↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Royal Republic


Weekend Man


(26/02/2016 - Capitol Records - Rock alternatif moderne - Genre : Rock)
Produit par

1- Here I Come (There You Go) / 2- Walk! / 3- When I See You Dance With Another / 4- People Say That I'm Over The Top / 5- Kung Fu Lovin' / 6- Weekend Man / 7- My Way / 8- Follow The Sun / 9- Uh Huh / 10- Any Given Sunday / 11- Baby / 12- High Times / 13- American Dream / 14- Getting Along / 15- Playball
Note de 4.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (15 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Une petite bombe de rock feel good et bien ficelé"
Erwan, le 21/09/2016
( mots)

Qui a dit que la Suède était un pays froid où seuls pouvaient subsister les plus violents des metalleux ? Certainement pas Royal Republic. S’éloignant des horribles clichés sur les chemises à carreaux et les tignasses interminables, Adam Grahn, Jonas Almen, Hannes Irengard et Per Andreasson préfèrent adopter le style britannique et un rock moderne, soigné mais déjanté, bourré de second degré. Après leur prestation remarquable à Rock en Seine, se pencher sur leur album est devenu une évidence.


Weekend Man est le troisième album du groupe en six ans et s’inscrit sans difficulté dans ce que propose Royal Republic depuis le commencement, à savoir du rock ultra dynamique et bourré de second degré. A l’origine orienté garage, le groupe a conservé cet état d’esprit dans sa façon d’écrire mais la qualité de ses productions s’est amélioré avec le temps. Du même coup, le son de Royal Republic change pour se rapprocher d’un rock alternatif assez fin et élégant et c’est sans doute avec ce Weekend Man qu’on retrouve la patte sonore finale de Royal Republic.


Une évolution qui a vu Royal Republic développer un talent énorme pour la composition de chansons qui se gravent dans votre tête et se propagent du haut de votre nuque à la pointe de vos petits orteils. Souvent plus basiques dans l’écriture, ces morceaux, dont fait partie "Here I Come (There You Go)" en ouverture du disque, jouent plus sur le côté sautillant des accords et des mélodies feel good redoutable qu’on retrouvait il y a quelques années chez Franz Ferdinand ou The Offspring. Royal Republic joue avec les temps, souvent très marqués quand le tempo accélère, pour donner un vrai dynamisme à des titres comme "My Way". On ressent d’ailleurs dans "My Way" et dans son introduction les influences que les quatre Suédois peuvent aller chercher ailleurs que dans le rock, avec cette ligne limite disco qui revient plusieurs fois dans le morceau.


Mais Royal Republic est aussi un groupe qui sait faire des riffs, et même si jamais le groupe ne cherche à impressionner ici, on se réjouit quand même les oreilles à l’écoute de "People Say That I’m Over The Top" (du second degré on vous a dit) et "Weekend Man". Niveau chant, Adam Grahn surjoue, devenant presque cartoonesque sur "Walk!" ou "When I See You Dance With Another", pour apporter toute la dimension abusivement enjouée de Royal Republic. Pourtant, Grahn se montre très à l’aise quand il s’agit de se calmer un peu pour aller chercher un peu de sentiments au fond de nos petits cœurs. "Follow The Sun" offre ainsi une respiration agréable dans un disque assez long et plutôt dense.


Weekend Man se termine avec le titre le plus proche de ce que Royal Republic était à ses débuts, "Playball", un morceau assez court et très agressif qui finalement tranche un peu avec le reste de l’album. Bien que pouvant se terminer sur une meilleure note, Weekend Man reste un délice pour ceux qui aiment se réveiller de bonne humeur, chanter sous la douche et danser dans la rue, une paire d’écouteurs sur les oreilles. La fin de l’été vous rend triste ? Voilà le remède idéal.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Nov. 2019
3
Album de la semaine
À lire également