↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Wytch


Exordium


(21/05/2021 - - Hard Rock ésotérique - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Black Hole / 2- Savior / 3- Evil Heart / 4- Blood / 5- Warrior / 6- Rebel / 7- Break You Down / 8- You
Note de /5
Vous aussi, notez cet album ! (0 vote)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.0/5 pour cet album
"Du nouveau dans le hard-rock ésotérique suédois"
François, le 13/12/2021
( mots)

Il est toujours un peu frustrant pour une nouvelle formation de se voir affubler des groupes plus anciens ou plus fameux afin de qualifier leur musique, surtout quand ces liens n’ont pas été pensés lors de la réalisation des compositions. Qu’ils le veuillent ou non, le rock a une histoire et les renvois à des figures plus connues permettent à l’auditeur comme au lecteur de se faire une idée du style dans lequel les nouveaux venus font leur entrée. En outre, ces groupes émergents voient le jour dans un contexte musical particulier qui ne peut que les influencer. 


C’est le problème que vont souvent rencontrer les Suédois de Wytch tant ils multiplient les points de comparaison avec leurs compatriotes et grands-frères (et grande sœur) de Lucifer. De la nationalité au style Heavy retro ésotérique en passant par la présence d’une chanteuse charismatique, tout renvoi au combo dirigé par la dame Sadonis. 


Pourtant, le groupe a connu une gestation assez longue, depuis 2016 (sous le nom d’Aska, avec un EP en date), donc peu de temps après le lancement de Lucifer, et certains membres ont déjà fait leurs armes dans d’autres groupes (notamment Otyg et Vintersorg, deux formations historiques de Metal folk). 


Pour faire son sort au Hard-rock ésotérique qui marque bel et bien ce premier opus, évoquons certaines fulgurances comme "Savior" qui mêle bien les moments ensorcelants (tout le début du morceau et les couplets) et les riffs Heavy, puis termine par une seconde partie géniale à la Blue Oyster Cult (un "Don’t Fear the Reaper" réagencé). C’est dans ces moments que Lucifer vient le plus à l’esprit, comme lors d’un "Evil Heart", assez enlevé, où le chant fait vraiment penser à Sadonis, ou surtout sur le final et non moins excellent "You". "Break You Down", assez Heavy avec un refrain choral accrocheur, entre dans cette même catégorie, quand "Warrior" se rapproche davantage du style du premier album de Blues Pills.


Notons tout de même quelques originalités, comme la lourdeur et effets nombreux sur le convenu mais efficace "Blood", ou les belles fioritures à la guitare sur "Rebel". De plus, Wytch possède un côté Metal plus affirmé que chez Lucifer, ce qui est perceptible dès le riff de "Black Hole" - que RATM n’aurait pas renié - même si le tout demeure très épuré et direct, sans s’éloigner des années 1970’s (le petit pont éthéré, les interventions de guitare sur le refrain). 


Wytch inaugure donc sa discographie avec un album solide mais très ancré dans l’esprit du temps pour ce qui est de revival suédois. Tout amateur passera un très bon moment mais espèrera par la suite un peu plus de personnalité pour que Wytch puisse se démarquer dans l’imposante scène retro nordique. 


A écouter : "Savior", "You", "Black Hole"

Si vous aimez Exordium, vous aimerez ...
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !