↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.

Vieilles charrues 2004


Tim, le 11/09/2004

Vendredi

C'est à 14H que je quitte le camping (la tente enfin installée) pour me rendre sur le site du festival. Les premiers concerts sont commencés et le camping bien rempli, c'est parti pour 3 jours de musique. Le soleil est de la partie, il fait très chaud ce qui n'était pas gagné en fin de matinée, on a de la chance.

Rokia Traore


La journée commence donc pour moi avec la chanteuse Malienne. La musique est entraînante même si peu de personnes se laissent aller, il fait très chaud et la plupart des gens sont assis sur les côtés, dans l'herbe. Les rythmes sont afro et les instruments traditionnels, quelques messages de paix et de fraternité applaudis par le gens entre deux chansons, pour un début de festival très agréable.



crédit photo : Hervé LE GALL http://www.cinquiemenuit.com

Fabulous Troubadors


J'avais déjà vu le nom de ce groupe Toulousain mais ne les avais jamais vu en concert et à vrai dire je ne savais pas à quoi m'attendre en arrivant. Et bien c'est un groupe très chaleureux, une musique festive dictée par les deux chanteurs, membres principaux du groupe. Ils se renvoient la balle dans des joutes verbales qui fonctionnent très bien. Les gens dansent et sont mêmes invités à venir le faire devant la scène, tour à tour dans un espace improvisé au millieu du public par deux danseurs accompagnant le groupe. Il y a beaucoup de slams et les gens sont très réceptifs aux paroles des chansons souvent politiques, en tout cas engagées. Il n'y a pas que Zebda dans la 'ville rose'.

The Coral


Nous chez Albumrock on connait ce groupe qui vient de Liverpool mais je ne pense pas que c'était le cas de beaucoup de gens venus aux Vieilles Charrues. Leur prestation n'a pas été exceptionelle, alternance entre ballades pop et musiques rock plus soutenues. On retiendra quand même qu'il sagissait du groupe le plus rock de ce début de journée.

Starsailor


Il est 20h et le soleil tape encore, et James Walsh le chanteur de Starsailor arrive en bermuda. Ils commencent leur set par "Poor missguided fool", le reste sera un enchaînement de tubes ! Il faut avouer qu'avec seulement 2 albums le groupe britannique nous a envoyé un certain nombre de chansons pop assez impressionnantes. Le set impeccable manquera peut-être un peu d'originalité, une nouvelle chanson s'est glissée à la setlist, la mélodie légèrement moins attrayante que d'habitude, il faudra peaufiner tout ça avant le prochain album.



crédit photo : Hervé LE GALL http://www.cinquiemenuit.com

Texas


Texas... C'est la belle Sharleen qui a la lourde tâche de remplacer David Bowie au pied levé. Ce n'est pas pour critiquer Texas, mais la pilule est quand même difficile à avaler. Le set est composé de beaucoup de singles, les gens reprennent les paroles en choeur, mais j'ai du mal à me dire que c'est la tête d'affiche de la soirée. Sharleen a un petit mot pour David avant de finir le concert par "Summer Sun" et "Say what you want" dans un court rappel.

Bashung


La foule est dense et il est difficile d'aller d'une scène à l'autre en étant bien placé. En me faufilant devant, par le coté j'arrive à un point où je peux appercevoir Bashung. Tout de noir vétu, en cuir, il a une vraie prestance de rock star. C'est ce qui m'a le plus impressionné, on connait la légende du Bashung bourré sur scène mais quand même, là il balance, tenant son micro penché d'une main avec ses lunettes de soleil (il fait nuit depuis un moment). Les classiques y passent, notemment ma préférée "La nuit je mens". Il invitera même sa femme sur scène pour déclamer une espèce de chanson-poème en se roulant des pelles, moment assez obscène et inintéressant mais bon c'est Bashung.

Divine Comedy


On arrive aux autres groupes qui sont venus se greffer à la programmation en complément de Texas. Le premier : The Divine Comedy. C'est le groupe qui me fait le plus plaisir, leur musique calme et très instrumentale est un régal. Avec beaucoup d'humour ils introduiront une reprise surprenante de "No one knows" de Queens Of The Stone Age et enchaîneront avec la très connue et légère "Generation sexe". Malgré quelques larsens sur la voix du chanteur leur prestation réjouissante restera l'un des bons moments de ma soirée.




crédit photo : Hervé LE GALL http://www.cinquiemenuit.com

Ralph Myerz and the Jack Herren Band


Surprise ! Peu sont les gens qui connaissent ce groupe. C'est la troisième fois seulement qu'ils se produisent en France après les Transmusicales de Rennes et Les Eurockéennes de Belfort. La curiosité est donc de mise. La disposition sur scène est étonnante, deux batteries faces à faces des deux côtés de la scène (une batterie sans grosse caisse mais avec des percus sur le coté) avec deux énergumènes survoltés aux commandes. Au milieu de la scène et en retrait un DJ mixe pour accompagner. La musique est plutôt électro avec beaucoup de percus, c'est efficace et les gens dansent. C'est pour moi la grosse surprise de la soirée même si je ne suis pas sur que cela puisse fonctionner sur CD ou même en radio.

Pleymo


L'affiche du dernier album est placardée de chaque côté de la scène quand le groupe entre en scène. Le son est très fort, le sol vibre au-delà de la console, ouah. Les gens qui étaient venus pour voir de quoi il s'agissait vont progressivement faire demi tour, le néo-métal ne plaît pas à tout le monde. Sur scène, les musiciens bougent partout grace à leurs guitares HF, c'est impressionnant à voir et donne une grosse pêche. Deux grosses caisses sur la batterie pour faire encore plus de bruit, les membres de Pleymo sont heureux d'être à Carhaix, ils le disent et ça se sent.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Album de la semaine
À lire également