↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Sondre Lerche


Date : 28/03/2002
Salle : Elysée Montmartre (Paris)
Première partie :
Tonio, le 28/03/2002
( mots)
Voilà après avoir savouré plusieurs fois l'excellent album "Faces Down" de Sondre Lerche, il ne me restait plus qu’à le voir en live, et « Paris Magique », justement quelques semaines plus tard, Sondre se produisait à l’Elysée Montmartre en première partie de Mickey 3D. Mais … grrrr…. « Paris magique » c’est aussi « Paris pourri » car les concerts à Paris commencent et finissent super tôt. Pourtant il était bien écrit sur le billet que le concert commençait à 19h30, donc nous on arrive à 19h45, se disant que y’a toujours du retard, mais ce ne fut malheureusement pas le cas. On est arrivé pour les trois dernières chansons de Sondre Lerche (et encore grâce au rappel !). Ceci dit, on a eu le droit à « Sleep on Needles ». C’était un concert humain, intime, il communique pas mal avec le public. Les moyens aussi sont dérisoires. Une seule personne l’accompagnait pour la basse, aucun ingénieur du son, et bien sûr y’a eu un incident technique, la gratte de Sondre ne marchait plus, et pendant que son bassiste essayait de tout rebrancher, Sondre essayait de combler le vide en parlant au public. Bien marrant. Il a l’air assez mature, assez sûr de lui, et drôle, il fait des petits pas de danse de façon nonchalante pendant qu’il joue aussi, il fait des sauts, des cabrioles. En gros, c’est agréable à écouter et à regarder.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine

Mark Lanegan


Straight Songs Of Sorrow


"

A peine 7 mois après la sortie de l’excellent Somebody's knocking , revoilà déjà un nouvel album de Mark Lanegan, Straight songs of sorrow . Si les fidèles du vieux loup américain sont habitués à la régularité stakhanoviste de ses sorties, ce douzième disque solo (le sixième en 8 ans) revêt un caractère particulier, car il parait conjointement à son autobiographie, sortie aux Etats-Unis sous le nom de "Sing Backwards and Weep".

"
À lire également