↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Compte-rendu de concert

Hoggboy


Date : 05/05/2003
Salle : Studio 106 - Maison de la Radio (Paris)
Première partie :
Tonio, le 05/05/2003
( mots)
Les Black Sessions de Bernard Lenoir ont accueilli en ce mois de Mai le groupe Anglais Hoggboy, une des révélations rock de ce début d'année. Cette Black session est fidèle à elle-même, au studio 106 de la maison de la Radio, un concert diffusé en live sur France Inter. Hoggboy arrivent, et ils ont le style rock bien sûr, c'est à dire blousons en cuir serrés, jeans moulants, la grande classe. Et direct, ils attaquent par "Call Me Suck", un morceau instrumental de 5 mins. Tout de suite, on voit qu'ils sont déjà très fort techniquement, on s'en prend pleins les oreilles, excellent. Puis, s'enchaînent durant plus d'une heure les titres de leur premier album, des titres qui ont tous quelques choses d'accrocheur, des mélodies prenantes, sans parler de l'énorme charisme du chanteur de Hoggboy, Hogg, une sorte de croisement entre un Matthew Bellamy et un Mick Jagger (dixit Ben), à la limite de la déchire, une bière souvent à la main, un vrai rocker quoi :o) Et en plus de super bien joué à la gratte, il a une voix particulière, par exemple sur "Mile High Club", elle alterne entre très aigüe puis très grave. Il a l'air sympa, balance des jokes, et se prend pas au sérieux, le genre de type doué et attachant en résumé. Sur "Urgh!!!" par exemple, il simule un orgasme, sympa comme chanson concept, sur une musique purement jouissive. Et le concert se conclue sur leur single, "So young", et encore une fois, on est sous le choc, car ce titre est incontestablement le plus réussi et transcrit le mieux le style Hoggboy. Voilà, il est 22 heures, France Inter reprend son programme normal après cet excellent live, et après trois minutes (ouf!) de demande de rappels, ils reviennent enfin rejouer deux titres pour notre plus grand plaisir. Donc voilà un groupe tout nouveau, mais avec un tel album, des lives de cette qualité, et des titres accrocheurs comme ça, je pense qu'on n'a pas fini d'en entendre parler.
Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également
Compte-rendu de concert