↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Vue


Down for Whatever


(14/10/2003 - - Punk - Garage - Genre : Rock)
Produit par

1- She's sweet / 2- Don't be yourself / 3- Some kids / 4- Look out for traffic / 5- Frozen juice / 6- Prettyshapes / 7- Are you restless? / 8- Down for whatever / 9- Do you ever? / 10- Babies are for petting / 11- Take two kisses / 12- The rest
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (4 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Vue libère son énergie garage-rock dans cet album incontournable."
Louisa, le 31/03/2009
( mots)

Vue… Encore un groupe qu’on a complètement manqué, ici, dans notre contrée lointaine appelée France. Pourtant, rares sont les groupes libérant autant de puissance musicale depuis le retour fracassant du rock en Europe, avec des formations comme The Libertines et autres Hives. Rarissimes aussi, les informations sur la toile à propos de Vue, même si le groupe se serait séparé il y a peu.

Down For Whatever est donc le premier album de ce quintette San-Franciscain sur une major, les deux précédents ayant été sortis sur un label indépendant. A première écoute, on est peut-être dérangé par la voix hargneuse de Rex Shelverton (chanteur/guitariste), une voix assez étonnante rappelant les timbres de voix d’Almqvist, leader des Hives, et probablement comparable à celle du chanteur de Jet.

La première piste "She’s Sweet" est une parfaite entrée en matière pour Down For Whatever. Les guitares crachent leur essence garage-rock, on y a ajouté juste ce qu’il faut d’harmonica, le tempo est rapide et entraînant, l’énergie presque punk. On remarque la timide mais efficace présence du clavier mené par l’unique présence féminine du groupe, Jessica Graves. Clavier qu’on retrouve aussi dans "Frozen Juice"et "Down For Whatever", donnant une petite touche sixties à cet opus qu’on a compris, dès la première note, résolument garage.

Des refrains obsédants et des riffs de guitare accrocheurs constituent un riche cocktail de sonorités dont on a du mal à se passer, comme dans "Don’t Be Yourself" ou "Look Out For Traffic". Puis suivent des morceaux un tantinet plus calmes comme "Prettyshapes" et "Babies are for Petting". On savoure tout en les écoutant la sonorité des guitares, saturées sans tomber dans l’exagération, rock sans en faire trop, brut mais pas crade. Tout cela mêlé à la douceur des petites parties clavier présentes dans "Prettyshapes". Deux morceaux réellement plus appréciables, peut-être moins durs que les précédents, la voix d’Alex Shelverton est plus douce, moins rageuse.

On distingue tout de même clairement la ressemblance avec des groupes comme The Strokes sur "Are you Restless ?", avec des modèles de guitare probablement empruntés à ces derniers… "Do You Ever ?" confirme le caractère rock’n’roll de cet album, qui plaira aux vrais rockeurs à vestes en cuir. Le garage-rock dans toute sa splendeur. La petite ballade "Take Two Kisses" aurait pu clôturer l’album, douce et suave, mais les membres de Vue ont sûrement préféré une fin énervée, nerveuse, à l’image de "The Rest" qui termine cet opus en beauté. Le vrai rock, authentique, celui qui pue la bière et les blousons en cuir, que demander de mieux ?

Si vous aimez Down for Whatever, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également