↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Actualité

Shame sera de retour en janvier


Mathieu, le 19/11/2020

Bonne nouvelle pour les amateurs de post-punk ! Shame sera de retour le 15 janvier avec Drunk Tank Pink, soit 2 ans après leur excellent coup d'essai, Songs Of Praise. Deux extraits ont déjà été dévoilés : l'énergique "Alphabet" et le surprenant "Water In The Well" s'éloignant un peu des habitudes du collectif. Selon le groupe, il ne faudra en effet pas s'attendre à retrouver le Shame que l'on a connu en 2018 : "There are moments on 'Drunk Tank Pink' where you almost have to reach for the sleeve to check this is the same band who made 2018’s 'Songs Of Praise'. Such is the jump shame have made from the riotous post-punk of their debut to the sprawling adventurism and twitching anxieties laid out here. The South Londoner’s blood and guts spirit, that wink and grin of devious charm, is still present, it’s just that it’s grown into something bigger, something deeper, more ambitious and unflinchingly honest." Alléchant non ?

Affaire à suivre, et de très près !

Artwork de Drunk Tank Pink :


Source : Facebook
En savoir plus sur Shame

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également
Compte-rendu de concert