↓ MENU
Accueil
Première écoute
Albums
Concerts
Cinéma
DVD
Livres
Dossiers
Interviews
Festivals
Actualités
Médias
Agenda concerts
Sorties d'albums
The Wall
Sélection
Photos
Webcasts
Chroniques § Dossiers § Infos § Bonus
X

Newsletter Albumrock


Restez informé des dernières publications, inscrivez-vous à notre newsletter bimensuelle.
Critique d'album

Bruce Soord


All This Will Be Yours


(25/10/2019 - - Progressif - Genre : Rock)
Produit par

1- The Secrets I Know / 2- Our Gravest Threat Apart / 3- The Solitary Path of a Convicted Man / 4- All This Will Be Yours / 5- Time Does Not Exist / 6- One Misstep / 7- You Hear the Voices / 8- Cut the Flowers / 9- One Day I Will Leave You
Note de 3.5/5
Vous aussi, notez cet album ! (7 votes)
Consultez le barème de la colonne de droite et donnez votre note à cet album
Note de 3.5/5 pour cet album
"Bruce Soord soigne son héritage musical"
Quentin, le 09/10/2023
( mots)

Après des années de galère à faire vivoter The Pineapple Thief et une expérience de mort imminente pour le groupe après l’album Magnolia, envisagé un temps comme le dernier, Bruce Soord peut enfin respirer. L’arrivée miraculeuse du légendaire batteur Gavin Harrisson a redonné un second souffle, tant artistique que commercial, au voleur d’ananas avec deux albums brillants (Your Wilderness et Dissolution), qui ont reçu un accueil critique et public plus que favorable. Infatigable, le génial compositeur anglais, boulimique de musique, enchaîne depuis plusieurs années les projets en tant que producteur/mixeur (pour Opeth, Tesseract, Blackfield, Riverside, etc.) ou collaborateur occasionnel d’autres artistes (Tim Bowness, Katatonia, etc.) et profite de cette nouvelle notoriété sur scène avec de longues tournées mondiales.


Deuxième album de la carrière solo "officielle" de Bruce Soord (n’oublions que Soord était initialement seul aux manettes de Pineapple Thief, notamment sur le prodigieux Variations on a Dream, attribuant de manière fictive des noms aux musiciens pour donner l’impression d’un groupe), All This Will Be Yours s’avère plus expérimental et acoustique que son précédent effort solo paru en 2015, déjà fort réussi.


Si les albums du mélancolique anglais ont toujours été traversés par un maelstrom d’émotions directement inspiré par des épisodes de sa vie personnelle (on pense en particulier à la création de Variations on a Dream marquée par le décès d’un ami proche et surtout le bouleversant Little Man, évoquant la perte de son bébé né grand prématuré), cet album trouve son inspiration dans la confrontation de sentiments contradictoires : d’une part le bonheur et la sérénité liés à la naissance de sa fille, gazouillant dans son berceau pendant les sessions d’enregistrement, d’autre part son inquiétude à propos de l’état du monde et la vision de la misère qui s’empare progressivement de sa ville (Yeovil, dans le comté de Somerset). Afin de capturer cet état de la réalité sociale, Bruce Soord a d'ailleurs enregistré des échantillons de sons environnants lors de ses balades avec des enfants se rendant à l’école, un passant en train de chanter ou encore des bruits de sirènes qui résonnent au loin.


All This Will Be Yours est décrit par son géniteur comme un album très personnel et sa dimension majoritairement acoustique rend bien compte de son caractère intimiste, tout comme l'important travail réalisé sur le chant, que Bruce Soord a longtemps délaissé dans sa carrière au profit de la composition purement instrumentale. Les arrangements, particulièrement épurés, mettent ainsi parfaitement en valeur la sensibilité de l'interprétation de Soord qui se voit magnifiée par de multiples dédoublements de voix ou chœurs élégiaques, à l'image de l’envoûtant "One Misstep" ou de "The Solitary Path of a Convicted Man", servis par une mélodie imparable et des harmonies vocales de toute beauté.


Les duos guitare-chant se révèlent ainsi particulièrement convaincants à l'image du court et délicat "The Secrets I know" introductif et de l'aérien "Time Does Not Exist" dédié à l'amour paternel qui donne à voir une belle tension mélodique en fin de morceau. Bruce Soord prouve une nouvelle fois qu'il excelle dans ce registre, notamment sur le superbe morceau conclusif "One Day I Will Leave You" qui évoque les plus belles compositions de l'anglais avec sa progression harmonieuse et limpide évoquant le "Snowdrops" de Little Man, un classique du voleur d'ananas.


Bruce Soord s'essaye également à des compositions moins organiques et cherche à évoquer des ambiances plus froides et éthérées, en particulier sur le titre "Our Gravest Threat Apart" et ses nappes de claviers qui évoquent l'univers d'Archive période Lights mais surtout sur "You Hear The Voices" et son introduction minimaliste s’animant sur une ligne rythmique percussive et synthétique angoissante. Peu habituelles dans la discographie du Britannique, ces virées vers des contrées plus électroniques sont assez réussies, tout comme l’atmosphère sombre de "Cut the Flowers", ses lignes de guitares glaçantes et ses beat amenant le seul riff saturé de l'album.


Enfin, difficile de passer à côté du fameux "All This Will Be Yours", titre dédié par Bruce Soord à sa fille alors qu'il songe, déambulant dans les rues de sa ville natale, à ce futur incertain marqué par la misère, la violence et guetté par la catastrophe écologique qui constituera son legs ainsi que celui des futures générations. Le titre tire son épingle du jeu grâce à un refrain particulièrement accrocheur repris triomphalement par un jaillissement de guitare slide avant que les gémissements de cette même 6 cordes ne fassent résonner les angoisses d'un avenir potentiellement menaçant.


A travers cet album, Bruce Soord nous livre donc ses doutes et ses appréhensions et se questionne plus que jamais sur son héritage d'homme et de musicien. Après plus d'une dizaine d'albums de très grande qualité en solo et à la tête du voleur d'ananas, et a minima deux des meilleurs disques de rock progressif/alternatif des années 2000 (les intouchables Variations on a Dream et Your Wilderness) il peut être rassuré car au plan musical du moins, son legs est immense. Et, chanceux que nous sommes, tout ça est à nous.


 

Commentaires
Sinoc, le 27/03/2023 à 12:40
Bien meilleur que le premier album de Bruce Soord hors Pineapple Thief : mieux produit, plus riche et intéressant. Ne vaut toujours pas la qualité de la production de son groupe phare mais on tient ici un disque qui justifie qu'on puisse s'intéresser au devenir de ce projet solo. A écouter "Solitary Path" et surtout 'All This Will Be Yours", en ayant la patience de rentrer dans les morceaux qui se développent en cours de route.
Soutenez Albumrock

Nous avons besoin de vous pour garder notre indépendance !


Barème
Sans intérêt
Raté
Très faible
Décevant
Moyen
Bon album
Très bon album
Coup de coeur
Excellent
Culte
Critique d'album

Bruce Soord


Luminescence


Critique d'album

Bruce Soord


Bruce Soord


Album de la semaine

Crown Lands


Fearless


"

Les amateurs auront reconnu dans cette accroche imagée la référence à Rush, qui se justifie par les liens nationaux mais surtout esthétiques qui unissent le trio canadien historique à Crown Lands.

"
À lire également