↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Billet Albumrock

Sélection Albumrock : rétrospective 2021 (2/3)


Franck, le 31/08/2021

Pour accompagner votre rentrée, quoi de mieux que vous plonger dans les pépites méconnues de la scène Rock française?!

Comme nous l'avions fait en avril avec notre première rétrospective de l'année (Rétrospective 2021 1/3), nous vous proposons de revenir sur les derniers groupes sélectionnés dans le cadre de notre rubrique La Sélection Albumrock.

Petit rappel du principe : chaque mois, La Sélection Albumrock met en avant de nouveaux talents de la scène française. Vous avez un groupe ? Faites-nous écouter vos réalisations (EP ou LP) et participez à notre concours! Il vous suffit de vous inscrire ici.

Le dernier cru s'est montré des plus prometteurs avec des réalisations d'une grande qualité. Six groupes pour six univers complètement différents, encore une preuve flagrante de la richesse et de la diversité de la scène hexagonale. Maintenant, écoutons et soutenons nos groupes, ils le méritent réellement !

Bonne lecture et bonne écoute. 

 

SEVER ALLSteering into the Skid (rock alternatif)

La Sélection Albumrock vous invite à découvrir le groupe Sever All, à travers son premier EP Steering into the Skid sorti en 2020. La formule est simple : un bon vieux trio guitare, basse, batterie pour un rendu détonnant ! Dès les premières notes, le groupe bordelais nous cueille à vif avec une musique puissante et directe, dotée d’une force de frappe saisissante et de riffs particulièrement ravageurs. Dans un style à mi-chemin entre grunge et post-rock, Sever All impressionne tout au long de ces cinq titres et s’illustre avec quelques passages au groove bien senti. Maintenant, montez le son et préparez-vous à encaisser, car Sever All rendra coup pour coup !

 

MOTIS - Déglingo (rock progressif)

Motis est un groupe originaire de Franche-Comté se positionnant aujourd’hui comme un digne héritier des illustres formations du rock progressif français telles que Ange et Mona Lisa. Avec ce septième album intitulé Déglingo (2018), le groupe mené par Emmanuel Tissot, en profite pour surprendre son public avec une formule plus brute et électrique, le tout renforcé par des textes abordant des sujets d’actualité : pollution, crise des migrants, dépendance à la technologie… A l’écoute de ces 11 titres, nous pensons forcément à un album comme Au-delà du Délire (Ange, 1974). Et pour cause, le groupe franc-comtois n’a jamais caché ses racines, Ange restant une influence majeure. Cerise sur le gâteau, on retrouve Christian Décamps (leader de Ange) pour un sympathique duo au chant sur le morceau "Monsieur Machine". L’ensemble de l’album regorge de bonnes idées et de concepts originaux, le groupe se montrant particulièrement généreux sur la variété des instruments utilisés (orgue Hammond, bouzouki, mellotron, clavecin…). Il s’agit là d’un très bel album que nous recommandons à tout amateur de rock progressif français, de chanson, et tout simplement de rock !

 

FOLSOM - Bonzaï (heavy blues rock)

Folsom est un quatuor, formé en 2013, proposant une sorte de Heavy blues rock teinté de country et de funk. Bien loin de la zenitude et de la spiritualité inspirées par le fameux arbre miniature, le groupe francilien nous sert à travers son nouvel EP Bonzaï une musique puissante au groove contagieux et aux riffs punchy ; le tout porté par une voix rauque complètement démentielle ! Ce n’est pas pour rien que Folsom s’est fait remarquer en 2020 en remportant le tremplin de la Metalhead Convention (catégorie "Hard rock"). Aucun doute que la petite bande sera en mesure de faire sensation lors de la reprise des concerts ! 

 

CEYLON - Le Grand Secret des Oiseaux des Sables (rock atmosphérique)

En voilà de drôles d’oiseaux ! Ce genre de spécimen qu’on ne se lasse jamais de dénicher. C’est à travers de longues compositions (entre 7 et 9 minutes) que ce groupe toulousain déploie avec élégance un univers musical poétique et évolutif, dont l’atmosphère quasi hallucinée saura s’immiscer peu à peu dans votre subconscient. Nous découvrons ainsi une musique planante montant peu à peu en intensité grâce à un étonnant assemblage de styles et de registres : funk, jazz ou encore post-rock. Mais c’est surtout avec ses ambiances folkloriques, renforcées par les incantations et les harmonies vocales d’un duo vocal féminin-masculin habité, que CEYLON se démarque et sort des sentiers battus. Nous vous recommandons également de jeter un œil aux différents clips permettant de plonger encore un peu plus dans cet univers si singulier. Une bien belle découverte, qui est loin d’avoir livré tous ses secrets.

 

THE BAD NEWS - Take it Out (garage punk)

Qu’est-ce que le rock, hormis une musique populaire et divertissante? Pas besoin de chercher la complexité ni même de multiplier la part instrumentale pour susciter l’adhésion. Les Rennais de The Bad News l’ont bien compris : prenez une batterie, deux guitares, ainsi qu’une grosse envie de faire bouger les foules et vous obtiendrez un cocktail détonnant de garage punk à mi-chemin entre Motörhead et The Clash. Douze titres à l’efficacité redoutable - durant lesquels on ne s’ennuie pas une seconde - faisant de ce nouvel album (le deuxième du groupe) une des très belles surprises de 2021. Comme quoi les mauvaises nouvelles en cachent toujours des bonnes…

 

HÉLIOPHONOR - L 4 T 7 T (metal progressif)

Héliophonor est un groupe originaire de Provence proposant un rock/metal progressif influencé par les mastodontes du genre : Dream Theater, Porcupine Tree, ou encore Haken… Pas besoin d’en dévoiler plus pour attiser la curiosité de la rédaction Albumrock ! Encore faut-il se montrer à la hauteur. Et bien verdict: nous avons là un EP très prometteur (le deuxième du groupe), reprenant les codes du genres - à savoir des rythmiques complexes au service de morceaux aux multiples directions -, tout en apportant une touche personnelle et singulière grâce à la voix envoutante de sa chanteuse et à un véritable travail d’ambiance, perceptible dès les premières notes du titre "Hold On". Les passages atmosphériques contrastent ainsi avec des breaks explosifs (on appréciera les rythmiques quasi djent sur l’imposant "Bring Me Down") au sein de compositions plus ou moins débridées allant de 4 à 10 minutes. Nous vous le répétons régulièrement : la scène metal prog hexagonale est en pleine forme, Héliophonor en est une preuve de plus!

 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

The Killers


Pressure Machine


"

Pressure Machine est à l’opposé d’une production grandiloquente bâtie pour partir à la conquête des ondes FM ou des stades. Le dernier album de The Killers se veut contemplatif et raffiné. Un disque délicat qui, comme souvent dans ce genre de concept, comporte quelques lacunes que nous allons évacuer d’emblée avec le titre “Desperate Things” et sa lenteur agrippante qui enferme l’auditeur dans une mélodie pompeuse dont l’auditeur n’arrivera jamais à se défaire, un passage fait de larsen finit d’anéantir tout espoir de trouver une étincelle et ce morceau constitue le seul véritable loupé de l’album. 

"
À lire également