↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Sinsemilia


Debout les yeux ouverts


(04/10/2004 - Epic - Reggae - Genre : Autres)
Produit par

1- Bienvenue en Chiraquie / 2- Du mal à croire / 3- Ca s'régale / 4- +2 Flics (hommage au Petit Nicolas) / 5- Simple d'esprit / 6- Non sens / 7- Marlène / 8- Il part en guerre / 9- Né ici / 10- La route pour ailleurs / 11- De quoi s'plaint on ?! / 12- From loneliness to madness / 13- Tout le bonheur du monde
Note de 3/5
Vous aussi, notez cet album ! (10 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Heureux les simples d'esprit ..."
Matt, le 07/12/2004
( mots)

"Quatre ans après tout c'qu'on a ... eh bien... on en a encore" des choses à dire, à dénoncer, à revendiquer.
Après écoute de Debout les yeux ouverts, c'est en substance ce qu'on a envie d'ajouter au petit édito du livret pour ce nouvel album de Sinse.

"Les yeux ouverts" c'est certain, avec un regard plutôt aiguisé et critique sur notre petite société actuelle, sur fond de reggae pour arrondir les angles. Et on commence en dureté avec un jugement sans appel de notre cher président en exercice sur "Bienvenue en Chiraquie" pour enchaîner quelques titres plus tard par un "+ de flics" anti-Sarkozy à souhait débutant sur l'air d'"il est né le divin enfant"...
Vient ensuite "Simple d'esprit", criant de vérité, sur la chance qu'ont les fêlés de ne pas voir le monde tel qu'il est dans sa grisaille et sa noirceur, puis "Non sens" sur la soif de vengeance qui mène à la mort dans un cercle vicieux inextricable, ou encore "De quoi s'plaint on ?!" si peu ironique ...
Ainsi s'égrainent différents sujets au fil de l'album, tous d'actualité, tous vrais (sans prendre en compte dans ce jugement les chansons à caractère politique) : folie humaine ("Du mal à croire"), vengeance ("Non sens"), rejet ("Né ici"), exil ("La route pour ailleurs"), solitude ("From loneliness to madness").
Et ce n'est qu'au dernier titre qu'on relève légèrement la tête, ils sont gentils les gars de nous souhaiter "Tout le bonheur du monde" (titre rabaché par les ondes et finalement peu représentatif de l'esprit de Debout les yeux ouverts), mais après un album peu optimiste, on a du mal à retrouver l'enthousiasme et on reste un peu sceptique sur l'avenir qui nous est réservé et sur celui qu'on laissera à nos enfants ...
Alors, pour vivre heureux, fermons les yeux ?
Les grenoblois ont choisi de les ouvrir et nous incitent à faire de même mais nous voilà prévenus : "Ouvrir les yeux j'aurais pas dû / J'ai pas supporté c'que j'ai vu / [...] / Cette souffrance, ça s'appelle 'prendre conscience'".

Sinse nous livre une vision peu reluisante de la France (et assez proche de la réalité), nous assène un coup de massue en nous chantant notre quotidien et celui des autres tel qu'il est, et clôt son effort par une note d'espoir en invitant la jeunesse à profiter de chaque instant ("Tout le bonheur du monde").

Loin du reggae-soupe qu'on sert en musique de fond en soirée et qui fait soulever lymphatiquement les jambes le spliff aux lèvres, Sinsemilia contribue à faire vivre l'âme originelle du reggae visant à faire passer des messages forts et revendicatifs sous des mélodies tranquilles et pacifistes.

A noter enfin "Marlène" avec paroles et musique composées par le regretté Bertrand Cantat ...

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également