↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Mud Flow


A life on standby


(02/05/2005 - Team for action - - Genre : Pop Rock)
Produit par

1- The sense of 'me' / 2- Chemicals / 3- Today / 4- Debbie and Charlie / 5- Tribal dance / 6- How i got depressed and started a war / 7- Unfinished relief / 8- Debbie and Charlie (the true story) / 9- Five against six / 10- Song1 / 11- New eve
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (30 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Pour le meilleur et pour le suicide."
Matt, le 10/04/2005
( mots)

Mud Flow n'est sûrement pas la coulée de boue qui fera déborder le vase.
Préambule acerbe sans aucun doute mais reflétant plutôt fidèlement mon opinion sur le groupe belge après plusieurs écoutes attentives et mitigées.
Je me suis d'abord longuement interrogé sur l'adoption de ce nom tellement éloigné du contenu proposé. La coulée de boue sonne sale, dévastatrice nous renvoyant à des souvenirs d'images assez insupportables, là où le combo sert un pop-rock aérien mélancolique et plutôt propret...
Antinomie surprenante dont je ne ferai pas l'analyse.

Dans la lignée inférieure de Radiohead et Coldplay , les trois belges ont mûri trois ans durant leur troisième opus A life on standby pour en tirer la production fragile offerte à nos oreilles.
Fragilité inhérente au style, à la sensibilité des musiciens et malheureusement aussi à la qualité du résultat, car la demie-huitaine (oui, 4...) de titres inspirés tentateurs d'une conclusion encenseuse ne suffira pas.
Mud Flow vous laisse le choix des armes : corde, lame de rasoir ou overdose de barbituriques ?

Trêve d'acrimonie ou le tableau deviendrait noir à tort, car A life on standby s'ouvre d'une assez jolie manière avec "The sense of 'me'" enchaînée dans la continuité par "Chemicals", compositions écorchées et mélancoliques subtilement variées, emmenées par un chant empreint de douceur et de fragilité. Densité et puissance émotionnelle non négligeables. On s'égare, on s'envole, et là, c'est le drame : "Today", avec son rythme ternaire et lourdaud vient littéralement casser l'ambiance et nous fait séchement chuter, le bec dans la boue. Après ça, comprenez que l'on puisse avoir du mal à se relever et ne pas en garder une certaine rancune ...
Et puis les titres s'enchaînent : "Debbie & Charlie", "Tribal dance" et sa nappe de guitare noisy, "How I got depressed and started a war" de l'ordre de l'interlude, "Unfinished relief", "Debbie & Charlie (the true story)". Mais rien n'y fera et le niveau aura du mal à maintenir la tête hors de boue.
On passera du génie mélodique des premiers instants au mage dépressif et barbifiant.
Un dernier sursaut du génie dans son agonie toutefois sur "Five against six" et "Song1" viendra finalement mesurer la critique en prouvant que Vince et sa bande sont aussi parfois capables du meilleur ... toujours un peu "suicide-friendly" tout de même.

Du très bon au nettement moins bon, du meilleur au plus ennuyeux, Mud Flow devra harmoniser sa créativité avant d'être proclamé "groupe de l'année" malgré un potentiel flagrant. A suivre...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également