↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Wishbone Ash


New England


(01/10/1976 - MCA - - Genre : Rock)
Produit par Ron & Howard Albert

1- Mother of pearl / 2- (In All of My Dreams) You Rescue Me / 3- Runaway / 4- Lorelie / 5- Outward bound / 6- Prelude / 7- When You Know Love / 8- Lonely Island / 9- Candlelight
Note de 4/5
Vous aussi, notez cet album ! (8 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 2.5/5 pour cet album
"Troisième album de leur période américaine, convenu et manquant de relief. "
François, le 19/03/2019
( mots)

Souvent plus apprécié que son prédécesseur sorti la même année (1976), New England, rappelant l’exil du groupe au Nouveau Monde, est pourtant loin de retrouver le niveau du début des 70’s. S’il ne possède pas de titres ratés comme Locked In, il manque cruellement de morceaux mémorables pouvant lui donner du relief, si ce n’est "Outward Bound", hélas seulement instrumental. 


Les deux faces de l’album présentent un style différent. La première, celle destinée à conquérir un public plus vaste, est celle sur laquelle le groupe a décidé de muscler son répertoire et de hausser le ton, les guitares se faisant un peu plus agressives. Abandonnant les influences américaines mal digérées de Locked In, le groupe propose des titres plutôt réussis dans cette optique plus hard comme celui qui ouvre l’album, sans pour autant déborder d’originalité. "Mother of Pearl" joue sur les distorsions et tente le refrain accrocheur, "Runaway" mise sur l’efficacité avec un riff assez lourd (un bon titre au demeurant mais le groupe y est méconnaissable). Ces titres très électrique sont alternés avec d’autres plus soft. L’ambiance portée par le titre d’ouverture retombe assez vite avec "You Rescue Me" qui confine au pastiche du groupe et ennuie l’auditeur. "Lorelei" est quant à lui empêtré dans les sonorités américaines, les nombreuses interventions à la guitare slide ou soliste ne suffisant pas pour sauver ce titre. 


La deuxième face, plus instrumentale, est également beaucoup plus réjouissante : les mélodies sont travaillées, la sensibilité du groupe est à nouveau au programme. Deux courts titres instrumentaux sont à noter, le très camelien "Candlelight" qui conclut en douceur l’album, et "Prelude" qui renoue avec le style médiéval qu’on pouvait entendre sur Argus, pour un peu plus d’une minute seulement hélas, illustrent bien cette caractéristique. Mais le morceau le plus remarquable est l’excellent « Outward Bound » qui parlera à ceux qui aiment le jeu de guitare propre à Wishbone Ash servi par un groove remarquable. La balade "When You Know Love" reprend le rythme saccadé typique du groupe, avec quelques beaux traits de guitare, sans convaincre à 100%. 


New England est un album qui, dans sa globalité, est mieux réussi que son prédécesseur mais il manque totalement de personnalité, d’âme. Or, c’est bien ce qui faisait la fortune et la force du groupe. Une pierre de plus à l’édifice, mais une nouvelle fois en demi-teinte. 


 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Wishbone Ash


Just Testing


Critique d'album

Wishbone Ash


Locked In


Critique d'album

Wishbone Ash


Wishbone Four


Album de la semaine
À lire également