↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

The Trip


Caronte


(00/00/1971 - RCA - Rock progressif - Genre : Rock)
Produit par

1- Caronte 1 / 2- Two Brothers / 3- Little Janie / 4- L'Ultima Ora E Ode A J. Hendrix / 5- Caronte 2
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un des premiers albums ambitieux du rock progressif italien ... sauce anglaise. "
François, le 05/12/2019
( mots)

Parmi la prolifique scène du rock progressif italien, un groupe se détache assurément par sa qualité précoce, The Trip. Il est pourtant peu illustratif du genre, bien qu’il soit l’une des premières formations transalpines. 


Formé en Angleterre dans les années 1960 autour de Riki Maiocchi, The Trip évolue dans sa composition, avec, entre autres, le passage de Ritchie Blackmore dans ses rangs, avant qu’il ne rejoigne Deep Purple. Bercé par l’univers blues-pop-psychédélique de l’époque, le groupe commence par un premier album convenu - avec quelques innovations notables - qui lui permet de signer chez RCA, avant de mettre au monde Caronte, dans le sillon progressif : le gondolier des limbes est évoqué comme un hommage à Jimi Hendrix et Janis Joplin qui viennent de périr. Deux morceaux leurs sont ainsi dédiés. 


Le groupe est encore totalement sous influence britannique. Tout d’abord par le choix de la langue : à rebours de leurs compatriotes, l’anglais est utilisé pour l’écriture des paroles, sûrement – en plus du séjour londonien - pour des raisons de diffusion. Rappelons que de nombreux groupes italiens prestigieux ont fait traduire leurs morceaux pour des versions internationales. 


Mais cette influence est également musicale. "Little Janie" est une balade relativement kitsch à la sauce Beatles, dans ce que l’Italie a pu produire de plus popisant. Si vous êtes curieux, écoutez les débuts de Le Orme ou New Trolls pour comprendre l’influence du rock anglais des 60’s en Italie. Plus ambitieux, "Two Brothers" rappelle Cream avec une dose un peu plus importante d’explorations musicales (aux claviers). Quant au titre qui rend hommage au célèbre guitariste ayant clôt Woodstock, bien qu’un long solo de guitare occupe la seconde partie, c’est davantage l’ambiance funèbre qui l’évoque que le jeu de six cordes. De plus, il marque vraiment l’entrée du groupe dans l’univers progressif. 


En effet, si cet album est intéressant, c’est pour sa trajectoire dans ce nouveau courant musical. On la retrouve sur le dernier morceau évoqué, mais avant tout sur le titre éponyme (et son petit frère en conclusion). Et quel titre ! On a la version synthétisée – et moins pompeuse – d’ELP en Italie, alors même que Tarkus paraît la même année (c’est donc The Nice qui a dû inspirer The Trip) : c’est absolument sensible aux niveaux des orgues grinçants ou encore du délire démentiel au clavier, mais également dans des moments plus planant. Les musiciens sont vraiment talentueux : les ponts et soli de Billy Gray sont d’une élégance rare, la technicité et l’inventivité de Joe Vescovi égalent celle de Keith Emerson. 


Le plus long "L’ultima Ora e Ode a Jimi Hendrix" enfonce le clou avec ses références à Bach, sa lente progression d’abord aux claviers (première partie) puis à la guitare/orgue dans la marche funèbre offerte au premier guitar-hero. Un autre chef-d’œuvre, moins efficace que "Caronte I", mais bluffant, avec des mélodies très bien composées. 


Tout, au-delà même de la musique, est déjà là : référence mythologique, artistique et littéraire (Gustave Doré est employé pour la pochette, avec tout l’univers auquel il renvoie – notamment Rabelais, figure progressive s’il en est), artwork travaillé. Bref, l’Italie entre dans l’ère du rock progressif. 


 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également