↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Yeasayer


Odd Blood


(08/02/2010 - Mute Records - Experimental - Genre : Autres)
Produit par

1- The Children / 2- Ambling Alp / 3- Madder Red / 4- I Remember / 5- O.N.E / 6- Love Me Girl / 7- Rome / 8- Strange Reunions / 9- Mondegreen / 10- Grizelda
Note de 3.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Un second album plutôt surprenant pour les New Yorkais de Yeasayer"
Thomas B, le 14/01/2011
( mots)

Le quatuor de Brooklyn qui plait aux hipsters à lunettes est de retour avec son second album, Odd Blood. Leurs expérimentations world music sont désormais dansantes, pop et, accrochez-vous, accessibles au commun des mortels ! Tout arrive. Ethnique, psychédélique, électronique, bordélique, chacun choisira son qualificatif pour décrire ce nouveau disque bougrement riche. Les quatre new yorkais s'essayent volontiers à différentes tournures de leur musique. Rien qu'avec les quatre chansons d'ouverture, quatre tendances fortes ressortent de Odd Blood. Expérimentations un peu foireuses avec "The Children", nostalgie délicate avec "I Remember", groove fracassant avec "Ambling Alp" et pop aux sonorités world music sur "Madder Red".

Ce qui lie le tout dans une bonne cohérence, c'est le ciment des synthétiseurs. Attention, pas des synthés glaciaux façon cold wave, ici il fait chaud et humide. On est même carrément sous les tropiques dans une sorte d'uchronie des années 80 à base de voitures volantes et de robots futuristes. Les nouvelles rythmiques groovys et autres sonorités tribales feront à coup sur s'agiter plus d'un popotin. La composition est vraiment maitrisée et les morceaux sont paradoxalement aussi complexes qu'accessibles. C'est assez rare pour le souligner. Au fil de l'écoute du disque, il arrive parfois à nos oreilles de s'embourber dans ces superpositions de sons et d'instruments. Heureusement la voix de Chris Keating, quelque part entre Duran Duran et UB40 (non, sans rire) met en valeur de remarquables mélodies auxquelles se raccrocher dans la tempête.

Odd Blood est un album fiévreux, accessible et intelligent. Certes, il décevra peut être les vieux de la vieille, ceux qui aimaient les divagations aériennes (ou les longueurs) du premier album mais il saura certainement trouver son public, plus nombreux encore. En fait, son plus gros défaut, ça reste encore cette atroce pochette verte.

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également