↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Seven Sisters


Seven Sisters


(14/10/2016 - - Heavy revival - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Destiny's Calling / 2- Highways Of The Night / 3- The Silk Road / 4- Seven Sisters / 5- Pure As Sin / 6- Commanded By Fear / 7- Gods And Men Alike / 8- Cast To The Stars
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Septièmes soeurs d'un septième fils - les nouveaux héritiers de la NWOBHM"
François, le 28/10/2021
( mots)

Les vagues revival se succèdent et se télescopent, que ce soit celles animées par les 1960’s et les 1970’s (on vous en parle suffisamment) ou celles inspirées par les années 1980. Parmi ces dernières, les jeunes formations investissent au choix l’underground métallique américain avec son pendant d’épées et de dragons (Visigoth, Possessed Steel …) ou la fameuse NWOBHM (Traveler, Dark Forest …). Les Anglais de Seven Sisters s’inscrivent dans cette seconde option, espérant devenir une des figures de ce qui se fait désormais appeler la New Wave of Traditionnal Heavy Metal, acronyme en référence à la vague des années 1980 (étiquette complétement assumée par les formations qui revendiquent cet héritage). 


Pas de septième fils d’un septième fils ici mais bien Sept sœurs (peut-être un hommage aux Royaumes oubliés ?), quoiqu’Iron Maiden, parmi d’autres, vient bien à l’esprit quand on écoute le premier opus du groupe. Le chant de de Kyle McNeil reprend vraiment les codes du genre, d’une manière vraiment bluffante, quoique son timbre rappelle plutôt Tony More du groupe américain Riot (période Thundersteel) – bref, c’est le Heavy des années 1980 qui est à l’horizon. De leur côté, les guitares fusent dans tous les sens, et clairement, les musiciens savent de quoi ils parlent (ce qui se ressent en termes de composition) et comment l’exprimer (ce qui se ressent en termes d’interprétation). 


L’épique "Destiny's Calling", amené à devenir un des titres phares du groupe, donne le ton de l’album : une introduction qui fait la part belle aux guitares, un riff bien trouvé et très speed, des synthés légers qui rappellent une caractéristique partagée par certaines formations des 1980’s (Praying Mantis, Tytan). L’opus est ainsi taillé dans la roche du Heavy classique : "Pure as Sin" assure une maitrise parfaite des codes du genre, jusqu’au superbe solo en twin-guitars, "Highway of the Night" regarde du côté des premiers albums de la Vierge de Fer avec son petit changement de riff bienvenu en milieu de titre … "Commander by Fear" et "Gods and Men Alike" déclinent la recette avec le même savoir-faire. Plus étonnant, "The Silk Road" est venu piocher chez Judas Priest ("Rocka Rolla") en durcissant largement le matériau de base. Pour en finir avec le name-dropping, sachez qu’Angel Witch semble également irriguer les inspirations de Seven Sisters. 


On ne boudera pas notre plaisir de voir apparaître des morceaux plus longs et audacieux. "Cast to the Stars" démarre doucement sur des arpèges et une mélodie hispanisante à la guitare acoustique, avant de se lancer dans un moment de virtuosité à la guitare électrique annonciateur d’un riff ciselé. Plus loin, "Seven Sisters", avec son intro entre southern-rock et hommage à Maiden ("Children of the Damned"), est un très bon titre bien construit, alternant des parties plus énervées avec d’autres plus calmes. 


Il s'agit d'un des sommets de l’album qui résume bien le propos général : certes, c’est très référencé mais c’est diablement bien fait. D’aucuns jugeront Seven Sisters trop scolaire, on préférera saluer la performance qui inaugure du meilleur. 


A écouter : "Destiny's Calling", "Seven Sisters"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également