend pendant mes performances. Dean Stockwell, mon ami et grand acteur, qui a travaillé en tant que co-réalisateur plus tard sur Human Highway, était avec nous ce soir là, assis dans la pièce avec moi pendant que je couchais les chansons sur bandes, ne prenant des pauses que pour fumer de l'herbe, boire une bière ou prendre un peu de coke. Briggs était lui dans la salle de contrôle, mixant en direct sur sa console préférée."

Assurément un disque à la portée historique indéniable, qui comprend des titres connus de la discographie du Loner:

01 “Powderfinger”
02 “Hold Back The tears”
03 “Human Highway”
04 “Hitchhiker”
05 “Ride My Llama”
06 “Lookout For My Love”
07 “Lotta Love”
08 “Fontainebleau”
09 “Campaigner”

Les puristes n'auront d'ailleurs pas manqué de remarquer que "Hitchhiker" est un titre de l'album Le Noise, sorti en 2010 et produit par Daniel Lanois.


Source : Stereogum
En savoir plus sur Neil Young
Commentaires
afterthegoldrush, le 26/05/2017 à 22:30
enfin une bonne nouvelle !!!
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également