↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Elvis Presley : genèse d'un mythe


Etienne, le 07/04/2016

Conclusion

 

La vie d'Elvis Presley n'eut rien d'ordinaire. Il inventa beaucoup de choses pour la musique. Toujours un peu malgré lui. Le rock et le statut de superstar sont certainement les deux seules que l'on retiendra de lui. D'aucun préfèreront retenir ses costumes ridicules des années 70, les images morbides d'un homme obèse et camé tentant tant bien que mal de survivre sur scène tout en massacrant l'image de sex-symbol qu'il fût pendant un temps. Devenu un chanteur pour mémères, Elvis a quitté ce monde d'une manière aussi pitoyable que la qualité de ses dernières musiques était lamentable.

 

Pourtant, il est la figure la plus marquante du rock n' roll. Chacun pourra juger de la légitimité de son statut mais il est un fait qu'Elvis Presley était bien plus qu'un chanteur de rock. Dès son premier album, il a ouvert à la musique de nouvelles perspectives au-délà des frontières raciales qui gangrènaient l'Amérique il y a 60 ans. Il a mêlé toutes les richesses musicales d'un pays dans un seul et même genre. Il a aussi supporté seul le poids d'un succès colossal dont personne ne peut prétendre, même aujourd'hui, avoir effleuré le gigantisme. Les Beatles ? Ils étaient 4. Les Stones ? Ils n'ont fait qu'enfoncer des portes ouvertes par d'autres avant eux. Non, personne ne peut décemment imaginer ce que ce bon p'tit gars de Memphis a dû endurer. 

 

Il a été l'idole de toute une génération née dans les années 30 et ayant grandi pendant la guerre, sans autre héros que des militaires balafrés et autre exploit qu'une victoire sanguinaire au front d'un conflit absurde. Il a été le visage placardé sur le mouvement libertaire d'une Amérique en mal d'identité et surtout de plaisir. Sinatra, qui pendant longtemps a détesté Elvis Presley, a déclaré un jour à son propos: "Des chanteurs comme ça, il n'y en a qu'un seul par siècle. Pas de chance, c'est tombé sur le mien". Il n'y en aura d'ailleurs, jamais plus.

 

"Well it's one for the money, two for the show Three to get ready now go babe go..."

Etienne

En savoir plus sur Elvis Presley,

Commentaires
man042, le 03/07/2016 à 15:34
vous etes la parfaite caricature de toute cette presse nauséabonde qui n'a retenu de lui que son obesité et ses medicaments, malgré ses deux milliards de disques à ce jour. Pas mal pour un chanteur à méméres. Je vous chasse de mon esprit.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

Pure Reason Revolution


Above Cirrus


"

La résurrection inespérée de Pure Reason Revolution, survenue en plein premier confinement, a maintenant laissé place à la perspective d’un groupe de nouveau pérenne, en témoigne cet Above Cirrus paru moins de deux ans après son grand frère - autant dire qu’on n’en espérait pas tant, et surtout pas aussi vite.

"
À lire également