↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Grand National


Kicking The National Habit


(24/01/2005 - Sunday Best - Dance - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- Drink To Moving On / 2- Talk Amongst Yourselves / 3- Playing In The Distance / 4- Boner / 5- Peanut Dreams / 6- Cherry Tree / 7- Coming Round / 8- Daylight Goes / 9- North Sound Off / 10- Litter Bin
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Réchauffé c'est encore meilleur !"
Charly, le 30/04/2005
( mots)

Dans la série des nouveaux groupes rock british du moment, Grand National mérite sûrement de jouer les premiers rôles. Le duo londonien nous livre avec Kicking The National Habit un album des plus intéressant. Leur single "Drink to Moving on" est néammoins bien choisi car il sort vraiment du lot : ce morceau est basé sur un riff de guitare très court et qui rythme à lui même toute la chanson. Sur le reste de l'album, le son n'est pas sans rappeler des groupes comme Police "Bone", The Clash "Playing the distance" ou même en cherchant plus loin un côté Beatles à travers ce rock très agréable un brin festif, des rythmes enjoués presque disco et une voix qui n'est d'ailleurs pas sans rappeler celle de Sting.
C'est un mélange de genre et c'est ma foi très réussi. Les rythmes sont variés, les instrus aussi. On s'amusera de "Peanut Dreams" et de son rythme de basse agrémenté de grésillement type vinyl. On dansera sur un "Cherry Tree" étonnament disco. Bref cet album se veut riche et varié.

L'album se révèle au demeurant très agréable à l'écoute même si l'on aurait aimé peut-être plus de folie, de chansons moins formatées (ça s'échelonne de 3mn12 à 4mn20, faible écart type qui traduit un peu le formatage de l'album) et des morceaux qui sortent un peu plus du lot comme le fait "Drink to Moving on". Grand National ne réinvente rien, il fait avec ce qu'on a déjà entendu notamment dans les années 80 mais il le fait bien. C'est pour cela qu'on retiendra sans doute leur nom et que l'album mérite sa place dans votre discothèque. C'est un album rondemment mené, aucun titre n'est à jeter mais en même temps ça sent cruellement le déjà vu.
Sans sortir du lot donc, Grand National nous pond un petit album bien sympa mais l'on a quand même l'impression de se voiler la face devant une arnaque au but hautement lucratif. On nous sert là ce qu'on veut entendre et c'est bien là le problème. C'est un pur produit commercial élevé d'une subtilité puisque masqué sous une appellation indé. Cet album ne se démarque pas, il rentre dans le moule, il se gare parfaitement dans sa petite catégorie et on ne peut rester indifférent devant sa qualité mais quand même .... Difficile de finir cette critique sans justifier son appellation en mettant le bémol sur cette perversion en un sens de l'indé qui privilégie le produit vendeur à des essais plus audacieux, risqués mais peut-être aussi plus géniaux.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également