↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Idlewild


The remote part


(01/07/2002 - Parlophone - - Genre : Rock)
Produit par

1- You held the world in your arms / 2- A modern way of letting go / 3- American english / 4- I never wanted / 5- (i am) what i am not / 6- Live in a hiding place / 7- Out of routine / 8- Century after century / 9- Tell me ten words / 10- Stay the same / 11- In remote part / Scottish fiction
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (5 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"un album dont on extrait les véritables qualités à force d'écoute. "
Matt, le 09/05/2003
( mots)

Constat délicat : Idlewild est un charmant "nouveau-né" mais n'a rien de marquant.
Enfin, pour être plus exact et plus juste, ce jeune combo (qui a quand même sorti son premier album en 1999) se noie et se fond un peu dans la masse de la déferlante rock de ces dernières années.
A partir de là, c'est sûr qu'il est compliqué de convaincre un public toujours plus exigeant.
De la scène française, on attend un bon son mêlé à des paroles de qualité et pleines de sens, et pour la scène étrangère, on a plutôt tendance à chercher l'originalité musicale … le truc qui sorte de l'ordinaire, le truc qui nous fera bouger ou nous fera vibrer, c'est selon.

Que je me fasse bien comprendre, Idlewild est loin d'être sans intérêt.
"A modern way of letting go" est un excellent morceau hardcore qui éveille l'auditeur en début d'album pour mieux lui permettre d'apprécier la suite, "I never wanted" laisse la part belle à des guitares qui font place à l'imagination et au rêve .. bref, en vérité, aucun titre n'est décevant. Seule ombre au tableau, "You held the world in yours arms" n'est pas la plus convaincante musicalement et c'est peut-être une erreur de l'avoir placé en ouverture. Elle ne donne pas forcément une bonne impression du groupe, et c'est plutôt dommage quand on découvre ensuite les trouvailles et les bons riffs répartis sur l'opus.
Mais si l'album, à mon sens, ne démarre pas en beauté, la conclusion est en revanche très réussie avec "In Remote part / Scottish fiction" qui donne envie de relancer le CD une seconde fois pour savoir si, finalement, Idlewild ne nous réserve pas d'autres surprises auxquelles on aurait pas forcément fait attention à la première écoute. Et vous en trouverez.

"The remote part" se classe dans ces albums dont on en extrait les véritables qualités à force d'écoute et d'attention. L'inverse de l'album commercial, même si plusieurs titres mériteraient d'être diffusés sur les ondes.

A noter qu'il s'agit d'un "Enhanced CD", comprenant photos et vidéos, dont on soupçonne l'influence japonaise : une vidéo entièrement consacré au Dieu Soleil filmé d'une voiture à travers la cime des arbres d'hiver, et une seconde qui laisse rêveur ou qui rappelle de bons souvenirs, dédiée à la mer et à son rivage sur une plage sablée …

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Groupe

Idlewild


Album de la semaine
À lire également