↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Gnome


King


(06/05/2022 - - Stoner/Metal/prog - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Ambrosius / 2- Your Empire (feat. Oskar Logi) / 3- Bulls Of Bravik / 4- Antibeast / 5- Wenceslas / 6- Kraken Wanker / 7- Stinth Thy Clep / 8- Platypus Platoon
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (1 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Les gnomes du stoner belge ne manquent pas de chouff'le"
François, le 30/09/2022
( mots)

Il se passe des choses étranges dans l’estuaire de l’Escaut. De petites créatures à l’accent chantant qu’on retrouve d’habitude dans les forêts y empruntent la langue de Shakespeare plutôt que d’insister sur les "r" roulés typiques des Flandres et saisissent des guitares robustes pour interpréter avec humour et virtuosité une musique rugueuse, une sorte de stoner-progressif tout à fait enthousiasmant et stupéfiant. Ce sont les Gnome(s), ils sont trois et portent des chapeaux pointus. King est leur second album, récit d’une aventure surréaliste, picrocholine, et résolument rock.


Regardez-les danser nonchalamment sur la cadence jouissive de "Wenceslas" (le clip est fabuleux), un riff on ne put plus entraînant qui suscite l’envie de déambuler à leurs côtés, répétitif et métronomique. Entendez-les chanter de manière un peu éthérée comme Kadavar, groupe allemand dont on retrouve des correspondances sur "Your Empire", sur lequel on peut entendre la participation d’Oskar Logi (The Vintage Caravan).


Ecoutez-les déposer des riffs martelés et rugueux tout en déclinant des lignes mélodiques labyrinthiques sur "Ambrosius", leader des hordes de gnomes en lutte contre le terrible roi Wenceslas.


Cette odyssée gnomienne (gnomique ? gnomesque ?) passe par le hard-rock racé et dansant de "Bulls of Bravik" (notez le "r" roulé), dont la simplicité initiale tranche avec l’intermède technique et progressif, par les joyeusetés heurtées de l’instrumental très Heavy "Antibeast", par l’arrivée mélodieuse d’un monstre salvateur sur l’autre instrumental "Kraken Wanker" au glorieux final assez inattendu. Les titres défilent sans anicroche comme on savoure un plaisir simple. Enfin simple …


A côté de ce stoner-rock volontiers guilleret, Gnome entretient un goût prononcé pour rendre ses compositions assez alambiquées ; à bien y réfléchir, "Stinth Thy Clep" est comme une synthèse de leur esthétique fondamentalement stoner et volontiers progressive. Ainsi, "Platypus Platoon" surprend d’abord par sa longueur (près de douze minutes), puis nous entraîne dans une composition aux revirements multiples : le premier mouvement est un instrumental stoner sautillant, le second se montre plus agressif et plus véloce, le troisième planant et minimaliste, de ressortir des guitares caverneuses au-delà de laquelle une mélodie bien sentie fait son apparition


A l’heure où les plus grandes franchises de la fantasy délivrent de nouvelles épopées sur diverses plateformes, la musique populaire prouve qu’elle n’a rien à envier aux arts visuels en la matière. Le récit des gnomes luttant pour leur survie en est la plus belle démonstration grâce à ses compositions aux rebondissements  multiples, à la frontière des genres, qui fait fusionner l’écriture exigeante avec l’immédiateté électrique à vous couper … le chouff’le.


A écouter : "Wenceslas", "Ambrosius", "Kraken Wanker"

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !