↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Blood Red Shoes


In Time To Voices


(01/03/2012 - V2 - Garage adolescent - Genre : Rock)
Produit par

1- In Time To Voices / 2- Lost Kids / 3- Cold / 4- Two Dead Minutes / 5- The Silence and the Drones / 6- Night Light / 7- Je Me Perds / 8- Stop Kicking / 9- Slip into Blue / 10- Down Here In The Dark / 11- 7 Years
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (10 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Laura-Mary Carter et Steven Ansell persistent et signent un effort méritoire."
Nicolas, le 07/05/2012
( mots)

Alors voilà, on en arrivera toujours au même dilemme : faut-il embrasser les modes et se fondre dans son époque, ou au contraire poursuivre de façon souterraine une lutte d'arrière garde au risque de se retrouver isolé dans un combat perdu d'avance, ou presque ? Car ne nous y trompons pas : les Blood Red Shoes n'appartiennent pas au vingt-et-unième siècle et évoluent seuls contre tous dans une Albion noyée dans un nombrilisme hype qui consiste à tripatouiller des synthés et des Macbook en ondulant à la cool devant les chantres d'un NME en totale perte de contrôle. A cela, Laura-Mary Carter et Steven Ansell rétorquent avec un rock juvénile à fleur de peau, bruyant, flirtant entre l'agressivité adolescente et la mélodie désemparée, réalisant en cela la jonction avec le fucking good rock 90's des Nirvana, Placebo et autres adeptes du pathos expulsé dans l'ire des décibels, et clairement, c'est pour ça qu'on les aime. Et aussi parce qu'ils sont beaux, mais laissons aux femmes le soin de décider si ce genre de détails compte.

On avait laissé le duo garage-punk-grunge-pop sur deux albums convaincants, l'un emprunt d'une férocité révoltée et l'autre calmant le jeu et, osons le dire, faisant preuve d'une belle maturité. In Time To Voices, annoncé à corps et à cri comme un troisième jet studio ambitieux, ne réalise pourtant pas de brusque rupture avec Fire Like This, délaissant la plupart du temps les tempos débridés et les cris de révolte pour une pop costaud et impliquée à grands renforts de coups de médiator bien appliqués. Les deux anges possèdent toujours un jeu instrumental très physique, Steven frappe fort, très fort sur ses caisses, et Laura-Mary prend un malin plaisir à pousser ses potards à fond les gamelles. Cette carte d'identité culmine immanquablement sur le brutal et presque sludge "Je Me Perds", sorte de "Territorial Pissings" des années 2000 et seule pièce hystérique du lot entrant d'ailleurs en parfaite percussion avec les très cools "The Silent And The Drones" et "Night Light", preuve que les leçons de Kurt Cobain ont bien été apprises. Mais on l'a dit, In Time To Voices préfère la tempérance et les tempos médium trouvant une parfaite illustration avec le très réussi "Cold", quasi pathognomonique du duo. Les mélanges de voix masculin-féminin osent la gravité ("Lost Kids" et ses refrains sombres) et superposent les effets d'écho ("Two Dead Minutes", placide et hébété) et les sautes d'intensité ("In Time To Voices", bonne introduction, sans plus). Plus loin on est positivement étonné des soubresauts d'humeur cycliques de Steven Ansell ("Stop Kicking") ou par la retenue irradiante de "Slip Into Blue" rappelant un Garbage apaisé à ses meilleures heures. Eh oui, vous l'avez noté, encore une référence des 90's.

Pourtant ce troisième album marque un peu le pas sur ses prédécesseurs. Rien de dramatique, c'est sûr, mais il y manque au choix une partie de l'énergie débridé de Box Of Secrets ou la verve mélodique impeccable de Fire Like This. Remarquez qu'on n'a foncièrement rien à reprocher aux coups de massue de "Down Here In The Dark" ou à la tendre rancoeur de "7 Years", mais il manque ici d'un peu de nouveauté et, on pourrait même le dire, d'air frais pour susciter autant d'enthousiasme qu'avant. Quant à savoir si on soutient les Blood Red Shoes dans leur manière de concevoir le rock, il va sans dire que la réponse est positive, et sans aucune réserve. N'oublions pas de préciser que ce In Time To Voices demeure parfaitement recommandable par les temps qui courent, des fois que vous n'auriez pas compris le message…

 

Si vous aimez In Time To Voices, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Blood Red Shoes


Blood Red Shoes


Critique d'album

Blood Red Shoes


Fire Like This


Critique d'album

Blood Red Shoes


Box Of Secrets


Album de la semaine
À lire également