↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Plein de bougies bougies : Live from Mars, Ben Harper


Etienne, le 27/03/2016

Album : Live from Mars - Artiste : Ben Harper & The Innocent Criminals - Date de sortie : 27 mars 2001 - Label : Virgin - Chronologie : 5ème album (1er live)

Beaucoup considèrent ce double-album live de Ben Harper comme son oeuvre majeure, celle qui restera à jamais associée à la carrière de l'américain. Compte tenu des nombreux échecs qui jalonnent la discographie de celui-ci, on ne peut que leur donner raison.

Car ce Live from Mars est une belle et sincère réussite. Scindé en deux disques - l'un électrique, l'autre acoustique - et enregistré au firmament de la gloire d'Harper, Live from Mars permet surtout de découvrir la force et la virtuosité du groupe qui l'accompagne, The Innocent Criminals. Particulièrement présents dans les lourds passages électriques, les membres du groupe font état d'une impressionnante signature sonore et plantent un décor solide dans lequel Harper peut faire flotter sa voix frêle et envoûtante.

Très en forme, le groupe se frotte au mastodonte Led Zep' dans un reprise tout en slide d'un "Whole Lotta Love" sensuel et magnifiquement charnel. Les tubesques "Excuse Me Mr." et "Steal My Kisses" côtoient le sensible "Sexual Healing" de Marvin Gaye qu'Harper s'approprie avec brio. Mais intarissable, l'ami Ben ne pourra s'empêcher de venir miauler pendant plus d'une heure sur le deuxième disque de cette compilation d'extraits de la tournée 2000 du groupe.

Certes, les moments poignants sont là ("Welcome to the Cruel World", " Not Fire, Not Ice"), Harper chante sa solitude avec une mélancolie singulière ("Another Lonely Day"), mais qu'il est long ce deuxième volume... Pire, la réinterprétation ratée du pourtant superbe "Drugs Don't Work" de The Verve plombe un ensemble qui avait débuté sur les chapeaux de roue.

Au final, c'est toujours la même rengaine avec Ben Harper : soit il délivre son rock fougueux et plein d'entrain avec cette spontanéité qui le caractérise et ça fonctionne, soit il s'apitoie mollement sur son sort tel un adolescent en mal d'amour et ça gonfle sévèrement. C'est là toute la dualité et la paradoxe du personnage, et c'est aussi ce qui en fait un artiste unique. Même s'il doit énormément au backing-band d'exception que sont ses criminels innocents...

Preuve en est, en 2016, Ben Harper revient avec ses frères d'armes pour un nouvel album Call It What It Is. Gageons que celui-ci fasse aussi bien que ce Live from Mars anobli double disque de platine en Australie et disque d'or en France. Rien n'est moins sûr...

En savoir plus sur Ben Harper

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également