↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Girls in Hawaii


Date : 30/10/2007
Salle : La Cigale (Paris)
Première partie : Calc
Caroline, le 30/10/2007
( mots)
Quatre ans déjà que l'on attend un nouvel album des Girls in Hawaii, groupe belge qui a explosé dès son premier album, From Here to Here, sorti en 2003. Une pop douce-amère servie par des mélodies enchanteresses. Le groupe a annoncé son deuxième album pour février 2008, et s'est lancé dans une tournée pour tester ses nouveaux morceaux en live. C'est dans ce contexte, avec fébrilité et impatience, que l'on s'avance vers La Cigale, mythique théâtre parisien au plafond moulé qui surplombe des rangs de fauteuils de velours rouge.

En première partie, les Girls ont choisi de présenter Calc, groupe bordelais qui en est déjà à son cinquième album mais évolue, il faut bien l'avouer, dans une relative indifférence. Première partie honorable, assez plate et monotone, qui remporte néanmoins l'adhésion du public.

Lorsque les Girls in Hawaii montent sur scène, on retrouve avec grand plaisir leurs (jolis) minois de garçons simples, souriants et proches de leur public. Cliché ? Peut-être. N'empêche que les jeunes belges sont proches de leur public, eux qui entretiennent le lien par des posts réguliers et divers sur leur blog, qui tiennent au courant les fans de l'avancée de leur album, et partagent leurs coups de coeur sur un groupe, un lieu, ou plus récemment un bouquin.

C'est donc un public conquis qui les accueille, et chante à tue-tête "Bees and Butterflies", l'un des titres phares de From Here to Here, repris pour l'occasion dans une version très rock. Ils sont six sur scène, trois guitares, une basse, une batterie et un homme-orchestre discret qui passe du clavier à la guitare avant de s'emparer d'instruments improbables.

Ambiance cosy, avec des lampes de chevet posées un peu partout sur les amplis. Ambiance plus rock, quand le bassiste se déchaîne, lâche son instrument pour grimper sur la batterie et s'emparer du charley. Une dualité qui leur va bien, et donne une force toute particulière à leurs morceaux. La puissance live de ce groupe peut surprendre ceux qui ne connaissent que l'album. Les musiciens envoient un son magistral, s'essayent à plusieurs instruments, et l'intensité de leurs morceaux est assez incroyable.

L'excellent "Chemistry" se pose en apogée du concert, oscillant entre parties quasiment acoustiques et envolées magistrales. Tous les musiciens sont habités et se défoulent sur la scène, le chanteur a échangé son micro contre un téléphone old school scotché sur un pied. Le public accueille avec beaucoup de ferveur les très bons morceaux extraits de From Here to Here. Une joie non dissimulée pour les musiciens, qui ouvrent de larges sourires derrière leurs instruments.

On les sent très concentrés lorsqu'ils s'attaquent aux morceaux du nouvel album. Le chanteur fait un aparté : « l'album sortira en février, il est en mixage. Il s'appellera Plan your Escape », glisse-t-il comme une confidence. Bonne surprise pour eux, le public connaît déjà par coeur certains de ces nouveaux morceaux, mis en écoute depuis quelques temps sur myspace.

Lorsque les Girls quittent la scène, le public hurle pendant plusieurs minutes, jusqu'à les faire revenir pour deux morceaux. Tous les six s'alignent ensuite dans un salut presque théâtral, très respectueux, avant de s'engouffrer en coulisses. Nouveaux hurlements, qui font revenir sur scène le chanteur seul. « Je viens seulement chercher le tabac de Lio, il veut absolument fumer une clope ». Mais il s'empare de sa guitare et offre une version acoustique de ce qui sera le morceau éponyme du futur album. Superbe, intense et intimiste. Quand les lumières se rallument dans la salle et que le rideau rouge tombe sur la scène, les fans en redemandent. Puis finissent par se diriger vers la sortie, spéculant sur ce très attendu prochain album. Si Girls in Hawaii voulait nous mettre l'eau à la bouche, c'est réussi.

http://www.girlsinhawaii.be

http://www.myspace.com/girlsinhawaii

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également