↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Parcours secret


Date : 26/06/2022
Salle : Kursaal (Dunkerque)
Première partie :

Le Kursaal n'est que le lieu de rendez-vous. L'association qui gère Les Nuits Secrètes et La Bonne Aventure aime gentiment dérouter nos habitudes. Ça tombe bien car Dunkerque, elle-même, est une ville pleine de surprises et toujours (très) enthousiaste quand il s'agit de faire découvrir ses trésors locaux. En route donc pour un concert secret dans un lieu secret, dans le cadre du festival La Bonne Aventure. Alerte à Malo les Bains...

Mathilde, le 29/06/2022
( mots)

Pour l'instant on est sur la digue, le duo "Johnny et DJ Wallace" fait l'animation, et c'est pour une fois franchement drôle. Des faux airs de VDB, qu'on adore. Il fallait réserver son Parcours Secret, et chacun reçoit le petit bracelet argenté qui donne droit à aller au lieu-dit-qu'on-connait-pas. Il y a trente minutes de marche (lente) gros max donc chacun commence à lancer des hypothèses sur la destination. Le cortège de festivaliers se met (doucement) en route derrière le "Sound Truck" du DJ et arrive dans un lieu bien connu des Dunkerquois: le LAAC, Lieu d'Art et d'Action Contemporaine. C'est vrai que ce musée est couteau suisse car sous forme de forum circulaire avec des marches (un petit amphi quoi), et chacun va se poser sur les gradins et les coussins, à la fraîche car il fait plutôt chaud ici (n'en déplaise aux clichés).

Soulagement: il y a une guitare et deux synthés donc ça ressemble à un concert qui rentre dans la ligne éditoriale d'Albumrock (on vit dangereusement ici, tout type de musique était en effet envisageable). Arrivent trois personnes en t-shirt bleu lac aussi. Un instant le nom Johnnie Carwash traverse l'esprit (ils sont tendance en ce moment, alors...). C'est en fait Frànçois & The Atlas Mountains qui s'installe. Le moins qu'on puisse dire c'est qu'on s'est pas foutu de nous ! Il faut dire que la dernière fois c'était Feu! Chatterton en parcours secret, alors forcément on s'attend à du "niveau Arte Concerts" (tel le bob porté par le fameux DJ précédemment cité). Même le directeur du festival et le directeur technique ont fait le déplacement, et on comprend pourquoi.

Le groupe (avec l'accent grave sur le "a" de son nom, pour faire plus graphique) a été fondé en 2003 à Bristol, la ville ou le frontman François Marry a posé ses valises. Il est peintre, touche à tout, curieux des gens, curieux tout court, et a récemment voyagé au Maroc. Le dernier album (Banane Bleue, sorti en 2021) a été enregistré entre Berlin et Athènes (par souci européen) et en Afrique (par intérêt spirituel et musical du style "gnawa"). Et sinon le disque a été conçu avec le finlandais Jaakko Eino Kalevi. Largement une incitation/ invitation au voyage donc. 

A petits pas et en fredonnant "Holly Golightly", le trio s'avance (normalement ils sont quatre mais le batteur est au Canada, un tour du monde cette histoire), avec des grelots aux chevilles pour marquer ce côté (légèrement) tribal. C'est là la force du groupe, et c'est posé dès le départ: sa pop est aussi légère dans la forme que vraiment spirituelle dans le fond. La chanteuse/ claviériste semble conter une histoire et chante façon conservatoire (ce qui est un compliment). François, facétieux, a mis une casquette et des lunettes pour qu'on le confonde avec Bob Sinclar (c'est le cas, avec une touche certaine de David Halliday). 

Inspiré par l'eau de la mer d'ici, et armé de sa pop menthe à l'eau (Beauvallet parlait à très juste titre de "pop aquarelliste") le groupe nous immerge de plus en plus dans son univers estival et aquatique -il faut le dire: c'est le thème là- avec des titres comme "Royan" et "Be Water". On pense à Dominique A, et aux regrettés rémois The Bewitched Hands. La rêverie en étendard avec "La Fille aux Cheveux de Soie" et de la nouveauté avec "Rejoins ta Joie". Il y a un moment de ré-accordage qui permet au chanteur (principal) de papoter, présenter ses comparses et déclarer qu'il est marrant ce lieu: "c'est un mélange entre une salle de concert, un hall et une salle de bain avec du carrelage blanc".

Il y a des bébés qui s'endorment (l'ingé son aussi), des gens qui partent (pas cool, il faut jouer le jeu), et que le groupe salue. "L'Heure d'Été" et "Nas" (qui veut dire "légende" en marocain) emmènent le public dans les traditions de musique Nord Africaine, qui ont toujours fasciné François Marry. La culture y est tellement profonde qu'il avoue avoir eu peur d'être "trop chargé par les esprits du passé" en enregistrant. La voix n'est jamais loin d'un Rufus Wainwright sur "Par le Passé" avec ses gammes cristallines. Les mecs sont forts dans les outros, les morceaux montent en puissance mélodique pour nous cueillir définitivement aux trois quarts du morceau. On pense aussi à Foals, par la guitare claire et les boucles de samples décalées. 

Cette programmation d'une heure a permis à beaucoup de découvrir le groupe (au nom apparemment difficile à retenir) et sa pop douce et fraiche. Frànçois & The Atlas Mountains est une formation qu'il faut connaitre pour connaitre, c'est sûr, mais qui a ravi les béotiens et les gens qui sont passés un peu à côté d'eux depuis des années (moi-même). Je ne passerai pas à côté du fait de saluer le groupe au sortir des toilettes (professionnalisme oblige) pour les féliciter. Ils restent les rares français à persévérer dans leur sillage indépendant, pluri-créatif et world-musicalement inspiré. Merci pour l'aventure !

Setlist:

- Holly Golightly

- La Fille aux Cheveux de Soie

- Rejoins ta Joie

- A Côté de Toi

- Bail Eternel

- Par le Passé

- Heure d'Été

- Nas

- Be Water

- Royan

 

Commentaires
MathildeAR, le 30/06/2022 à 12:30
Merci Daniel !!! Ce genre de retour fait tellement plaisir !
Daniel, le 29/06/2022 à 22:22
C'est tellement bien écrit qu'on entend la musique. Assez rare pour être souligné.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également