↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Elvis Presley : genèse d'un mythe


Etienne, le 07/04/2016

Memphis, découverte d'une voix

Le lycée


De l'apprentissage de la musique par Elvis, le lycée est un élément déclencheur. Déjà car c'est là qu'il y rencontre ceux qui lui donnent ses premières vraies leçons de guitare (un certain Jesse Lee, un garçon teigneux et bagarreur, aux antipodes d'Elvis), instrument dont le jeune homme ne se sépare jamais vraiment. Il l'emmène sans cesse pour jouer avec quelques camarades des standards hillybilly de l'époque et autres titres de certains groupes locaux. Elvis éprouve une passion inébralable pour les Statemen, un quartet gospel de Memphis, ou encore les Blackwood Brothers autre figure locale du genre. Le lycée reste malgré tout une époque compliquée pour Elvis tant son attitude d'enfant sage et discret contrastait avec un look improbable: cheveux longs ultra gominés et costume bariolé sont arborés avec aplomb par celui qui résiste à nombre de moqueries. Il n'a d'ailleurs pas beaucoup d'amis à cette époque et peu sont ceux qui le poussent à persévérer dans la chanson. Pourtant, il ne se démonte pas et chante à tue-tête y compris au sein de sa belle-famille, pourtant peu encline à accepter ce drôle d'énergumène dans le cercle familial. Et c'est cette persévérance qui porte ses fruits plusieurs années plus tard.

L'Eglise


Les relations d'Elvis avec l'Eglise sont complexes. Si celui-ci n'a jamais été le plus praticant de sa famille, il a toujours ressenti une profonde attraction pour la puissance du chant gospel. Au-delà de cette étrange spiritualité pas franchement assumée qu'on retrouve aisément au gré des écoutes (et spécialement dans l'album From Elvis In Memphis), Elvis Presley ne voit pas en la religion un exutoire, une libération spirituelle, une égalité des chances car aux yeux de Dieu, ne sommes-nous tous pas égaux ? Non, Elvis s'oppose au dictat oeucuménique et ne ressent rien de tout ça, en tout cas pas à travers les liturgies et autres évangiles assenés sans retenue chaque dimanche aux fidèles. Le seul havre de paix concevable, son seul refuge tolérable est et reste la musique. Et cette musique, qui mieux que Memphis peut la lui donner ?

La rue


Memphis est un endroit regorgeant de bars, de salles de concerts, de disquaires et qui bénéficie d'une station de radio réputée gérée par la figure mythique de l'époque, un certain Dewey Phillips. Elvis est passionné par la radio. Il l'écoute sans cesse et posséde à 20 ans à peine une culture rythm 'n blues et hillybilly rare et conséquente. Il traine souvent chez Poplar Tunes pour acheter quelques 45 tours et éclaircir ses connaissances sur le sujet. Il n'hésite jamais à poser tout un tas de questions aux musiciens rencontrés au gré de quelques spectacles ou autres concerts. Dès que l'assemblée dans laquelle il se trouve effleure un sujet musical, Elvis abandonne toute timidité à des fins de grande curiosité, comme si le musicien qui sommeille au fond de lui toute la journée s'autorise à enfin s'ouvrir au monde et satisfaire sa soif de culture. Il y a dans l'air de Memphis une senteur particulière mêlant à la fois l'enthousiasme des plaisirs simples de la vie - prendre un milk-shake chez K's Drive-in avant d'aller s'affaler au cinéma au Suzore n°2 - à une pointe d'aventure poussant à suivre un instinct primal, libertaire qui ronge Elvis Presley de l'intérieur. Et c'est cet instinct qui fera de lui l'incroyable chanteur qu'il est devenu.


 


Etienne

En savoir plus sur Elvis Presley,

Commentaires
man042, le 03/07/2016 à 15:34
vous etes la parfaite caricature de toute cette presse nauséabonde qui n'a retenu de lui que son obesité et ses medicaments, malgré ses deux milliards de disques à ce jour. Pas mal pour un chanteur à méméres. Je vous chasse de mon esprit.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également