↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Zoe


Back into the Light


(29/09/2020 - - Stoner Rock - Genre : Hard / Métal)
Produit par

Note de 5/5
Vous aussi, notez cet album ! (3 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 4.0/5 pour cet album
"Après 7 ans d'absence, Zoë revient dans la lumière."
Rudy, le 06/10/2020
( mots)

Pour certains, 25 secondes suffisent à tout donner et pouvoir se retourner sur l'oreiller. Mais Zoe demande plus que ça, et les 25 premières secondes de ce nouvel opus ne font que mettre l'eau à la bouche. D'ailleurs, les paroles n'en disent pas moins: "Grab me by the hair, bring me back into the light" ("Tire-moi les cheveux, remets-moi dans la lumière")... Et comme sur la pochette de ce quatrième album, Zoe n'est pas là pour nous tromper sur la marchandise. Quand les influences affichées comprennent Kyuss, Motorhead et The Hellacopters, tu ne peux qu'être sur la bonne route! Les gars du ch'nord nous embarquent dans un nouveau trip "stoner'n'roll" où l'on pense parfois aussi à Red Fang ou Bukowski voire à Rage Against the Machine.


Le morceau éponyme ouvre l'album et contient le riff le plus costaud de ce "Back Into The Light". Dans la droite lignée du reste de leur discographie, ce quatrième album est bien diversifié, avec du lourd donc, mais aussi du plus rock'n'roll ou du grunge. Leurs influences semblent avoir été bien digérées et ressortent parfois dans des morceaux vraiment excellents: l'exemple de "Down in the Hole" est probant: sous un titre rappelant le grunge d'Alice in Chains, la chanson commence comme un bon No One Is Innocent pour lâcher les chevaux par la suite et finir comme un bon The Hellacopters, (avec aussi du piano joué par le mec qui rattrape le boomerang dans "Mad Max 2"...)
.
Le son est toujours aussi énorme: le groupe a, en plus de son producteur habituel Olivier T'Servrancx (Black Bomb A, Lumberjack Feedback), fait appel à Göran Finnberg pour le mastering, le suédois étant derrière le son de certains albums de Meshuggah, Glowsun, Opeth ou In Flames; ça vous donne une idée niveau puissance.
.


Ne vous méprenez donc pas, Zoe n'est pas un pot de yaourt électrique signé Renault. Mais bien une muscle car américaine qui crame les feux devant une paire de coyotes défraîchis. Une valeur sûre de la scène rock française qu'il ne nous reste plus qu'à découvrir en concert, histoire de vérifier sa solide réputation live.
.


 

Commentaires
Eily, le 13/10/2020 à 22:27
Dommage, je lui trouvais un petit air de "Surfer Rosa" du plus bel effet. Y'avait pas de réseaux sociaux en 1988...
Francois, le 13/10/2020 à 12:57
Il semble en effet qu'il y ait deux pochettes. On a eu un petit problème avec les réseaux sociaux pour la première version ...
Kefran, le 13/10/2020 à 12:18
Ehé oui, il y a deux versions de la pochette à priori! En tout cas, très bon album de stoner! L'album est en écoute sur Bandcamp (entre autres).
Eily, le 11/10/2020 à 09:57
Dites, la pochette n'a pas changé depuis hier ?
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Publicité
Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine
À lire également
Compte-rendu de concert