↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Empire State Bastard


Rivers of Heresy


(01/09/2023 - Roadrunner - Metalcore - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Harvest / 2- Blusher / 3- Moi? / 4- Tired, Aye? / 5- Sons and Daughters / 6- Stutter / 7- Palms of Hands / 8- Dusty / 9- Sold! / 10- The Looming
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Avis de première écoute
Note de 3.5/5
Un disque étonnant, du post hardcore à l'ancienne que l'on n'aurait plus osé attendre de la part de Simon Neil - même si la trajectoire pop sirupeuse de Biffy Clyro a été grandement corrigée ces derniers temps - et que l'on ne soupçonnait pas du côté de Mike "Oceansize" Vennart. Avec un Dave Lombardo qui a traversé l'Atlantique pour accompagner ces deux grands malades. À l'arrivée, la rage brûlante d'Empire State Bastard se montre fascinante et étrangement accessible, malgré un écran de verdeur de prime abord impénétrable. Du tout bon.
Avis de première écoute
Note de 3.5/5
Une association absurde à tous les niveaux : Simon Neil (Biffy Clyro), Mike Vennart (Oceansize) et Dave Lombardo (ex-Slayer, contributeur régulier auprès de Mike Patton) sur un même projet, au service d’un metalcore impénitent et affolant. Beaucoup d’idées ambitieuses (“Tired, aye” et son duo batterie/voix, le grindcore de “Blusher”), une exécution sévère et urgente – parfois un peu trop démonstrative – mais globalement une écoute fascinante, surtout remise dans le contexte des carrières de ses contributeurs.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

Crown Lands


Fearless


"

Les amateurs auront reconnu dans cette accroche imagée la référence à Rush, qui se justifie par les liens nationaux mais surtout esthétiques qui unissent le trio canadien historique à Crown Lands.

"
À lire également
Compte-rendu de concert