↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Les Beatles, plus forts qu'un avion au décollage ?


Etienne, le 19/09/2016

Les concerts mythiques au Shea Stadium sont au coeur du documentaire Eight Days A Week: The Touring Years, le récent documentaire filmé par Ron Howard.

Dans le film, Ringo évoque le niveau sonore dans le stade à l'époque: "Je n'entendais rien, je regardais le dos de John, le dos de Paul, leurs pieds taper, leurs têtes bouger, pour savoir où nous en étions dans la chanson". D'où les quelques loupés rythmiques monumentaux de l'album...

Suite à cette déclaration, James Dyble du Global Sound Group a mené l'enquête afin de savoir à quel niveau sonore avaient joué les Beatles lors de leur venue dans le stade. Sa réponse: 131,35 dB.

A titre de comparaison, c'est 28 dB plus fort qu'un Jumbo Jet au décollage et 11 dB plus fort que l'impact de la foudre au sol. Sachant que c'est bien le niveau d'intensité sonore qu'on calcule en décibels, et que celui-ci subit une loi mathématique proportionnelle au logarithme du rapport de l'intensité sonore mesurée sur le seuil d'audibilité, on peut donc affirmer que les Beatles jouaient 10 fois plus fort que la foudre et près de 30 fois plus fort qu'un avion à réaction...

Pour autant, il faut savoir qu'au Shea Stadium, les Beatles jouaient sur la pelouse en bas des tribunes et qu'il n'y avait pas de fosse. Le son devait donc porter le plus loin possible. Et en 1964-1965, les concerts en stade de cette envergure n'étaient pas légions, les infrastructures n'étant absolument pas prévues pour un concert de rock.

A titre d'information, à partir de 95dB, on considère qu'une exposition continue (c'est à dire un concert) est dangereuse pour la santé. En salles, les groupes tournent autour de 95 à 105 dB, grand maximum. Afin de vérifier tout ça, vous pouvez vous amuser à repérer les appareils de mesure, souvent mis en évidence et faciles à repérer puisqu'ils possèdent un gros afficheur numérique.

Mais surtout: mettez des bouchons !


Source : Newsletter
En savoir plus sur The Beatles

Commentaires
Etienne, le 23/09/2016 à 10:28
Ultime élément de réponse, Le niveau sonore évoqué tient bien compte des cris de la foule, l'estimation faite par James Dyble est le fruit d'un travail minutieux basé sur les archives d'époque. Vous dites qu'il n'y avait pas de sono directe ce qui est, pardon, une évidence et ce pourquoi je précise que les infrastructures des stades n'étaient pas prévues pour un concert de rock. Et très honnêtement, entre le son qui sort des amplis ou le son qui sort du stade, on joue quand même sur les mots... L'Histoire elle a retenu le brouhaha émis par le Shea ce jour-là et ce de ça dont on parle. Notre actualité a pour but de relater un fait divers intéressant et d'un point de vue scientifique plutôt inédit autour d'un des concerts historiques du rock. Elle est la transcription sérieuse d'un article sérieux, sur un ton plus léger qui nous est cher. Le tout avec une finalité prévenante. Il n'y aucune erreur historique notoire. Sous couvert d'une ironie peu intelligible, j'entends qu'on puisse évoquer une approximation calendaire à propos des premiers concerts en stade. Mais c'est tout. M'enfin, merci pour votre retour qui a permis d'éclaircir certains points.
Etienne, le 23/09/2016 à 09:35
Deuxième partie, scientifique cette fois. Vous dites que j'affirme que les Beatles jouaient dix fois plus fort que la foudre. Oui et c'est le cas. Afin de ne pas vous embêter avec une pompante leçon de physique acoustique, je vous renvois directement vers ce lien qui vous expliquera ce qu'un enfant de terminale apprend à l'école: http://mbrivet.free.fr/docs/terminaleS_partie1/niveau_intensite_sonore.pdf L'exercice "petit c" vous permettra de comprendre.
Etienne, le 23/09/2016 à 09:29
Bonjour, Premièrement, je n'ai jamais dit à aucun moment qu'il existait un album officiel du Shea Stadium. L'avis posté sur l'album porte bien sur le concert du Hollywood Bowl (dans lequel je précise effectivement que ce live n'est pas inédit) et cette actualité porte bien sur le Shea Stadium. Deux choses bien différentes, que je n'ai pas confondu. Deuxièmement, oui le Shea Stadium des Beatles fût le premier concert en stade de l'Histoire du rock, ce qui ne fait pas de mon affirmation teintée d'ironie, une bêtise. Et enfin, je persiste sur le fait que les Beatles n'ont pas donné beaucoup de concerts en comparaison de ce que leur statut aurait pu leur permettre.
SBFC, le 23/09/2016 à 06:12
Bonjour. Suite aux deux commentaires envoyés, ultime remarque. Les Beatles n'ont pas joué à 131,35 dB avec leur matériel, votre article laisse entendre cela. C'est majoritairement le cri de la foule qui fit cet effet. En effet, il n'y avait pas de sono directe, si ce n'est que l'audio était relié dans les colonnes du stade, du matériel destiné au baseball... Ce n'est pas avec les amplis d'époque des Beatles (100 watts) qu'il pouvait jouer avec une telle puissance, puisque comme vous le dites, Ringo Starr n'entendait pas les autres Beatles juste à quelques mètres devant lui et encore moins la foule hystérique. La musique était pratiquement inaudible selon les témoignages d'époque. En conclusion, votre article comporte réellement des approximations négatives dans la communication de l'information sur la Toile qui risque d'être propagée et reprise par des personnes limitées dans la connaissance des Beatles. Il serait à nouveau judicieux de supprimer votre article et revoir vraiment votre copie, c'est la crédibilité de votre site qui est en jeu. Cordialement.
SBFC, le 23/09/2016 à 05:45
Suite au récent commentaire envoyé, voici donc la deuxième partie: vous affirmez que les Beatles jouaient 10 fois plus fort que la foudre et près de 30 fois plus fort qu'un avion à réaction... Est-ce les considérations de James Dyble du groupe Global Sound ou votre propre interprétation? Pouvez-vous dans votre article préciser ce fait précis par une source professionnelle? Ou de demander à James Dyble de confirmer vos propos? Cordialement.
SBFC, le 23/09/2016 à 05:17
Bonjour. Votre article comporte plusieurs fautes historiques et le méconnaissance du sujet. Premièrement, il n'existe pas d'album officiel du Shea Stadium dont vous semblez faire référence. Une performance réalisé à New York dans le Queens. Le seul étant «The Beatles: Live at Hollywood Bowl». Deuxièmement et selon le communiqué officiel du film de Ron Howard et sur le générique du film au cinéma, le concert du Shea Stadium, le 15 août 1965, est le premier de l'Histoire de la musique dans un stade. Il n'y a donc pas de précédent. L’autre concert au Shea Stadium, le 23 août 1966, n’a rien de comparable avec le premier. Quant à la description de l'album «Hollywood Bowl» que vous faites dans un autre article, il serait judicieux de vous renseigner sur le nombre de concerts donnés par les Beatles durant leur carrière. Pour cela, il existe simplement Wikipedia: https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_the_Beatles%27_live_performances. Enfin est à considérer que pendant la Beatlemania, seulement trois enregistrements professionnels furent réalisés et ceci toujours à Hollywood. Sans doute avez-vous confondu le nombre d'enregistrements avec celui des concerts? Cordialement.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également