↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Acid's Trip


Strings of Soul


(07/05/2021 - Heavy Psych Sounds - Hard rock / revival - Genre : Hard / Métal)
Produit par

1- Prelude / 2- Strings of Soul / 3- The Kiss Riff / 4- No More Fucks / 5- High Time / 6- Just a Man / 7- Faster, Chopper, Boogie / 8- Creature of the Lagoon / 9- Get It Right / 10- Delusions of Grandeur / 11- If Only (I Were the Only) / 12- Hell or High Water
Note de 2/5
Vous aussi, notez cet album ! (2 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Belle réussite d'Acid sur les cendres d'Honeymoon Disease"
François, le 17/06/2021
( mots)

Au commencement était Honeymoon Disease, mais la lune de miel entre les membres du groupe, notamment entre ses deux guitaristes charismatiques Jenna et Acid, est terminée. Gothenburg se sépare désormais entre Hot Breath mené par Jenna qui signe chez The Sign Records, et Acid’s Trip qui permet à Acid de démontrer ses talents au chant en signant cette fois-ci chez les Italiens de Heavy Psych Sounds, autre label retro de référence. Les deux groupes font d’ailleurs paraître leur premier album au printemps 2021. On simule ici un conflit qui n’a pas lieu d’être, et on peut très bien célébrer l’un en écoutant l’autre : c’est ce qu’on vous invite à faire d’ailleurs, sans vous dévoiler notre préférence. 


En outre, même si Hot Breath et Acid’s Trip sont loin d’être des clones, ils se veulent tous deux très directs et rock’n’roll, comme pouvait l’être Honeymoon Disease auparavant. Comme chez ce dernier groupe, cela peut s’incarner dans une veine Rolling Stones sur "The Kiss Riff" ou dans une moindre mesure "High Time", mais également dans une forme de punk’n’roll (le véloce "No More Fucks", "Faster Chopper Boogie" qui donne un côté Pat Benatar/Ramones. Dans ce registre, "If Only (I Were the Only)" fonctionne particulièrement bien entre son riff rockabilly, l’alternance entre les chanteurs et son refrain accrocheur. 


Du rock brut et direct. Ne vous fiez donc pas à l’étonnante ouverture de Strings of Soul, "Prelude" aux chœurs religieux et à l’orgue. A moins que …


En effet, Acid’s Trip possède une autre face beaucoup plus subtile et mélodique au sein de laquelle il s’avance avec un véritable talent. L’ajout des claviers participe à cela, mais ce sont surtout les belles lignes de guitare ou les chorus jumelés qui relèvent les titres les plus enthousiasmants (le t-shirt d’Acid signé Thin Lizzy trouve ici tout son sens). Parmi les moments les plus magistraux, "Strings of Soul" est digne d’éloges pour ses notes propulsées derrière des orgues discrètes et le chant y est vraiment maîtrisé (avis aux amateurs de Tanith). Sur ce titre, on trouve une référence à Blue Oyster Cult dans les paroles ("Don’t Fear the Reaper") et c’est sûrement là qu’il faudrait chercher les influences du groupe quand il se met à pratiquer un hard-rock plus mélodique. La bande de Buck Dharma est d’autant plus audible sur "Come Hell or High Water" qui une pure réussite aux mélodies presque FM dont on appréciera la fin a capella. Dans le même esprit, "Creature of the Lagoon", au riff étouffé et au refrain enlevé, est plus intrigant mais suscite rapidement l’adhésion. 


Pour finir, la dose de rock retro passe par d’autres univers musicaux comme le southern rock accrocheur de "Just a Man" aux claviers généreux et au solo pur-dixieland, ambiance qu’on retrouve un peu sur le classique "Get It Right". Rien de bien novateur mais c’est un style toujours agréable à entendre. 


La magie de la scène suédoise opère toujours avec brio et son avenir semble radieux – alors bon voyage avec Acid. 

Commentaires
Soyez le premier à réagir à cette publication !
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Album de la semaine

VOLA


Witness


"

Il leur aura fallu le temps, mais on peut désormais l’affirmer sans fard : sur son troisième album, Vola a trouvé tout à la fois son style et sa force de composition. Si les danois avaient su jusqu’ici faire preuve d’éclectisme et d’ouverture d’esprit dans leur metal progressif à accointances électro-djent, on ne les avait encore jamais vus aussi robustes que sur ce Witness qui jette un très gros pavé dans la mare du milieu, au point désormais d’éclabousser à grosses gouttes les cadors du genre, TesseracT en tête. Carrément.

"
À lire également