↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Interview Izïa


Matt, le 05/05/2009
30 avril, 19h. J'arrive au point de rendez-vous, original, un square du 4ème arrondissement de Paris, face à la Mairie. Je profite des derniers rayons de soleil de la journée sur un banc à discuter avec l'équipe de Spoka (agence promo) présente pour la coordination des interviews, en buvant un Perrier gentiment offert et en attendant mon tour. Finalement une heure plus tard, ils doivent plier bagage et nous quitte. Izïa m'embarque au troquet du coin. Elle commande un twister (mais c'est quoi ça un twister ??) et j'enchaîne avec mon deuxième Perrier... on est rock'n'roll où on ne l'est pas !

Interview


Albumrock t'avait distingué en 2007 comme Sélection du mois de mai et finalement Sélection annuelle...

Oui je me souviens ! J'avais été voir la chronique, vous aviez été super gentils avec moi, j'avais vraiment apprécié.

… alors quelle évolution depuis 2007 ?

J'ai fait le Printemps de Bourges et beaucoup d'autres scènes, j'ai pas mal tourné en 2008 grâce à Bleu Citron. Et puis bien sûr il y a le premier album qui vient de sortir, suite à ma signature chez AZ (Universal).

Et au niveau du line-up ?

Je joue toujours avec Sébastien Hoog et Vincente Polycarpe (également batteur de Gush). Antoine Toustou n'est plus dans le groupe car il a du choisir entre Caravan palace et nous, mais étant donné ses aspirations plus jazz et électro, je comprends tout à fait son choix. En tout cas, il ne pouvait pas gérer les deux. Du coup, Sébastien Dousson nous a rejoint et ça se passe vraiment bien. Une merveilleuse entente avec tous. Si l'un d'eux partait ça casserait vraiment le groupe.

Vous travaillez toujours sur le principe de l'impro et du jam ?

Oui, c'est notre manière de composer. En général j'arrive avec une mélodie et je la soumets à Sébastien qui pose des accords dessus, on travaille ça ensemble. Et puis on se réunit tous les quatre.
Je fonctionne à la pulsion niveau composition, Seb joue un truc et ça m'inspire une phrase ou quelque chose que je vais poser comme ça.
Notre richesse c'est nos influences très diverses d'un membre à l'autre. En fait, on est parti à la base du mot « Rock » et on gravite autour de ça, ce qui donne un titre power-rock, un autre funk-rock, un troisième plutôt punk-rock...


L'album est enregistré sans arrangements dans les mêmes conditions qu'un live, pourquoi ?

Pour retrouver l'énergie qu'on donne sur scène ! On a enregistré dans un excellent studio en Belgique, très rapidement. Tous les titres étaient prêts depuis un moment déjà. Et malgré l'enregistrement studio, je voulais vraiment qu'on ressente le côté live, l'énergie qui se dégage de notre musique et qu'on transmet au public.

D'où le côté brut de l'album...

Oui, le côté brut c'est que je recherche. Pas de fioriture.

Donc pas d'arrangements, d'apport de nouveaux instruments sur tes prochaines productions ?

Ca on verra, quand j'aurai 57 ans et pleins d'albums derrière moi, peut-être que j'aurai envie d'ajouter des instruments sur mes chansons. Peut-être que ça serait des cordes ou du piano...
Mais pour l'instant pas de changement prévu de ce côté là. Et puis ce n'est pas parce que tu rajoutes plein d'instruments que tes titres sont plus intéressants.

Et les cours de chant ?

Quand on s'était vu en 2007, ma prof de chant ne voulait plus me suivre tant que je n'étais pas allée chez le phoniatre. Je n'y suis jamais allée. Donc j'ai arrêté les cours de chant.
Maintenant je m'exerce toute seule, je me chauffe la voix avant les concerts et je la maîtrise mieux. Mais de toute façon, j'ai une voix éraillée... sexe, drogue, alcool (rires), non, mais j'aurai toujours cette voix cassée !

Tu chantes en anglais, pas de changement prévu de ce côté pour la suite ?

Non je trouve toujours que c'est difficile de faire du rock en langue française, pour l'instant je n'ai aucun titre prévu en français. Ca me convient très bien de chanter en anglais. Quand une mélodie me vient, ou quand on travaille les morceaux avec les autres membres du groupe, c'est toujours en anglais que les paroles sortent naturellement.

Tu as signé chez une major, tu sais l'image qu'elles ont, c'est un vrai choix ou une opportunité saisie ?

En fait les deux. On a été contacté par Universal et ce qu'ils me proposaient correspondait vraiment à mes attentes. Les mecs d'AZ sont vraiment Rock'n'roll. Tu sais dans l'immeuble d'Universal, à chaque étage correspond un label. Un jour alors que je me rendais chez AZ donc, je monte dans l'ascenceur avec une fille de chez Mercury. Premier arrêt à l'étage correspondant, elle descend, et tu sais c'était limite comme dans les westerns quand tu vois les ballots de paille rouler au milieu d'une rue déserte emportés par le vent. Pas un chat, glauque. Je lui souhaite bon courage et l'ascenceur repart. Et là, arrivée à l'étage d'AZ, contraste total. Les portes s'ouvrent et tu te retrouves devant deux mecs qui improvisent un foot dans les bureaux, Valéry Zeitoun au baby qui t'interpelle « Hey Izia, tu veux une mousse ? ». Bref, pas forcément l'image qu'on s'en fait. En tout cas, Ils m'ont laissé une liberté totale sur mes titres et mon album. Pas un seul ne m'a demandé de rajouter tel ou tel arrangement, ou bien de modifier tel passage.

Major ou pas, il y a peu d'artistes sur ton créneau en France, tu ne te sens pas trop seule ?

Je pense qu'on est très peu sur ce terrain en France effectivement, mais c'est une force plutôt qu'une solitude je crois.


On te rapproche souvent de Janis Joplin, et en même temps il y a clairement quelque chose de Skin (Skunk Anansie) en toi dans ton chant. Ton avis ?

Ecoute justement on m'a parlé de Skin hier et je ne la connais pas du tout, je ne connais pas plus Skunk Anansie, donc si ça y ressemble ce n'est pas de la copie. Par contre c'est vrai que j'ai beaucoup d'admiration pour Janis Joplin mais celle que je place au-dessus de tout c'est Patti Smith.

Tu rêves de certaines collaborations ?

Tu sais j'ai eu la chance déjà de faire un duo avec Iggy Pop pour la Musicale de Canal, ce qui est vraiment énorme. J'aimerais bien faire plus qu'un titre avec lui. Et sinon dans mes rêves les plus fous, j'adorerais collaborer avec Patti Smith...



Merci à Izïa pour sa disponibilité et son naturel.
Merci à Delphine Caurette de Spoka.
En savoir plus sur Izïa
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également